Skip to main content
Conferences & lectures

Lunch & Learn: A Feeling of Minoritization

English-Speaking Quebecers after Bill 96

DATE & TIME
Thursday, February 10, 2022
12 p.m. – 1 p.m.
SPEAKER(S)

Dr. Jérôme Melançon

COST

This event is free

ORGANIZATION

QUESCREN

CONTACT

QUESCREN

WHERE

Online

le français ci-dessous

Lunch_and_Learn_Website_Visual_Melançon_Cooke_reduced

About the event

Speakers: 
Jérôme Melançon, Associate Professor of French and Francophone intercultural studies, University of Regina

Sean E. Moore, Associate Professor of psychology, University of Alberta - Augustana Campus

**Please note that Dr. Moore will not be able to join us and the presentation will be delivered by Dr. Melançon.**

Moderator: Chedly Belkhodja, QUESCREN Co-Director and Professor, School of Community and Public Affairs, Concordia University

Format: Presentation followed by a Q&A period

Where: Online, via Zoom (Note: the Zoom link will be e-mailed to people who register)

Language: English, with simultaneous translation in French

 

In a recent paper, authors Jérôme Melançon and Sean Moore theorized the existence of a feeling of minoritization as an intrinsic part of the experience of minority groups. Rather than focusing on demography, they understand minorities in terms of power within a given political context. People may feel minoritized in response to events or broader situations. Whether this feeling (as opposed to other feelings) arises depends on several factors: whether they feel their own group ought to form the majority; on the norm that the majority sets for what it means to be a member of the minority group; and on whether their expectations about who forms the majority are met or not. 

On the basis of these ideas, the authors will expand the theory in order to account for a telescoping of majorities and minorities in relations between English-speaking and French-speaking Quebecers. Here they will rely on a sample of public responses by English-speaking Quebecers to the Québec government’s Bill 96 (An Act respecting French, the official and common language of Québec), which was passed unanimously in May 2021.

Reference for the original article:

Melançon, J. & Moore, S. E. (2021). Théoriser un sentiment de minorisation : les francophonies canadiennes entre philosophie politique et psychologie sociale. Lien social et Politiques, (86), 206–224. https://doi.org/10.7202/1079500ar

cridaq_couleurs_logotype

This Lunch & Learn event was developed in collaboration with the Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) at UQAM.

 

The event was made possible through the financial support of the Secrétariat aux relations avec les Québécois d'expression anglaise.

QUESCREN also receives funding from the Department of Canadian Heritage, the Canadian Institute for Research on Linguistic Minorities and Concordia University.
 

About the speakers

Jérôme Melançon is Associate Professor of French and Francophone intercultural studies at the University of Regina. He is a philosopher and interdisciplinary researcher who is primarily interested in the structures and conditions of political coexistence. His work focuses on the existential meaning of relationality and on how collective action can bring people together and overcome violent and exclusionary forms of power.

Sean E. Moore is Associate Professor of psychology at the University of Alberta, Augustana Campus. He is a social-cultural psychologist whose primary interests are in examining the causes and consequences of human emotions. His work focuses on how cultural values or belief systems impact emotional outcomes like happiness or life satisfaction. He conducts research examining how moods affect people’s attitudes and thinking about social/political issues.

 

Lunch_and_Learn_Website_Visual_Melançon_Cooke_FR

Dîner-causerie de QUESCREN
Un sentiment de minorisation : Les Québécois·e.s anglophones après la Loi 96

Conférenciers : 
Jérôme Melançon, professeur agrégé en études francophones et interculturelles à l’Université de Regina

Sean E. Moore, professeur agrégé en psychologie au Campus Augustana de l’Université de l’Alberta

**Veuillez noter que M. Moore ne pourra pas se joindre à nous et la communication sera présentée par M. Melançon seulement.**

Président de la séance : Chedly Belkhodja, co-directeur de QUESCREN et professeur titulaire, École des affaires publiques et communautaires, Université Concordia

Format : Présentation suivie d'une période de questions et réponses

Où : en ligne, par Zoom (Note : le lien sera envoyé à ceux et celles qui se seront inscrit.e.s)

Langue de l'événement : Anglais, avec traduction simultanée en français

 

Dans un article récent, les auteurs Jérôme Melançon et Sean Moore présentaient une théorie quant à l’existence d’un sentiment de minorisation qui serait partie intégrante de l’expérience des groupes minoritaires. Plutôt que de se concentrer sur la démographie, ils comprennent la minorité en relation au pouvoir dans un contexte politique donné. Un sentiment d’être minorisé en réponse à un évènement ou une situation plus large émergerait alors selon les groupes qui devraient former la majorité et donc la norme de ce que signifie être membre du groupe, et selon la perception sociale à savoir si les attentes en relation à cette norme sont atteintes.

Sur la base de ces idées, les auteurs développeront la théorie pour rendre compte d’un télescopage des majorités et minorités dans les relations entre Québécois.e.s qui parlent anglais ou français. Ici ils s'appuieront sur un échantillon de réponses publiques par des Québécois.e.s anglophones à la Loi 96 du gouvernement du Québec (Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français), qui a été adopté à l’unanimité en mai 2021.

Référence à l’article original :

Melançon, J. & Moore, S. E. (2021). Théoriser un sentiment de minorisation : les francophonies canadiennes entre philosophie politique et psychologie sociale. Lien social et Politiques, (86), 206–224. https://doi.org/10.7202/1079500ar

cridaq_couleurs_logotype

Cet événement Dîner-causerie a été développé en collaboration avec le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) à l'UQAM.


L'événement a été rendu possible grâce à l’appui financier du Secrétariat aux relations avec les Québécois d'expression anglaise.

QUESCREN reçoit aussi du financement du ministère du Patrimoine canadien et de l'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques et l'Université Concordia.
 

À propos des conférenciers

Jérôme Melançon est professeur agrégé en études francophones et interculturelles à l’Université de Regina. Il est un philosophe et chercheur interdisciplinaire qui s’intéresse principalement aux structures et conditions de la coexistence politique. Ses travaux se concentrent sur le sens existentiel de la relationalité et sur la manière dont l’action collective peut rassembler les gens et vaincre les formes violentes et exclusives du pouvoir.

Sean E. Moore est professeur agrégé en psychologie au Campus Augustana de l’Université de l’Alberta. Il est un psychologue socioculturel dont l’intérêt principal est d’examiner les causes et les conséquences des émotions humaines. Il examine comment les valeurs culturelles ou les systèmes de croyances ont un impact sur les résultats émotionnels comme le bonheur ou la satisfaction à l’égard de la vie. Il mène des recherches sur la façon dont les humeurs affectent les attitudes des gens et sur les questions sociales et politiques.

Back to top

© Concordia University