Skip to main content
LATEST INFORMATION ABOUT COVID-19

READ MORE

Comité consultatif

L'École a le privilège de bénéficier d'un organe important, le Comité consultatif, dont les membres appartiennent à des organismes publics ou privés ou interviennent dans le milieu syndical et communautaire.

Ces bénévoles servent généralement de personnes ressources pour la mise en œuvre des nombreuses activités de l'École et constituent une source inestimable d'expérience pratique et de connaissance du métier qui complète le volet pédagogique de l'École.

Le Comité consultatif représente les axes majeurs du programme de 1er cycle d'analyse des politiques publiques et de défense des droits.

Le conseil d'administration est uniquement composé de membres des Anciens SCPA. Il permet d'assurer une liaison directe avec l'extérieur. 


Alumni


Lauren Small

Entrée dans la fonction publique fédérale en 1997, Lauren Small y a travaillé à des dossiers scientifiques et internationaux. Elle est actuellement directrice des voies navigables du Québec à Parcs Canada. À ce titre, elle est responsable de cinq canaux historiques au Québec – Carillon, Chambly, Lachine, Saint-Ours et Sainte-Anne-de-Bellevue.

Mme Small est titulaire d’un baccalauréat en sciences et affaires humaines de l’École des affaires publiques et communautaires (1995) et d’une maîtrise en analyse de politiques et administration publique de l’Université Concordia (1997). Elle possède en outre un certificat de 2e cycle en droit aérien et spatial de l’Institut de droit aérien et spatial de la Faculté de droit de l’Université McGill (2014).

Avant de se joindre à Parcs Canada, Mme Small a travaillé pour Environnement Canada, Affaires étrangères et Commerce international Canada et l’Agence spatiale canadienne. Au cours de ses vingt ans de carrière, Mme Small a joué un rôle essentiel dans l’élaboration de trois importants projets en matière de législation – la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, la Loi sur les espèces en péril et la Loi sur les systèmes de télédétection spatiale.

Mises à part ses réalisations professionnelles, Mme Small continue de s’intéresser activement aux enjeux locaux qui touchent sa communauté. Chaque année, elle monte sur scène pour recueillir des fonds pour la collectivité artistique locale. Elle a participé avec fierté pendant plus de 17 ans à la course Terry Fox, collectant ainsi plus de 50 000 dollars au profit de la Fondation Terry Fox pour la recherche sur le cancer, et ce, tant en qualité de participante que comme coordonnatrice du volet de la course dans Montréal-Ouest. Mme Small est également pair mentor bénévole dans le cadre du programme L’espoir, c’est la vie, au Centre du cancer Segal. Membre du Conseil des services communautaires de Montréal-Ouest et du conseil d’établissement de l’école élémentaire Edinburgh, elle a fondé la collecte de couches de Montréal-Ouest au profit du Dépôt alimentaire NDG.

En mai 2015, Mme Small a reçu le Prix de la diplômée de l’année de l’Université Concordia, pour l’excellence de son parcours professionnel et personnel. En 2016, elle a figuré parmi les cinq diplômés de Concordia animés par le désir de changer le monde.

En novembre 2012, Mme Small a été décorée de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, en récompense de son fidèle engagement envers l’amélioration des relations avec les partenaires internationaux au cours de ses plus de 17 ans de carrière dans le service public.

En 2002, elle s’est vu décerner le Prix du Gouverneur général pour l’entraide, à Rideau Hall, en reconnaissance de son engagement social et de son implication dans la collectivité.

Mme Small est membre de l’Institut international de droit spatial et de l’Institut aéronautique et spatial du Canada.

Montréalaise d’origine, elle pratique la course à pied depuis plusieurs années déjà, le long du canal Lachine. Elle a récolté le fruit de ses efforts en devenant membre de l’équipe canadienne, lors du demi-marathon des 20e Maccabiades, qui avaient lieu en Israël en juillet dernier.


Ilona Dougherty

Directrice générale, Projet de recherche, Jeunesse et innovation, University of Waterloo

Ilona est la Directrice générale du Projet de recherche, Jeunesse et innovation à l'Université de Waterloo. Elle est une commentatrice régulière sur Ipolitics.ca, une auteure publiée, ainsi qu'une conférencière internationale encourageant proposant de redéfinir les relations intergénérationnelles et de changer notre façon de voir les générations Y et Z. En janvier 2004, Ilona a cofondé L'apathie c'est plate, un organisme caritatif national non partisan ayant recours à l'art et à la technologie pour sensibiliser les jeunes au sujet de la démocratie et les encourager à voter. Elle a été nommée Fellow Ashoka en 2009, et en 2015, elle a été nommée l'un de les Top 100: Les Canadiennes les plus influentes par le ‘WXN’ (Women's Executive Network).


