Skip to main content

Anna Kruzynski, PhD

Professor, School of Community and Public Affairs



Biography

(en français vers le bas de la page)


Anna Kruzynski is a professor at the School of Community and Public Affairs and director of the Community Economy Development program at Concordia University.  For the past 25 years she has been involved in many different types of social movements: from the student movement, to health and feminist community organisations in Point-Saint-Charles, to anti-globalisation direct action, to busy work with neighbours and anarchist comrades to set-up local economic and political initiatives inspired by a post-capitalist politics. She is currently writing a book on Autogestion; it is a critical analysis of two decades of engagement in different types of collectively managed organisations. She has piloted three major research projects over the years. She was involved in Bâtiment 7 (Building 7) both as neighbourhood organizer and engaged scholar. She engaged in participatory action research and accompanied the deployment of large-scale self-management within the organisation. Her work with the CourtePointe collective and the Popular Archives of Point St.Charles was to document women’s contribution to local organizing efforts. Her work with the Research group on collective autonomy, a feminist anti-authoritarian research collective, documented anarchist and antiauthoritarian organising in so-called Québec. She is currently a member of the Community Economies Institute and of a self-managed research collective that is mapping emancipatory economic practices proliferating on the margins of the social economy. Her teaching is inspired by both her activism and her research. She teaches strategies for fundamental social change, economic literacy to enable people to take back the economy, basic community organizing skills and tools for direct democracy.

Research and teaching interests

Community economies
Diverse economy
Diverse politics
Collective Autonomy (self-determination and self-organisation)
Contemporary anarchism (antiauthoritarian movement)
Contentious feminism and radical queer organising
Anti-capitalist movements
State and "civil society" relations
Action strategies for fundamental social change
Participatory action research methodology
Feminist community organising practice
Community organising history


Teaching activities

Courses (selection)

SCPA 503 - Compétences de base en DEC/Fundamental Skills for CED
SCPA 504 - Organisation communautaire et DEC/Community Organizing and CED
SCPA 450 - Neoliberal Globalisation and the Global Justice Movement


Research activities

Financement (sélection)

Espaces detravail alternatif dans les NTIC et auto-exploitation : Contributions critiquesà l’expérimentation de formes de travail émancipateur, Subvention dedéveloppement Savoir, $64,958, 2020-2022. Collaboratrice avec la chercheureprincipale Marie-Pierre Boucher et collaborateurs Yanick Noiseau & SimonTremblay-Pépin

Renouvellementdu financement du Réseau québécois en études féministes (RéQEF), ProgrammeRegroupement stratégique, FRQSC, $1,234,000, 2015-2021. Co-chercheure, avecLucie Lamarche, Chantal Maillé et 31 autres chercheures.

Conférenceinternationale. La Grande transition: construire les utopies, SubventionsConnexion, Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, $24 250,2019-2020. Co-chercheure avec Audrey Laurin-Lamothe et 10 autresco-chercheures.

Accompagnerla marge… pour faire naître la société de demain : Transfert de savoir-faire àl’écosystème du Bâtiment 7, Programme de Transfert en Innovation Sociale –Volet 2, Ministère de l’Économie et de l’Innovation, 199,936$, 2018-2020.Chercheure principale.

Conférenceinternationale. La Grande transition : penser la société après le capitalisme.Subventions Connexion, Conseil de recherche en sciences humaines du Canada,$21,185, 2018-2019. Co-chercheure avec Simon Tremblay-Pépin, ArnaudTheurillat-Cloutier, Jonathan Durand Folco, Mathieu Perron-Dufour, PierreBeaudet, Xavier Lafrance, Bengi Akbulut & David M. Mandel.

Communityeconomies for social and environmental justice in Québec: mapping diverseeconomic and political practices proliferating at the margins, ProgrammeSavoir, Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, 323,840$,2017-2022. Chercheure principale.

Beyond capitalism? Toward economicself-determination of communities: a pilot study, 6,986$, 2016-2017. Seed(individual) program, Université Concordia, Office of the Vice-President,Research and Graduate Studies. Chercheure principale.

Regardscroisés sur la contestation contemporaine: Facteurs institutionnels, espacesinfrapolitiques et micro-dynamiques, 59,840$, 2015-2017, Soutien aux équipes derecherche en émergence (Collectif de recherche interdisciplinaire sur lacontestation), Fonds de recherche sur la société et la culture, avec MarcosAncelovici, Francis Dupuis-Déri, Geneviève Pagé, Pascale Dufour et RachelSarrasin.

Communicating social change: changingcommunication forms in Quebec anti-authoritarian feminist groups andcoalitions, 1999-2009. Subventionordinaire de recherche, Conseil de recherche en sciences humaines du Canada,40,000$, mai 2010 à avril 2011, collaboratrice avec Sandra Jeppesen.

LeCollectif de recherche sur l’autonomie collective, Aid to Research RelatedEvents, Exhibitions, Publication and Dissemination Activties Program, ConcordiaUniversity, 5000$ par année, 2009-2010; 2011-2012, chercheure principale.

Mieuxcomprendre les défis de la relève dans les milieux communautaires et sociaux:dialogues entre intervenant.es communautaires et jeunes militant.esantiautoritaires, Fond des services aux collectivités, Ministère del’Éducation, du Loisir et du Sport, 99,862$, juin 2009-décembre 2011,chercheure principale.

Un trait dunouveau visage du féminisme au Québec? Une analyse critique du militantisme desjeunes impliquéEs dans des collectifs et coalitions autogérés et libertaires,Subvention ordinaire de recherche, Conseil de recherche en sciences humaines duCanada, 101,000$, mai 2007 à avril 2010 (congé parental - extension jusqu’au 31mars 2012), chercheure principale.

Un autremonde est-il possible? Une perspective critique sur les expériencesautogestionnaires qui émergent depuis 1995 au Québec, Subvention Établissementde nouveaux professeurs-chercheurs, Fonds de recherche sur la société et laculture, 13,200$ par année, mai 2006 à avril 2009, chercheure principale.


Selected publications

Article dans une revue avec comité de lecture

Kruzynski,A. (en rédaction). Bâtiment 7 : autogestion et commun(s) (titre provisoire).Recherches Sociographiques, Communs, autogouvernement et initiativescollectives au Québec: les nouvelles formes de la coopération et del’innovation sociale émancipatrice.

Kruzynski,A. (2017). L'autonomie collective en action: du Centre Social Autogéré dePointe-Saint-Charles au Bâtiment 7, Nouvelles pratiques sociales, L'actioncommunautaire: Quelle autonomie? Pour qui?, 29(1) : 139-158.

Sarrasin,R., Kruzynski, A., Jeppesen, S., & Breton, É. (2016). Radicaliser l’actioncollective : portrait de l’option libertaire au Québec, Lien social etpolitiques et RIAC : un demi-siècle de débats sociaux et politiques, 75 :218-243.

Breton, É.,Jeppesen, S., Kruzynski, A., & Sarrasin, R. (2015). Les féminismes au cœurde l’anarchisme contemporain au Québec : des pratiques intersectionnelles surle terrain. Recherches Féministes, 28(2) : 199-222.

Breton, É.,Jeppesen, S., Kruzynski, A., & Sarrasin, R. (2015). Anti-racist, Queer, and Radical Feminisms in the QuebecAntiauthoritarian Movement. Zapruder World: Transformations withoutrevolutions? How feminist and lgbtqi movements have changed the world, 2,en-ligne:http://zapruderworld.org/journal/archive/volume-2/anti-racist-queer-and-radical-feminisms-in-the-quebec-antiauthoritarian-movement/. 

Jeppesen, S., Kruzynski, A., Sarrasin, R.,& Breton, É. (2014). The Anarchist Commons, Ephemera : Theory and Politicsin Organisation, 14(4): 879-900.

Jeppesen, S., Lakoff, A., Kruzynski, A.,& Sarrasin, R. (2014). Grassroots autonomous media practices: a diversityof tactics. Journal of Media Practice, 15(1) : 21-38.

Sarrasin, R., Kruzynski, A., Jeppesen, S.,& Breton, É. (2012). Radicaliserl’action collective : portrait de l’option libertaire au Québec. In P. Dufour,G. Hayes & S. Ollitrault (dir.), Lien social et politiques : Radicalités etradicalisations : la fabrication d’une nouvelle norme politique?, 68 : 141-166.

Breton, É.,Jeppesen, S., Kruzynski, A., & Sarrasin, R. (2012). Feminisms at the Heart of Contemporary Anarchism in Quebec, CanadianWoman Studies, 29(3): 147-159.

Fortier,A., Kruzynski, A., Leblanc, J., Newbold, L., Pirotte, M., & Riot, C.(2009). Questionnements sur la compréhension de militantEs libertaires queer etféministes au Québec à l’égard du « nous-femmes » et de la non-mixité :recoupements et divergences. In F. Descarries & L. Kurtzman (dir.), LesCahiers de l’IREF : Faut-il réfuter le ‘Nous femmes’ pour être féministe auXXIe siècle?, 19 : 25-36. 

Breton, E.,Grolleau, J., Kruzynski, A. et C. Saint-Arnaud-Babin (2007). « Mon/notre/leurcorps est toujours un champ de bataille : Discours féministes et queerslibertaires au Québec, 2000-2007 ». Recherches Féministes, 20(2) : 113-139(http://spectrum.library.concordia.ca/6515/1/Breton_et_al_2007.pdf).

Kruzynski,A. (2005). « Trente ans de changement(s) : trajectoires de militantes dans unquartier ouvrier de Montréal ». Nouvelles questions féministes, 24(3), 86-104(http://www.jstor.org/stable/40620326).

Kruzynski,A. (2004). « De l’Opération SalAMI à Némésis: le cheminement d’un groupe defemmes du mouvement altermondialiste québécois ». Recherchesféministes, 17(2), 227-262(http://spectrum.library.concordia.ca/6523/1/Kruzynski_2004.pdf).

Kruzynski, A. et Shragge, E. (1999).“Getting Organised: Anti-Poverty Organising and Social Citizenship in the1970s”.  Community Development Journal:An International Forum, 34(4), 328-339(http://cdj.oxfordjournals.org/content/34/4/328.full.pdf html).

Article dans une revue sans comité de lecture

Kruzynski,A. (2019). Le commun dans la ville : pouvoir citoyen à Pointe-Saint-Charles.Nouveaux Cahiers du socialisme, 21, 135–144.

Kruzynski,A. (2016). Réinventer l’économie, réinventer nos vies. Nouveaux Cahiers dusocialisme, 15, 209-215.

Kruzynski,A., Sarrasin, R., & Jeppesen, S. (2013). Une lutte enracinée: la grèveétudiante de 2012 et le rhizome antiautoritaire. Revue Possibles: Du printempsArabe au Printemps Érable: un nouveau cycle de luttes sociales, 36 (2). Retrieved from http://redtac.org/possibles/.

Kruzynski, A.,Sarrasin, R., & Jeppesen, S. (2012). It didn’t start with Occupy and itwon’t end with the student strike: the persistence of anti-authoritarianpolitics in Quebec. WI: Journal of Mobile Media (Out of the Mouth of“Casseroles”), Spring issue. Retrieved from http://wi.mobilities.ca/.

Kruzynski, A., &Sarrasin, R. (2010). NiDieu ni Maître : les anarchistes contemporains. A Bâbord!, 34 : 28-29.

Kruzynski,A., & Sévigny, M. (2009). Bâtir un contre-pouvoir. Revue Relations, 731 :25-26.  

Kruzynski,A. & Silvestro, M. (2007-2008). « Quand les écolos font le bonheur desnéolibéraux: Nomination de Steven Guilbault à l’Agence d’efficacité énergétique», A Bâbord!, 22 : 41 (http://www.ababord.org/spip.php?article645).

Lambert-Pilotte,G., *Drapeau, M-H., et A. Kruzynski. (2007). « La révolution est possible:Portrait de groupes autogérés libertaires au Québec ». Possibles (Les jeunesréinventent le Québec), 31 (1-2) : 138-159(http://spectrum.library.concordia.ca/6513/1/LambertPilotte_et_al_2007.pdf).

Kruzynski,A., et Sévigny, M. (2005). « Réhabiliter la politique : Une option libertaire». Possibles, 29(1) : 28-45(http://www.crac-kebec.org/files/Kruzynski&Sevigny.pdf).

Kruzynski,A. (2003). « Controverse : Quelles voies pour une politique autre ? »Relations, 688 : 31 (http://www.cjf.qc.ca/fr/relations/article.php?ida=2549).

Chapitre de livre

Kruzynski, A. (2020). L’autogestion duvivre-ensemble, in Vers une pédagogie anti-oppression et une autogestion duvivre-ensemble (pp. 61-120), entretiens réalisés par Francis Dupuis-Déri,Atelier de création libertaire.

Kruzynski, A. (2020). Commoning property inthe City: The on-going work of making and remaking. In Kelly Dombroski &J.K. Gibson-Graham, Handbook of Diverse Economies (pp. 283-291), Edward ElgarPublishing.

Kruzynski,A. (2017). De l’écologie sociale aux économies de communauté : Pour un autrevivre-ensemble. In Collectif, V. Lefebvre-Faucher & M.A. Casselot (Eds.).Faire partie du monde : Réflexions écoféministes (pp. 53-73). Les éditions duremue-ménage.

Jeppesen, S., A. Kruzynski & C. Riot(2016). Chapter 11 : Queer and trans people of colour community artscollective: Ste-Emilie Skillshare. In D.J. Elliott, M. Silverman & W.Bowman (dir.), Artistic Citizenship: Artistry, Social Responsibility andEthical Practice, Oxford University Press.

Massé, B.,& Kruzynski, A. (2015). Anarchisme et écologie. In D. Bourg & A. Papaux(dir.), Dictionnaire de la pensée écologique (pp. 27-29). PressesUniversitaires de France.

Lavoie, J.,& Panet-Raymond, J., avec la collaboration d’A. Kruzynski (2014, 2011).Chapitre 5 : La sensibilisation, la mobilisation et les moyens de pression. InJ. Lavoie & J. Panet-Raymond (dir.), La pratique de l’action communautaire(pp. 161-219), 3e édition actualisée, Montréal, QC : Presses de l’université duQuébec.

Kruzynski,A., & Silvestro, M. (2013). Proximité physique, vie de quartier et luttesanarchistes. In R. Bellemare-Caron, É. Breton, M-A. Cyr, F. Dupuis-Déri &A. Kruzynski (dir.), Nous sommes ingouvernables : les anarchistes au Québec(pp.137-151). Montréal, QC : Lux Éditeur.

Bellemare-Caron,R., Cyr, M-A., Dupuis-Déri, F., & Kruzynski, A. (2013). L’anarchie malgrétout : Conclusion. In R. Bellemare-Caron, É. Breton, M-A. Cyr, F. Dupuis-Déri& A. Kruzynski (dir.), Nous sommes ingouvernables : les anarchistes auQuébec (pp.327-345). Montréal, QC : Lux Éditeur.

Bellemare-Caron,R., Cyr, M-A., Dupuis-Déri, F., & Kruzynski, A. (2013). Introduction :l’anarchie au Québec. In R. Bellemare-Caron, É. Breton, M-A. Cyr, F.Dupuis-Déri & A. Kruzynski (dir.), Nous sommes ingouvernables : lesanarchistes au Québec (pp. 11-25). Montréal, QC : Lux Éditeur

Hanley, J., Kruzynski, A., & Shragge,E. (2013). La place dela ‘communauté’ dans le développement social : Une politique néolibérale ou unsite de transformation sociale? In E. Harper & H. Dorvil (dir.), Le travailsocial : théories, méthodologies et pratiques (pp. 147-167), Presses del’Université du Québec.

