Concordia University

https://www.concordia.ca/content/concordia/en/faculty.html

Dr. Stéphane Martelly

Affiliate Assistant Professor, Theatre

Clovis-Alexandre Desvarieux, 2018
Office: S-GM 500-15 
Guy-De Maisonneuve Building,
1550 De Maisonneuve W.
Phone: (514) 848-2424 ext. 4712
Email: stephane.martelly@concordia.ca
Website(s): @femmedepeudeduree

Writer, painter and scholar, Stéphane Martelly was born in Port-au-Prince and now lives in Montreal. Through a profoundly transdisciplinary approach, she confronts theory, critical reflection and art in her work. She has published poetry [La Boîte noire suivi de Départs 2004)] and children's tales [Couleur de rue, 1999 and L'Homme aux cheveux de fougère, 2002]. Her pictorial works is showcased in the digital art book Folie passée à la chaux vive (Madness spent in quicklime) (Publie.net, 2010).
Her scholarly work notably include working in the Montreal based Life Stories Of Montrealers Displaced By War, Genocide And Other Human Rights Violations as a researcher and coordinator. She also wrote a monography on Haitian poet Magloire-Saint-Aude (Le Sujet opaque, 2001) and several articles on Caribbean literature. Her latest essay in research-creation is: Les Jeux du dissemblable. Folie, marge et féminin en littérature haïtienne contemporaine, Nota Bene, 2016.
Her recent publications are La Maman qui s’absentait (Vents d’Ailleurs, 2011), Inventaires (Triptyque, 2016) and L'enfant gazelle (Remue-Ménage, 2018).
As an Affiliate Professor in the Theatre Department and Main Coordinator for the Centre of Oral History and Digital Storytelling, her continuing interest remains the possibility and limits of creation and interpretation.

Biographie

Écrivaine, peintre et chercheure, Stéphane Martelly est née à Port-au-Prince. Par une approche profondément transdisciplinaire qui fait se confronter théorie, réflexion critique et création, elle poursuit une démarche réflexive sur la littérature haïtienne contemporaine, sur la création, sur les marginalités littéraires ainsi que sur les limites de l’interprétation.

Elle est notamment l’auteure d’un essai littéraire sur le poète Magloire-Saint-Aude (Le Sujet Opaque, L'Harmattan, 2001). Elle a soutenu également une thèse pionnière en recherche-création à l'Université de Montréal.

Son activité de recherche inclut la co-organisation du colloque international Relire l’histoire littéraire et le littéraire haïtiens (Jacmel, Haïti – 2004) et le groupe de recherche Marges et Mémoires en poésie haïtienne et québécoise qu’elle a fondé et dont elle a assuré la direction scientifique (CRILCQ, 2005-2009). De 2009 à 2012, elle participe aux travaux du groupe de recherche Histoire de vie des Montréalais déplacés par la violence – groupe Haïti (Université Concordia).

Elle publie dans des genres variés La Boîte noire suivi de Départs, (poésie, Cidihca / Écrits des Hautes Terres, 2004), Folie passée à la chaux vive (livre d'art avec Christine Jeanney, Publie.net, 2010) et La Maman qui s’absentait (fable avec les illustrations d'Albin Christen, Vents d’Ailleurs, 2011, prix Michel-Tournier Jeunesse). Comme plasticienne, son travail inclut plusieurs expositions, une résidence d’artiste au Vermont Studio Center aux Etats-Unis (2011) et une exposition solo (série de la Folie) à Cornell University (2011).

Après des recherches postdoctorales en recherche-création au Centre d’Histoire Orale et de Récits Numérisés (2015-2017), Stéphane Martelly est aujourd’hui professeure affiliée en recherche-création au Département de Théâtre de l’Université Concordia. Elle travaille sur un projet intitulé : Penser et créer depuis le lieu de ce silence. Élaborations de l’oeuvre absente et possible à partir des « histoires de vie » de Montréalais déplacés par la violence (Haïti-Québec)

Ses derniers livres s'intitulent Inventaires (poésie, Éditions Triptyque, 2016); L'enfant gazelle (Fable, Remue-Ménage, 2018) et Les Jeux du dissemblable. Folie, marge et féminin en littérature haïtienne contemporaine (Essai en recherche-création, Éditions Nota Bene, 2016).

Depuis janvier 2018, Stéphane est la Coordinatrice principale et Médiatrice communautaire au Centre d'Histoire Orale et de Récits Numérisés.

Clovis-Alexandre Desvarieux, 2018

Publications

    Livres   
Les Jeux du dissemblable. Folie, marge et féminin en littérature haïtienne contemporaine, (essai littéraire), 382 p., Montréal : Nota Bene, 2016.
Le Sujet opaque, (essai littéraire), 178 p. Paris : Éditions L’Harmattan, 2001.

    Chapitres de livres   
« Un cri sans ordre pour le tuer » dans: En Amour avec Marie, Emmelie Prophète (dir.), Anthologie en l’honneur du centenaire de Marie Vieux Chauvet, Port-au-Prince: Le Nouvelliste, 2016, p. 141-150.
« Virginie Sampeur »; « Ida Faubert »; « Marie Vieux Chauvet »; « Toto Bissainthe » et « Yanick Jean » (5 entrées) dans : Dictionnaire des femmes créatrices (section Caraïbe, dirigée par Aline Bergé), Béatrice Didier, Mireille Calle-Gruber et Antoinette Fouque (dir.), Paris : Éditions des femmes, 2013.
« Précarité, malaise et dynamisme du genre» dans :  Un certain genre malgré tout – pour une réflexion sur la différence sexuelle à l’œuvre dans l’écriture, Actes du colloque, Catherine Mavrikakis et Patrick Poirier (dir), Montréal: Nota Bene, 2007, p. 297-302.   

    Articles avec comité de lecture   
« Une Catastrophe de papier blanc. Lectures et écritures compromises de Marie Vieux Chauvet » , dans les Actes de la journée d’études Folles littéraires : folies lucides. Les états borderline du genre et ses créations, Dir: Mireille Calle-Gruber, Sarah-Anaïs Crevier Goulet, Andrea Oberhuber et Maribel Penalver Vicea, Paris: Presses de la Sorbonne Nouvelle (à paraître, 2018).
« This thing we are doing here »: Listening and writing in the Life Stories Project » dans: Beyond Women’s Words: the personal, political and ethical challenges of doing feminist oral history, Dir: Franca Iacovetta, Katrina Srigley et Stacey Zembrzycki, London: Oxford University Press, 2018. (à paraître)
«Le téléphone absent. Questions intermédiales dans Ton beau capitaine de Simone Schwarz-Bart (1987)», dans : Journal of Haitian Studies, Printemps 2017, Vol. 23, No. 1, p. 128-142.
«Résister à novembre», dans : Chemins Critiques. Revue haïtiano-caribéenne, Franklin Midy et Laënnec Hurbon (dir.), Printemps 2017, Vol. 6, No. 1, p. 215-222.
«La Valorisation de l’archive», dans : Chemins Critiques. Revue haïtiano-caribéenne, Franklin Midy et Laënnec Hurbon (dir.), Printemps 2017, Vol. 6, No. 1, p. 295.
« ″Je suis née d’une digression″. Critique et création dans Songe que fait Sarah de Syto Cavé (1990)», dans: Loin des yeux, près du corps: entre théorie et création (Actes), Thérèse St-Gelais et Martine Delvaux (dir.), Éditions du Remue-Ménage, 2012, p. 93-98.
«Le Corps du sujet opaque», dans : Études Françaises – Le Corps dans les littératures francophones, Isaac Bazié (dir.), Vol. 41, No 2, 2005, p.57-72; 150; 154.
« ″La notation d’une agonie″. Espaces subjectifs du désastre dans Les Dix Hommes noirs d’Etzer Vilaire (1901)», dans : Pont / Ponti - Astres et Désastres, No 4, 2004, p. 321-332.   

Articles sans comité de lecture   
«Le Son de leurs voix», texte d’opinion sur la situation de réfugiés dans : Le Devoir, 14 février 2017.


Teaching activities

  • Absence et présence de l’écriture. Atelier de création et de théorie de la création, CHORN, automne 2017.
  • Postcolonial Theory and Practice (PERC 323/2A), Theatre Department, automne 2017, automne 2018.
  • Introduction aux littératures francophones, Études françaises, Hiver 2019.
  • Introduction aux méthodes en Histoire orale et en entrevue, CHORN, hiver 2018, automne 2018, hiver 2019.

Back to top

© Concordia University