L’avenir. Maintenant.

Comment concevoir des systèmes logiciels plus sûrs?

Je m’appelle Yann-Gaël Guéhéneuc et j’utilise l’apprentissage machine pour aider les développeurs à mieux assurer la sécurité de leurs programmes.

De nos jours, les logiciels sont partout. En effet, la vaste majorité des activités y font appel d’une manière ou d’une autre : pilotage des avions, paiement des impôts, simple allumage de l’ordinateur le matin, etc. Un code logiciel déficient peut toutefois endommager un système informatique ou, pire, exposer ses utilisateurs à des violations de données perpétrées par des acteurs malveillants. 

Yann-Gaël Guéhéneuc, professeur au Département d’informatique et de génie logiciel, souhaite réduire ce risque. Au moyen de données issues de divers systèmes logiciels, il enseigne aux algorithmes d’apprentissage machine à établir leurs propres règles en matière de qualité logicielle, pour déterminer ce qui est acceptable et ce qui peut poser un risque pour la sécurité. L’objectif est de disposer un jour d’un outil permettant aux concepteurs de logiciels de vérifier leur code après l’avoir écrit – un peu comme le vérificateur orthographique de Microsoft Word permet de repérer les coquilles.

© Université Concordia