Breton, E.,Jeppesen, S., Kruzynski, A., & Sarrasin, R. (2012). Prefigurative self-governance and self-organization: the influenceof antiauthoritarian (pro)feminist, radical queer and antiracist networks inQuebec. In A. Choudry, J. Hanley & E. Shragge (dir.), Organize!: Buildingfrom the Local for Global Justice (pp. 156-173). Oakland, CA: PM Press.

Silvestro,M. & A. Kruzynski (2008). Traduction de Voltairine De Cleyre, « Thepolitical Equality of Woman », in Baillargeon, N. & C. Santerre (dir.),D’espoir et de raison : Écrits d’une insoumise, Montréal, QC: Lux éditeur :203-206 (http://www.luxediteur.com/despoiretderaison).

Kruzynski,A. (2007). « Sortir de la cage productiviste : faire la révolution enpréfigurant des alternatives conviviales, autonomes et économes », dans SergeMongeau (Ed.), Objecteurs de croissance, Montréal : Les Éditions écosociété :97-107 (http://www.ecosociete.org/t112.php ethttp://www.crac-kebec.org/files/Kruzynski_decroissance_2007.pdf).

Kruzynski, A. (2003). “In Our DifferencesWe Will Unite! Part II Weaving Our Solidarity: Women’s Webs”. In The People’sLenses Collective (Ed.), Under the Lens of the People: Our Account of thePeoples’ Resistance to the FTAA, Québec City, April 2001, Canada: The Peoples’Lenses Collective : 82-83.


Livre ou monographie

Kruzynski,A. (en rédaction). Autogestion en pratiques : retour critique sur 25 ansd’expériences (titre de travail). Maisons d’éditions visées : en français, leséditions du remue-ménage et en anglais, Between the Lines.

Kruzynski,A. (sous presse). Anthologie d’écrits (titre de travail). Coédition leséditions du remue-ménage et l’Atelier de création libertaire.

Bellemare-Caron,R., Breton, É., Cyr, M-A., Dupuis-Déri, F., & Kruzynski, A. (dir.). (2013).Nous sommes ingouvernables : les anarchistes au Québec. Montréal, QC : LuxÉditeur.

CRAC,Boucher, M.P. (2010). Les Panthères Roses de Montréal : Un collectif queerd’actions directes. CRAC, Montréal. Retrieved August 19th2019, from https://spectrum.library.concordia.ca/983357/1/M_PR_prWEB.pdf.

CRAC,Lambert-Pilotte, G., & Delisle-L’Heureux, N. avec la participation spécialede P. Cadorette (2010). Une révolution peut commencer par un seul brin depaille : Portrait de deux jardins autogérés de la grande région de Montréal. CRAC, Montréal. Retrieved August 19th 2019, fromhttps://docs.google.com/viewerng/viewer?url=https://coco-net.org/wp-content/uploads/2012/08/Jardins_web5_0.pdf&hl=en_US. 

CRAC,Pirotte, M. avec les membres d’Ainsi Squattent-Elles! (mai 2009). AinsiSquattent-Elles! Une monographie. CRAC, Montréal.Retrieved October 1, 2014, fromhttp://www.crac-kebec.org/files/web_ase-postrevision2.pdf.

Kruzynski,A. et A. Guilbert avec des membres de Liberterre (mai 2008). Liberterre, uncollectif écoradical : une monographie. Collectif de recherche sur l’autonomiecollective (http://www.crac-kebec.org/files/MonogrLT-09prWeb.pdf).

CollectifCourtePointe (rédigé par Isabelle Drolet & Anna Kruzynski). (2006) Pointe Saint-Charles: un quartier, des femmes, une histoire communautaire. Montréal, Qc : Éditionsdu Remue-Ménage (http://www.editions-rm.ca/livre.php?id=1217). Recensé dans LaVoix Populaire, A bâbord!, Bulletin d’information de l’IREF, L’Aut’journal, LeCouac, ORÉGAND, Revue d’histoire de l’Amérique française.

CourtePointe Collective (written byIsabelle Drolet & Anna Kruzynski). (2006) The Point Is… GrassrootsOrganising Works! Women from Point St. Charles Sharing Stories of Solidarity. Montréal, Qc : Éditions duRemue-Ménage (http://www.editions-rm.ca/livre.php?id=1218). 


Participation activities

Conseils d'administration et consultation-expertise

Co-animatriceavec Karine Awashish de l’évènement d’ouverture de StartUP Nations, le Faireensemble dans une optique économique, social et culturel chez les autochtones,Université Concordia, 23 mai 2019.

Animatrice,Des communautés qui transforment l’économie, panel lors de la conférence A Nousles Quartiers, Centre canadien de l’architecture, Montreal, 14 avril 2019.

Experte-conseilen gouvernance partagée et autogestion, Grand cercle démocratie (et cerclesintégration et structure), Bâtiment 7, Montréal, Janvier 2017-en cours.

ECONOUS2016 – The National Community Economic Development Conference, comité deprogrammation, 2015-2016.

Consultante,Transform/er Montreal : Réorganiser et démocratiser notre économie, UniversitéConcordia, mars 2016.

Membre ducomité permanent de formation, Carrefour de participation, ressourcement et deformation, Montréal, 2010-2012.

Consultanteauprès du Montreal Urban Aboriginal Health Committee, Montréal, 2011.

Présidente(2003-2006) et administratrice (2002-2003) du Conseil d’administration de laClinique communautaire de Pointe Saint-Charles.

Présidente(2005-2011) et administratrice (1999-2005) du Conseil d’administration desArchives populaires de Pointe Saint-Charles.


Biographie

Directrice du programme de deuxième cycle en développement économique communautaire de l’Université Concordia, Anna Kruzynski enseigne également à l’École des affaires publiques et communautaires du même établissement.

Ces 25 dernières années, elle s’est impliquée socialement sur de nombreux fronts : mouvement étudiant, santé communautaire et féminisme dans le quartier de Pointe-Saint-Charles, action directe contre le capitalisme, collaboration assidue avec des voisines et voisins, de même qu’avec des camarades anarchistes, dans la mise en œuvre locale d’initiatives économiques et politiques inspirées des principes du postcapitalisme, etc.

Très engagée en recherche-action participative, la Pre Kruzynski accompagne divers organismes communautaires et groupes militants à documenter leur démarche. Elle a mené trois importantes études. En collaboration avec le Collectif CourtePointe et les Archives populaires de Pointe-Saint-Charles – sur la contribution des femmes aux efforts d’organisation communautaire dans le quartier. Au sein du Collectif de recherche sur l’autonomie collective, un groupe qui réunit des chercheur·es féministes libertaires - sur le milieu antiautoritaire contemporain au soi-disant Québec. Aujourd'hui, en tant que membre du Community Economies Institute et de TREES, un collectif de recherche autogéré, elle travaille à cartographier les pratiques économiques émancipatrices qui prolifèrent à la marge de l'économie sociale. C'est dans ce cadre qu'elle a travaillé avec les membres du Bâtiment 7 au déploiement de l'autogestion à l'échelle de l'organisme.

Nul doute, le militantisme et les travaux de recherche d’Anna Kruzynski se répercutent sur ses activités d’enseignement. À cet égard, elle manifeste un vif intérêt pour les stratégies menant à des changements sociaux fondamentaux, l’alphabétisation économique permettant une réappropriation populaire de l’économie ainsi que les compétences et outils fondamentaux en matière d’organisation communautaire, élément clé de la démocratie participative.

Intérêts d'enseignement et de recherche

Économies de communauté
Économie diversifiée
Pratiques politiques
L'autonomie collective (auto-détermination et auto-organisation)
L'anarchisme contemporain (mouvance libertaire ou antiautoritaire)
Le féminisme contestataire et les groupes queer radicaux
Les mouvements anticapitalistes
Les relations entre l’État et la « société civile »
Les stratégies d’action menant au changement radical de la société
Les méthodes de recherche-action participative
Les pratiques féministes d’organisation communautaire
L’histoire de l’organisation communautaire

Back to top Back to top

© Université Concordia