Jean Charles Robillard

Jean Charles Robillard est directeur des communications d’entreprise à BCE Inc., chef de file des communications au Canada. Fort de plus de 25 ans d’expérience dans le domaine des communications et des affaires publiques, il est entré chez Bell après avoir passé huit ans à des postes supérieurs, à la Bourse de Montréal et au Groupe TMX. M. Robillard a en outre assumé diverses fonctions en planification et en communications dans des organisations des secteurs privé et public, dont Bell, Deloitte, la CSST et l’Université Concordia. Il siège actuellement au conseil d’administration de Les Filles électriques, firme montréalaise de production et de création qui présente du théâtre d’images, des performances, des cabarets, des courts métrages et des installations poétiques. M. Robillard est titulaire d’une maîtrise en économie de l’Université de la Colombie-Britannique et d’un baccalauréat avec Honours en sciences économiques et en affaires publiques de l’Université Concordia.


Marcel Proulx

Membre de l’École des affaires publiques et communautaires de 1984 à 1988, Marcel Proulx a étudié la science politique à l’Université Concordia. Il a déjà remporté la coupe du Gouverneur général du meilleur orateur des débats en français. Il a consacré sa carrière à mieux comprendre les Canadiens et Canadiennes – en observant leurs comportements, en leur posant des questions, en écoutant ce qu’ils ont à dire et en analysant leurs réponses. Le résultat de ses recherches a contribué à étoffer les politiques publiques, à faciliter la gestion de crises et du risque d’atteinte à la réputation, ainsi qu’à orienter les stratégies de communication, de marketing, de publicité et d’image de marque d’une multitude de clients des secteurs privé, public et de l’enseignement.

Parmi les fonctions qu’a assumées M. Proulx, on compte celles de directeur de la recherche qualitative, à Decima Research, à Toronto, et de vice-président de la planification stratégique et de la recherche auprès des consommateurs chez Saint-Jacques Vallée Y & R, à Montréal. Depuis 14 ans, il dirige sa propre société de conseil. Il est particulièrement fier d’avoir été l’un des principaux acteurs dans la refonte de la marque de l’Université Concordia. Parmi les clients qu’il a servis au cours de sa carrière, on compte le Cabinet du premier ministre, le Bureau du Conseil privé, ainsi que divers ministères fédéraux et provinciaux, le CN, Ford, Hydro-Québec, Opération ruban rouge, Centraide et Le Chaînon.

M. Proulx a toujours cru à l’engagement citoyen. Dès son jeune âge, il a commencé à faire du bénévolat auprès d’organismes nationaux, provinciaux, et locaux. En autres réalisations, il a cofondé un programme de leadership pour les jeunes, contribué à la mise en place d’échanges nationaux, donné de son temps à divers partis politiques et siégé au conseil d’administration de l’Organisation des jeunes de Parc Extension (PEYO), en plus de donner des conférences à l’École des affaires publiques et communautaires (EAPC), à Concordia et à l’Université de Montréal. Il a fait partie des comités d’organisation des célébrations des 30e et 35e anniversaires de l’EAPC et, plus récemment, s’est investi dans la campagne pour la libération de la professeure de Concordia, Homa Hoodfar.


Bill Varvaris

A la suite de ses études universitaires au milieu des années 1990, Bill Varvaris est entré au ministère des Ressources naturelles du Canada à titre de conseiller politique, puis a gravi les échelons pour devenir chef du personnel au ministère de l’Industrie. En 2006, M. Varvaris a été embauché dans la fonction publique fédérale et occupe actuellement le poste de directeur général à Pêches et Océans Canada, où il est responsable des biens immobiliers et de la gestion de l’environnement pour le ministère. Il s’agit du troisième portefeuille immobilier en importance au sein du gouvernement fédéral.

Auparavant, M. Varvaris a assumé les fonctions de directeur de la section des biens immobiliers à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (aujourd’hui Services publics et Approvisionnement Canada). Il a été affecté pour une période de deux ans (2012-2014) au ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (aujourd’hui Affaires mondiales Canada), en poste à New Delhi, en Inde, où il supervisait un éventail de projets immobiliers en Asie du Sud. Durant trois ans à compter de 2009, il a assumé les fonctions de directeur général de la Chambre de commerce du Canada au Japon, en poste à Tokyo.

M. Varvaris est titulaire d’un baccalauréat en science politique de l’Université Concordia assorti d’un diplôme de l’École des affaires publiques et communautaires, ainsi que d’un baccalauréat avec Honours en droit de l’Université Carleton. Il possède également un certificat en gestion du Programme d’expansion du marché japonais, obtenu à Tokyo, au Japon.

Fait intéressant – M. Varvaris est le conjoint de Kathleen Donohue, également diplômée de l’EAPC. Ils vivent à Ottawa et ont deux enfants


Lex Gill

Lex Gill est chercheuse-boursière au Citizen Lab de la Munk School of Global Affairs, à l’Université de Toronto. Spécialisée dans le domaine juridique et la défense des droits, Mme Gill s’intéresse aux enjeux à l’intersection de la technologie, des sciences économiques, de la sécurité mondiale et des droits de la personne. Ancienne chercheuse porte-parole en matière de sécurité nationale à l’Association canadienne des libertés civiles, elle a en outre été titulaire d’une bourse d’études sur les politiques Google à la Clinique d’intérêt public et de politique d’Internet du Canada (CIPPIC), ainsi que chercheuse membre affiliée du Centre Berkman pour l’Internet et la société de l’Université Harvard. Elle est deux fois diplômée de l’École des affaires publiques et communautaires – soit titulaire d’un baccalauréat en affaires publiques et communautaires et analyse des politiques et d’un diplôme de 2e cycle développement économique communautaire (enseignement prodigué en français). Elle possède en outre un double diplôme en droit civil et en common law de l’Université McGill.


Margret Andrade

Robert Valdmanis est président de RVC Inc., une société montréalaise d’expertise-conseil en gestion stratégique des communications, fondée en 2012.

M. Valdmanis possède une expérience de plus de 25 ans à titre de conseiller principal en affaires publiques, acquise ici et à l’étranger, dans diverses industries. Avant de fonder RVC, il a occupé plusieurs postes de direction dans le domaine de l’expertise-conseils – notamment ceux de vice-président et partenaire chez Gervais, Gagnon & Associés (GGA), à Montréal; directeur de The Dilenschneider Group (DGI), à New York; et président de GCI Canada, un cabinet de relations publiques comptant 40 employés, situé à Toronto. De 2006 à 2012, M. Valdmanis a été directeur des communications et des affaires externes pour Alcan (Rio Tinto Alcan), où il était responsable des communications internes et externes, des médias, des relations avec les gouvernements, les intervenants et la communauté, ainsi que de la durabilité, de la responsabilité sociale d’entreprise et du développement économique régional d’un portefeuille de croissance de plusieurs milliards de dollars visant le développement de projets entièrement nouveaux, sur plusieurs continents.

Consacré champion québécois de lutte à cinq reprises et médaillé au niveau national, M. Valdmanis est en outre ancien champion d’échecs de la Commission des Écoles Protestantes du Grand Montréal (CEPGM), professeur certifié de yoga et entraîneur de football.

Il a vécu, travaillé et voyagé dans plus de 60 pays. Maîtrisant le français, l’anglais, l’espagnol et le portugais, M. Valdmanis est sollicité dans le monde entier comme conférencier. Ainsi, il a été invité à donner des allocutions à la Munk School of Global Affairs, à la Faculté de droit de l’Université McGill, à la Fondation internationale Jeanne-Sauvé et au Royal Oceania Institute. Il est membre du conseil d’administration de Prospérité Canada – organisme de bienfaisance canadien qui se consacre à élargir, grâce à des politiques et à des programmes novateurs, les possibilités économiques des Canadiennes et Canadiens vivant dans la pauvreté.


Robert Valdmanis

Robert Valdmanis President of RVC Inc., a global strategic communication consulting firm based in Montreal founded in 2012.

Robert brings over 25 years as a senior public affairs professional both domestically and internationally across a broad range of industry sectors.  Prior to founding RVC, Robert held senior consulting roles as Vice President and Partner at Gervais, Gagnon & Associates (GGA) in Montreal, Principal of The Dilenschneider Group  (DGI) in NYC, and as President of GCI Canada, a 40-person PR firm in Toronto.  From 2006 to 2012, Robert was Director of Communications and External Affairs for Alcan (Rio Tinto Alcan), where he was responsible for internal and external communications, media, government, stakeholder and community relations, as well as sustainability, CSR and regional economic development across a multi-billion dollar greenfield growth portfolio on multiple continents.

Robert is a five-time Quebec Wrestling Champion and national medalist, former Montreal PSBGM Chess Champion, a certified yoga teacher and football coach.

