Concordia lance le Bureau de l’équité et le Bureau des perspectives noires, chargés entre autres de lutter contre le racisme systémique

L’Université prend des mesures concrètes afin de créer un milieu plus sûr et accueillant pour les étudiants, les professeurs et les employés
22 octobre 2020
|

Concordia annonce la création d’un Bureau de l’équité ainsi que d’un Bureau des perspectives noires (BPN), lesquels joueront un rôle clé dans les démarches pour assurer un milieu équitable et sûr à tous les membres de la communauté de Concordia.

Le lancement de ces unités cadre avec les recommandations du rapport final du groupe de travail sur l’équité, la diversité et l’inclusion (EDI), dont la publication est prévue en novembre 2020.

« L’annonce d’aujourd’hui est une occasion de grande fierté pour Concordia. Nous réaffirmons notre attachement à nos principes fondateurs en créant un Bureau de l’équité et un Bureau des perspectives noires. Leur lancement survient à un moment sans précédent dans notre histoire collective. Partout dans le monde, on a vu des manifestations où les gens réclamaient une action immédiate pour reconnaître et enrayer les formes de racisme institutionnel subies par les Noirs, les Autochtones et les personnes de couleur, » déclare Anne Whitelaw, vice-rectrice exécutive aux affaires académiques par intérim.

« Les établissements fondateurs de l’Université Concordia avaient pour mission d’offrir une expérience éducative plus accessible et accueillante aux personnes marginalisées et exclues par d’autres institutions », rappelle Anne Whitelaw.

Une directrice générale ou un directeur général pour le Bureau de l’équité

Le Bureau de l’équité supervisera l’élaboration et la mise en œuvre du plan d’action en matière d’EDI, coordonnera et harmonisera les ressources et initiatives dans ce domaine à l’échelle de l’Université, et offrira des services et du soutien à la communauté. Il travaillera entre autres avec les groupes dont le mandat inclut la lutte contre la discrimination systémique.

La recherche d’une directrice générale ou d’un directeur général pour le bureau a été amorcée récemment. Le bureau sera placé sous l’autorité directe de la vice-rectrice exécutive déléguée aux affaires académiques par intérim et vice-rectrice exécutive adjointe au développement du corps professoral et à l’inclusion, Nadia Hardy, de même que sous l’autorité indirecte de la vice-rectrice adjointe aux ressources humaines, Carolina Willsher.  

Ce nouveau cadre aura la responsabilité d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies et un plan d’action à l’échelle de l’Université. Il ou elle collaborera en outre avec d’autres leaders et d’autres bureaux au traitement nuancé des dossiers complexes d’équité, de diversité, d’accessibilité et d’inclusion.

Afin d’assurer la cohésion et de tirer parti des connaissances et des perspectives d’autres intervenants précieux de cette conversation, la directrice générale ou le directeur général consultera également les unités de l’Université qui représentent les intérêts des communautés racialisées et d’autres groupes sur le campus. On pense entre autres au conseil directeur sur les directions autochtones, au caucus noir de Concordia et au Centre de lutte contre l’oppression des genres.

Annick Maugile Flavien dirige le nouveau Bureau des perspectives noires

Le BPN a pour mission de promouvoir les perspectives, les initiatives et l’érudition noires à Concordia, ainsi qu’à fournir ressources, appui et coordination. Il accueillera une programmation, tissera des réseaux et défendra les perspectives noires. Il offre en outre du financement, du mentorat, des services de défense des droits, du soutien et des ressources à la communauté noire de Concordia et de toute la collectivité.

Le BPN fait fond sur le travail de plusieurs générations d’activisme étudiant et communautaire noir à Montréal et à Concordia dans la lutte contre le racisme systémique à l’endroit des Noirs.

À la suite d’un projet pilote à la Faculté des arts et des sciences, Annick Maugile Flavien dirigera le BPN au sein du Vice-rectorat exécutif aux affaires académiques.

« Pour cette première année, le BPN se concentrera sur le bien-être de la communauté noire de Concordia. Ces derniers temps ont été particulièrement difficiles pour les étudiantes et étudiants ainsi que les membres du personnel et du corps professoral. Nous nous attachons à nourrir les racines d’un bien-être qui permettra à la communauté de s’épanouir durant les prochaines années. Grâce à la Marche de Concordia, nous avons pu recueillir la somme sans précédent de 20 620 $, laquelle sera consacrée à un projet visant à favoriser le bien-être mental des étudiantes et étudiants noirs sur le campus », expose Mme Flavien.

« Nous avons également une programmation et une série d’activités de réseautage axées sur le bien-être des employés et professeurs noirs de l’Université. Un autre aspect important de notre travail cette année consiste à sensibiliser les gens aux nombreuses formes de racisme contre les Noirs et à l’ensemble des besoins de la communauté noire de Concordia », poursuit-elle.

« Enfin, en conformité avec notre mandat original, nous continuerons d’encourager l’agentivité et l’autodétermination au sein de la communauté noire de Concordia en offrant du mentorat et en finançant des projets. »

Les deux bureaux travailleront en partenariat avec un groupe de travail du recteur sur le racisme contre les Noirs à Concordia, dont la formation sera annoncée sous peu.

Ils s’inspireront également du précieux travail du conseil directeur sur les directions autochtones, et collaboreront de près avec le Bureau des directions autochtones.


Apprenez-en davantage sur le
groupe de travail de Concordia sur l’équité, la diversité et l’inclusion.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia