Skip to main content

Ils nous ont quittés

Les membres de notre communauté ont déploré la perte de plusieurs bienfaiteurs et ambassadeurs de l’Université. Parmi celles et ceux qui nous ont quittés, mentionnons :

Brian O’Neill Gallery, BA 57, LLD 10

Brian O’Neill Gallery (B.A. 1957, LL. D. 2010)

Irlando-québécois de cinquième génération, Brian O’Neill Gallery était un homme d’affaires influent, ancien maire de Westmount et cofondateur de la Fondation canadienne d’études irlandaises. Il a contribué à créer l’École des études irlandaises de Concordia. « M. O’Neill Gallery était un ardent défenseur des études irlandaises et une forte personnalité qui a marqué l’histoire de son alma mater, souligne Graham Carr, recteur de Concordia. Nous le remercions d’avoir démontré une telle générosité envers l’Université et d’avoir incarné la philosophie des Jésuites, qui se vouent à la société en étant “hommes pour les autres”. »

Bruce Mallen (B. Comm. 1958, B.A. 1964, LL. D. 2004)

Les liens qui lient Bruce Mallen à Concordia remontent à plus de 50 ans, et son influence s’y fait ressentir jusqu’à aujourd’hui. Alors qu’il était membre du corps professoral de l’École de gestion de l’Université (plus tard rebaptisée l’École de gestion John-Molson), M. Mallen a créé le Département de marketing et a été le directeur fondateur du réputé programme de MBA. Au cours de sa carrière, il a notamment été directeur national de la commercialisation et des finances à Montréal, consultant, producteur de films, promoteur immobilier et doyen du College of Business de l’Université Florida Atlantic.

Justin Powlowski

Chercheur très respecté apprécié par ses collègues, professeur engagé et administrateur accompli, Justin Powlowski était vice-recteur adjoint à la recherche, aux initiatives stratégiques et aux partenariats à Concordia. « M. Powlowski était l’une des personnes les plus humbles, discrètes et modestes que j’ai connues. Cela ne l’a pas empêché de toucher énormément de gens et de jouer un rôle décisif dans un grand nombre de transformations majeures à Concordia », a déclaré Graham Carr, recteur de Concordia.

Jeanne Maranda, BA 87

Jeanne Maranda (B.A. 1987)

Jeanne Maranda était une personnalité hors du commun, qui a marqué l’Institut Simone de Beauvoir à Concordia, de même qu’une ardente défenseure des droits des femmes dans les médias et dans la publicité. Elle avait la cinquantaine au moment d’intégrer la première cohorte étudiante de l’Institut Simone de Beauvoir de Concordia, fondé en 1978. Elle a créé et présidé le groupe Meute/MédiAction, qui militait pour améliorer l’image des femmes dans les médias et dans la publicité. Mme Maranda était également membre du Conseil des femmes de Montréal et de la Fondation Thérèse-Casgrain. Parmi les nombreux honneurs qu’elle a reçus, mentionnons le prix Femme de distinction du YWCA pour sa contribution à la cause des femmes.

Ramesh Sharma

Photo by Mark Prent

Ramesh Sharma

Ramesh Sharma a connu une longue et fructueuse carrière de 57 ans comme membre du corps professoral du Département de physique de Concordia. Au cours de ses années comme professeur, chercheur et administrateur dévoué, il a été le mentor d’innombrables étudiantes et étudiants auxquels il enseignait avec bienveillance et efficacité. Il a donné tout l’éventail des cours de physique, de l’introduction à la physique aux cours avancés. Il était à l’avant-garde de l’enseignement et de la recherche en physique nucléaire dans son département, en plus d’occuper de nombreuses fonctions administratives à l’Université.

Tom Gibson

Tom Gibson était un photographe canadien respecté, un enseignant et un collègue très apprécié et le fondateur du programme de photographie de la Faculté des beaux-arts de Concordia. « Tom était un photographe exceptionnel et un précurseur par sa vision des dynamiques de la vie moderne et du paysage social, thèmes auxquels il a souvent été associé, souligne Martha Langford, professeure d’histoire de l’art à Concordia et conservatrice de l’exposition du Musée canadien de la photographie contemporaine. L’intensité de son œuvre, qui témoigne d’un style de photographie de rue basé sur l’observation qui n’est plus pratiqué aujourd’hui, laisse une impression indélébile. »

Christine Blackette (B. Comm. 1979)

Pendant près de 20 ans, Christine Blackette a été adjointe auprès de l’Association des étudiants en commerce et en administration. De plus, le Bureau des programmes de premier cycle comptait grandement sur son aide pour s’assurer que les étudiantes et étudiants participent aux nombreux comités à leur disposition. Connue pour sa gentillesse et sa générosité, Mme Blackette a enrichi l’expérience parascolaire des étudiantes et étudiants.

Retour en haut de page

© Université Concordia