He has lived, worked and traveled to over 60 countries, and speaks French, English, Spanish and Portuguese and is a sought after international speaker, invited to venues including Munk School of Global Affairs, McGill University’s Faculty of Law, the Jeanne Sauve International Foundation and the Royal Oceania Institute.

Robert is a board member of Prosper Canada - a not for profit organization dedicated to expanding economic opportunity for Canadians living in poverty through program and policy innovation.


Dorothy Williams

Historienne, auteure, enseignante, chercheuse, développeuse de contenu et consultante, Dorothy Williams se spécialise dans l’histoire canadienne des Noirs. Elle-même auteure de trois livres, elle a contribué à bon nombre de publications scientifiques et universitaires. Intitulé Blacks in Montreal, 1638-1986: An Urban Demography, son premier ouvrage a été rédigé à la demande de la Commission québécoise sur les droits de la personne en 1989, dans le cadre de l’étude des phénomènes de racisme et de discrimination en matière de logement à Montréal. Publié en 1997, son deuxième livre, The Road to Now: A History of Blacks in Montreal, demeure aujourd’hui la seule étude chronologique des Noirs sur l’île de Montréal. Son plus récent ouvrage, Les Noirs à Montréal, 1628-1986 : essai de démographie urbaine, paru en 1998, est la traduction de son premier livre, Blacks in Montreal.

Dans une perspective résolument afrocentriste, Dorothy Williams a signé de nombreux articles savants ou de vulgarisation sur la culture noire au Canada dans des revues, des magazines et des journaux. Mme Williams a souvent été invitée à faire des exposés et des conférences, ainsi qu’à animer des séances de formation des enseignants et d’ateliers destinés aux bibliothécaires. Elle a en outre présenté des communications publiques dans des dizaines d’endroits – autant dans des librairies, des cafés et des centres communautaires que des musées et des bibliothèques.

En qualité de chercheuse, Mme Williams a orienté ses travaux de longue haleine sur la création d’ouvrages de vulgarisation sur l’histoire des Noirs au Canada, dans le but de rendre le sujet plus accessible.

Les services de Mme Williams en tant que développeuse de contenu et de consultante sont très en demande, vu ses vastes connaissances historiques, qu’elle peut mettre à profit dans divers domaines. En effet, elle a été consultée lors du tournage de plusieurs films –  notamment par l’ONF dans le cadre de la production primée Show Girls (1998), et du court métrage de Martine Chartrand, Black Soul/Âme noire (2001). Elle a par ailleurs effectué des recherches en vue de rédiger le contenu du site Web Historians Recount/Les Historien(ne)s racontent (octobre 2003).

Dorothy Williams a grandi dans le quartier de la Petite-Bourgogne, reconnu comme foyer de la communauté noire anglophone de classe ouvrière à Montréal.

Mme Williams est présidente de Blacbiblio.com, Inc., organe de production de la trousse ABC’s of Canadian Black History, destinée à combler le besoin des enseignants en matière de ressources pédagogiques sur le sujet de l’histoire des Noirs. Ayant accumulé à ce jour plus de 30 ans d’expérience de bénévolat, elle a tout récemment accepté le poste de présidente de l’Institut DaCosta-Angélique, le seul groupe de réflexion voué à la diaspora noire au Québec.

Ses travaux et services communautaires actuels portent notamment sur l’histoire, l’identité et la race, le soutien familial, l’histoire du livre, la santé mentale, l’autonomisation des Noirs, le développement économique communautaire, l’entrepreneuriat et l’enseignement inclusif.

Ses nombreuses années de service lui ont valu plusieurs honneurs et distinctions, dont un Prix québécois de la citoyenneté, en 2002 – le prix Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme et la promotion de la participation civique. Ont en outre été attribués à Mme Williams au fil des années les hommages et prix suivants :

  • Hommage accordé par Patrimoine canadien dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs du gouvernement du Canada : « Femmes noires canadiennes : des histoires de force, de courage et de vision » (2018)
  • Hommage pour la contribution à la préservation du patrimoine historique des communautés noires de Montréal, Bottin Magazine, Montréal (2007)
  • Prix Femme de mérite, Playmas Montreal Cultural Association (2011)
  • Titre d’Historienne de renom, Centre R.I.R.E. et Ville de Québec (2003)
  • Bourse d’études E.J. Josey, Black Caucus of the American Library Association (2000-2001)
  • Calendrier de l’histoire des Noirs, Ville de Montréal, Table de concertation (1995)
  • Prix Mathieu da Costa, Ligue des Noirs du Québec (1993)
Back to top Back to top

© Concordia University