Skip to main content
notice

Bradley Nelson, the Cervantes Public Project, and the Urgency of Cervantes

June 3, 2022
|


Smiling white man

When considering which authors are relevant for exploring contemporary debates on social justice and cultural inclusion, Miguel de Cervantes, (1517-1616) is perhaps not the first name that springs to mind for most people. However, for a group of Cervantes scholars at institutions scattered across the Americas, few writers offer works as appropriate to tackle these issues as the man credited by many with the birth of the modern novel. These scholars, who co-founded the Cervantes Public Project (CPP), use the Spanish writer’s works to “promote the combination of self-irony, skepticism, and sympathy towards humankind in all its complexity that is the hallmark of Cervantes' fiction.”
The CPP’s mission statement, titled “Why Cervantes Now?”, makes a compelling case for the importance of not losing sight of the importance of paradigm-shifting texts, even centuries after they are written. As Dr. Nelson explains, “Cervantes understood only too well the fictions and myths that arise when scientific knowledge is pulled from its context of production and yoked to racism, sexism, classism, and so on. By critically weaving scientific discoveries and debates into his fiction, he gives us tools to analyze and combat misleading uses of science and history. More importantly, he shows us the necessity and power of art in a world that fetishizes technology at the expense of human relationships.” Indeed, the themes explored in Cervantes’ writing are arguably just as relevant, if not more, in today’s world, where science, technology, and history are constantly being distorted and weaponized, often to target already marginalized groups.
In his most recent blog post for the CPP, Dr. Nelson draws unlikely but convincing parallels between Cervantes’ play The Siege of Numancia, written some 500 years ago, and the Siege of Mariupol, in current-day Ukraine. This excerpt, drawn from Dr. Nelson’s post, illustrates the relevance of Cervantes’ work to explore and interpret current events: “Although written almost five hundred years ago, Cervantes’s words mimic the words of survivors of the siege of Mariupol as well as modern explanations of siege warfare. According to Mouna Khaity, a health and gender researcher who lived through a siege in the Syrian war, “Depriving a residential area of food while bombarding serves not only to flush out combatants, but to communicate to everyone trapped inside…you are not an equal human to me. You don’t deserve to eat, drink, have medicine or even breath” (NYT article from March 29, 2022). Scipio’s characterization of the Numantines as beasts and animals portends Putin’s description of the Ukrainian leaders as neo-nazis and criminals.”
The CPP blog contains many other fascinating articles relating Cervantes to contemporary events, from the infamous slap at the 2022 OscarsTrumpism, and Diversity, Equity, Inclusion, and Justice, with more to come.

Read Dr. Nelson’s blog post

Visit the Cervantes Public Project website.

Follow the Cervantes Public Project on Twitter.


homme blanc souriant

Lorsque l'on se demande quels auteurs sont pertinents pour explorer les débats contemporains sur la justice sociale et l'inclusion culturelle, Miguel de Cervantès (1517-1616) n'est peut-être pas le premier nom qui vient à l'esprit de la plupart des gens. Pourtant, pour un groupe de spécialistes de Cervantès travaillant dans des institutions dispersées sur le continent américain, peu d'écrivains proposent des œuvres aussi appropriées pour aborder ces questions que cet auteur espagnol, considéré par plusieurs comme étant le père du roman moderne. Ces universitaires, qui ont cofondé le Cervantès Public Projet (CPP), utilisent les œuvres de cet écrivain pour "promouvoir la combinaison d'auto-ironie, de scepticisme et d’empathie envers l'humanité dans toute sa complexité, qui est la marque de l’écriture de Cervantès".
L'énoncé de mission du CPP, intitulé "Pourquoi Cervantès maintenant ?", plaide de façon convaincante en faveur de l'importance de ne pas perdre de vue les textes qui changent les paradigmes, même des siècles après leur rédaction. Comme l'explique M. Nelson, "Cervantès ne comprenait que trop bien les fictions et les mythes qui surgissent lorsque les connaissances scientifiques sont extraites de leur contexte de production et associées au racisme, au sexisme, au classisme, etc. En intégrant de manière critique les découvertes et les débats scientifiques dans sa fiction, il nous donne des outils pour analyser et combattre les utilisations trompeuses de la science et de l'histoire. Plus important encore, il nous montre la nécessité et le pouvoir de l'art dans un monde qui fétichise la technologie au détriment des relations humaines." En effet, les thèmes explorés dans les écrits de Cervantès sont sans doute tout aussi pertinents, sinon plus, dans le monde d'aujourd'hui, où la science, la technologie et l'histoire sont constamment déformées et utilisées comme arme, souvent pour cibler des groupes déjà marginalisés.
Dans son dernier billet de blog pour le CPP, M. Nelson établit des parallèles improbables mais convaincants entre la pièce de Cervantès Le siège de Numancia, écrite il y a quelque 500 ans, et le siège de Marioupol, dans l'Ukraine actuelle. Cet extrait, tiré du billet de M. Nelson, illustre la pertinence de l'œuvre de Cervantès pour explorer et interpréter les événements actuels : « Bien qu'écrits il y a près de cinq cents ans, les mots de Cervantès imitent ceux des survivants du siège de Marioupol ainsi que les explications modernes de la guerre de siège. Selon Mouna Khaity, chercheuse dans le domaine de la santé et de l'égalité des sexes, qui a vécu un siège pendant la guerre en Syrie, "priver une zone résidentielle de nourriture tout en la bombardant ne sert pas seulement à chasser les combattants, mais aussi à communiquer à tous ceux qui sont piégés à l'intérieur : « Vous ne méritez pas de manger, de boire, d'avoir des médicaments ou même de respirer » (traduction libre d’un article du NYT du 29 mars 2022). La caractérisation par Scipion des Numantins comme des bêtes et des animaux présage la description par Poutine des dirigeants ukrainiens comme des néo-nazis et des criminels. »
Le blog du CPP contient de nombreux autres articles fascinants mettant en relation Cervantès et des événements contemporains, de la fameuse gifle aux Oscars 2022 au Trumpisme, en passant par la diversité, l'équité, l'inclusion et la justice, et bien d'autres à venir.

Lisez le billet de M. Nelson

Visitez le site du CPP

Suivez le CPP sur Twitter




Back to top

© Concordia University