Skip to main content

Six artistes de Concordia sur la liste préliminaire du Prix Sobey pour les arts 2022, d’une valeur de 100 000 $

Les finalistes du prix le plus généreux au Canada décerné aux jeunes artistes seront annoncés en juin
16 mai 2022
|
Aandaabikinigan, par Nico Williams, 2021. Nico Williams est l’un des six artistes de Concordia figurant sur la liste préliminaire des candidats au Prix de cette année.

Six artistes issus de Concordia figurent cette année sur la liste préliminaire des candidats au prix en argent le plus généreux décerné aux jeunes artistes.

Le Prix Sobey pour les arts est remis chaque année à une ou un artiste canadien qui a présenté ses œuvres dans une galerie d’art publique ou commerciale au cours des 18 mois précédents. Cette année, le lauréat ou la lauréate du Prix touchera la somme de 100 000 $.

Anna Binta Diallo (cert. 2e cycle 2009), Anna Hawkins (M. Bx‑arts 2014), Laurie Kang (B. Bx-arts 2008), Joshua Schwebel (B. Bx-arts 2006), Michaëlle Sergile, étudiante à la maîtrise en beaux-arts dans le domaine des fibres et pratiques matérielles et Nico Williams (B. Bx-arts 2015, M. Bx-arts 2021) figurent sur la liste préliminaire pour l’édition 2022 du Prix, en compagnie de 19 autres artistes de tous les coins du pays.

Depuis 2002, 55 étudiants, artistes invités et diplômés de Concordia ont figuré sur la liste préliminaire des candidats. Parmi ces artistes, sept ont remporté le Prix : Adam Basanta (M.A. 2013), Sabrina Ratté (B. Bx-arts 2005, M. Bx-arts 2012), Nadia Myre (M. Bx-arts 2003), Abbas Akhavan (B. Bx-arts 2004), Raphaëlle de GrootDaniel Barrow et Michel de Broin.

La liste des finalistes sera dévoilée à la fin du printemps. Les artistes retenus présenteront une exposition au Musée des beaux-arts du Canada dans le cadre de la saison automne-hiver 2022-2023.

Le nom du gagnant ou de la gagnante du Prix Sobey pour les arts 2022 sera annoncé lors d’une cérémonie de gala tenue cet automne, au Musée. Les artistes de la liste préliminaire recevront chacun une somme de 10 000 $, et ceux de la liste des finalistes une somme de 25 000 $.

Chacune des personnes issues de Concordia qui sont en nomination cette année apporte une perspective unique aux pratiques en art contemporain.

Dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant en haut à gauche : Anna Hawkins, Anna Binta Diallo, Laurie Kang, Nico Williams, Joshua Schwebel et Michaëlle Sergile. Dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant en haut à gauche : Anna Hawkins, Anna Binta Diallo, Laurie Kang, Nico Williams, Joshua Schwebel et Michaëlle Sergile.

Anna Binta Diallo

Anna Binta Diallo est une artiste multidisciplinaire canadienne qui explore la mémoire et la nostalgie afin de créer des trames narratives inusitées sur le thème de l’identité. Ses œuvres ont été exposées au pays et à l’étranger.

Anna Hawkins

Anna Hawkins s’exprime principalement au moyen des images en mouvement et de l’installation. Son travail porte surtout sur les façons dont les images, les gestes et le langage circulent et se transforment en ligne ainsi que sur les effets de la technologie sur les sphères intimes de la vie quotidienne.

Laurie Kang

Laurie Kang a exposé ses œuvres dans de nombreuses galeries du monde entier, dont le New Museum, SculptureCenter, la Helena Anrather Gallery, Interstate Projects et la CUE Art Foundation, à New York, The Power Plant, les galeries Franz Kaka et Cooper Cole et Gallery TPW, à Toronto, ainsi que la Galerie Antoine Ertaskiran et Projet Pangée, à Montréal.

Joshua Schwebel

Joshua Schwebel est connu pour sa pratique d’une forme particulièrement directe de critique institutionnelle situationnelle, réalisée au moyen de performances et par le biais de retraits, de transactions déléguées et de diverses impostures.

Michaëlle Sergile

Michaëlle Sergile travaille principalement à partir d’archives, notamment de textes et d’ouvrages de la période postcoloniale, de 1950 à aujourd’hui. Sa pratique artistique vise à comprendre et à réécrire, par le tissage, l’histoire des communautés noires, plus précisément celle des femmes et des personnes marginalisées.

Nico Williams

Nico Williams, ᐅᑌᒥᐣ, est Anishinaabe et membre de la Première Nation Aamjiwnaang. Il travaille actuellement à Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal. Sa pratique multidisciplinaire, souvent collaborative, est centrée sur le perlage sculptural. Il a reçu en 2021 la bourse Claudine-et-Stephen-Bronfman en art contemporain.


Apprenez-en davantage sur le
Département des arts plastiques de Concordia.

Pour en savoir plus sur le Prix Sobey pour les arts.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia