notice

Project SOMEONE Initiative Publishes Policy Brief on Violence Against Women in Québec


woman-looking-at-phone

Innovative Social Pedagogy, a Project SOMEONE initiative that aims to promote critical digital literacy, empower marginalized communities, and reduce gender and racial biases through evidence-based principles in social pedagogy, have put out a critical new policy brief on femicide — the gender-based killings of women and girls.

“Violence à l’égard des femmes au Québec : entre dénonciation et banalisation” [Violence against women in Quebec: From denunciation to trivialization], published by Catherine Montmagny Grenier and Jihene Hichri in collaboration with Love-Mary Victor, presents original research that sheds light on discourses of everyday sexism that can fuel violence towards women in Quebec. Based on their analysis of how virtual social spaces in Quebec engage with the term “femicide” in the comments of major news outlets’ Facebook posts from 2019 to 2021, Grenier and Hichri detail innovative preventative measures that media outlets can take to help deconstruct sexist discourse that trivializes or even legitimizes violence against women.

Consult the policy brief to learn more about femicide in Quebec [in French – 792 KB] 

Consult the appendix for research details [in French – 1.8 MB]

Une initiative du Projet SOMEONE publie une mémoire sur la violence à l’égard des femmes au Québec

Le projet de la Pédagogie sociale innovante, une initiative du Projet SOMEONE qui vise à promouvoir une culture numérique critique, autonomiser les communautés marginalisées, et réduire les biais associés au genre et à la race en mobilisant des connaissances fondées sur des preuves actuelles en pédagogie sociale, a sorti un mémoire critique sur le féminicide — le meurtre d’une femme ou d’une fille en raison de son sexe.

“Violence à l’égard des femmes au Québec : entre dénonciation et banalisation” publié par Catherine Montmagny Grenier et Jihene Hichri en collaboration avec Love-Mary Victor, avance de la nouvelle recherche mettant en lumière les discours d’un sexisme ordinaire qui peut alimenter la violence à l’égard des femmes au Québec. En se fiant sur leur analyse de comment le terme « féminicide » est traité par l’espace social virtuel québécois dans les commentaires Facebook de divers articles de médias Québécois depuis l’année 2019, Grenier et Hichri détaillent des mesures préventives innovantes que les médias peuvent prendre pour aider à déconstruire les discours sexistes qui banalisent ou même légitimisent la violence à l'égard des femmes.

Consultez le mémoire pour en savoir plus sur le féminicide au Québec [792 KB]

Consultez l’annexe pour les détails de recherche [1.8 MB] 




Back to top

© Concordia University