Skip to main content

Graham Carr organise un événement en ligne sur l’engagement de Concordia à l’égard des objectifs de développement durable

29 Novembre : Cinq conférenciers aideront à marquer le début d’un examen interne volontaire sur les contributions actuelles et potentielles à ces objectifs
24 novembre 2021
|
Graham Carr : « Les ODD poussent notre société et nous-mêmes, en tant qu’université, à adopter une vue d’ensemble et à travailler collectivement pour un avenir durable. » | Photo par Annie Spratt on Unsplash

Adoptés par les Nations Unies en 2015, les objectifs de développement durable (ODD) servent de feuille de route pour favoriser la prospérité tout en protégeant la planète. La question à se poser est alors la suivante : qu’est-ce que les ODD impliquent pour les universités, le Canada et les communautés autochtones du Canada?

Le 29 novembre, le recteur de Concordia Graham Carr organisera un événement virtuel pour le lancement des ODD, ouvert au public, afin de répondre à cette question. Cinq invités d’honneur y prendront part :

  • John McArthur, chercheur principal et directeur du Center for Sustainable Development à la Brookings Institution, à Washington
  • Margaret Biggs, présidente du conseil du Centre de recherches pour le développement international, à Ottawa
  • Sarah Mendelson, directrice du Heinz College de l’Université Carnegie Mellon, à Washington
  • Éliane Ubalijoro, directrice exécutive de l’initiative Durabilité à l’ère numérique, et directrice du pôle global au Canada de Future Earth, situé à Concordia
  • Danika Littlechild, professeure adjointe de droit et d’études juridiques à l’Université Carleton

Pour le recteur Graham Carr, les ODD offrent à l’Université un important cadre interconnecté qui encourage les partenariats et les collaborations afin d’atteindre des objectifs communs.

« Les ODD poussent notre société et nous-mêmes, en tant qu’université, à adopter une vue d’ensemble et à travailler collectivement pour un avenir durable », explique-t-il.

« La pandémie a fait ressortir de graves insuffisances dans notre capacité globale à lutter contre une des principales menaces à notre vie et à notre existence. Elle nous rappelle à quel point il est urgent de surmonter les perturbations majeures que nous allons probablement connaître en raison, par exemple, des changements climatiques, et que les ODD constituent un outil essentiel dans nos efforts à cette fin. »

En plus de porter sur le climat et d’autres sujets habituels liés à la durabilité, les ODD – aussi appelés « objectifs mondiaux » – incluent des initiatives axées sur la justice sociale, l’inclusion, l’économie, le renforcement des institutions et l’amélioration des collaborations pour le développement durable dans tous les secteurs et organisations.

L’engagement de Concordia à l’égard des ODD donnera lieu à des changements transformationnels dans ses activités d’enseignement, de recherche et de fonctionnement. Il nous motivera à repenser les programmes d’études existants, à créer de nouveaux cours et occasions de recherche ainsi qu’à établir des collaborations stratégiques avec d’autres établissements et groupes communautaires. Au Canada, d’autres universités et organismes de financement de la recherche ont aussi déjà fait part de leur engagement à l’égard des ODD.

Examen interne volontaire

L’événement du 29 novembre marquera le début d’un processus visant à évaluer les contributions actuelles de Concordia aux ODD, et à établir des stratégies qui nous permettront d’approfondir notre engagement. Ce processus d’auto-évaluation est appelé examen interne volontaire (Voluntary University Review ou VUR).

Les VUR s’inspirent de processus entrepris par certains pays et villes souhaitant mesurer leur rendement par rapport aux ODD. D’autres entreprises et universités, comme l’Université Carnegie Mellon, ont amorcé une auto-évaluation semblable ces dernières années.

L’examen interne volontaire se penchera sur les activités de Concordia liées aux ODD et découlant de sa participation aux palmarès Impact de Times Higher Education. Plus tôt cette année, l’Université s’est classée 62e dans le monde et parmi les 25 meilleures sur la scène internationale pour ses activités de réduction des inégalités, de lutte contre les changements climatiques et de développement de villes et de communautés durables.

L’examen interne volontaire est mené par le Cabinet du recteur, le Vice-rectorat exécutif aux affaires académiques, le Vice-rectorat à la recherche et aux études supérieures, et le Vice-rectorat aux services et au développement durable. Le travail est mené avec les conseils d’un comité directeur des ODD composé de 22 personnes.

« Dans le cadre de l’examen interne volontaire, nous souhaitons notamment mieux comprendre nos activités actuelles liées aux ODD ainsi qu’organiser des événements, des présentations et des discussions sur la forme que peut et que devrait prendre l’engagement de Concordia à cette fin », explique William Cheaib, chef du cabinet du recteur et président du comité directeur des ODD.

« Le processus nous permettra de savoir où nous en sommes, où nous devons nous rendre et comment y parvenir si nous voulons remplir notre engagement à l’égard des ODD. »

L’une des prochaines activités prendra la forme d’un exercice intitulé « 17 Rooms », prévu en janvier. Ces séances de remue-méninges, qui s’inspirent d’un modèle créé par la Brookings Institution et la Rockefeller Foundation aux États-Unis, donnera aux membres de la communauté de Concordia l’occasion de s’engager dans les ODD et de réfléchir ensemble aux façons d’approfondir et d’amplifier l’impact des efforts de l’Université.

Engagement panuniversitaire

« Concordia a adhéré aux ODD afin de répondre collectivement aux immenses défis que doit relever la planète en matière de changements climatiques, d’inégalités, de dégradation des ressources et de santé publique », souligne Anne Whitelaw, vice-rectrice exécutive aux affaires académiques.

« Le leadership concerté entourant l’examen interne volontaire montre que Concordia reconnaît la nécessité de répondre aux ODD par une approche globale qui relie nos activités de recherche, d’enseignement, d’engagement communautaire, d’innovation et de fonctionnement. »

Pour Paula Wood-Adams, vice-rectrice intérimaire à la recherche et aux études supérieures, « l’engagement de Concordia à l’égard des ODD nous aidera à concrétiser notre vision à long terme en tant qu’université nouvelle génération et favorisera les efforts concertés dans tout l’établissement. L’examen interne volontaire sera essentiel pour trouver des façons d’optimiser nos contributions. »

Michael Di Grappa, vice-recteur aux services et au développement durable, ajoute : « Les ODD nous poussent à relier la durabilité environnementale avec les efforts déployés dans toutes les disciplines universitaires et communautaires pour lutter contre les inégalités et favoriser l’accès aux possibilités économiques. Les ODD nous incitent également à reconnaître l’importance des partenariats si nous voulons marquer des progrès dans l’atteinte des objectifs mondiaux. »
 

Inscrivez-vous au lancement des ODD à Concordia le 29 novembre.

Visitez le site Web des objectifs de développement durable de Concordia pour en savoir plus sur les efforts soutenus de l’Université et sur les activités à venir.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia