notice

New QUESCREN Researcher-Member Portrait – Dr. Ruth Kircher – Nouveau portrait de chercheuse-membre de QUESCREN


In QUESCREN’s newest researcher-portrait, Dr. Ruth Kircher shares findings from her recent work on family language policies among parents in Quebec and her observations about attitudes towards multilingualism in Quebec.

“Interestingly,” she says, “we also found that parents in Quebec do not seem to be very concerned about multilingualism having negative long-term consequences for their children. […] This may well be due to multilingualism being so widespread in Quebec, so that parents have many positive examples for multilingualism ‘working out well,’ so to speak.”

You can read the full interview here.

//

Dans le nouveau portrait de chercheuse-membre de QUESCREN, Ruth Kircher, Ph.D., partage avec nous certains constats de son travail de recherche récent sur les politiques linguistiques familiales des parents québécois ainsi que ses observations sur les attitudes envers le multilinguisme au Québec.

« Fait intéressant, » dit-elle, « nous avons aussi constaté que les parents québécois ne semblent pas particulièrement préoccupés avec l'idée que le multilinguisme puisse avoir des incidences négatives à long terme sur leurs enfants. […] Cette situation pourrait être attribuable au fait que le multilinguisme est très répandu au Québec, de telle sorte que les parents peuvent citer de nombreux exemples attestant que le multilinguisme « fonctionne bien », pour ainsi dire. »

Vous trouverez le texte complet de l'entrevue ici.




Back to top

© Concordia University