« Quel bonheur ce sera de monter sur scène »

Les diplômés récents sont de retour à Concordia à l’occasion de leur collation des grades en personne
18 août 2022
|

Adewunmi Ajike et Erica Chelini. Adewunmi Ajike et Erica Chelini.

Ce mois-ci, les diplômées et diplômés de 2020 et 2021 de l’Université Concordia vivront ensemble une expérience indescriptible en montant tour à tour sur scène pour obtenir leur diplôme.

Les tant attendues cérémonies de collation des grades en personne se tiendront enfin, après le lot de défis que la pandémie de COVID-19 a posé pour les récentes cohortes. Ces étudiantes et étudiants ont en effet dû s’adapter à l’apprentissage virtuel, réinventer l’esprit de communauté pour briser l’isolement et composer avec l’incertitude constante. Et il ne s’agit que de quelques exemples.

« J’ai vraiment aimé étudier à Concordia. J’y ai trouvé un milieu exceptionnel et beaucoup de soutien », affirme Erica Chelini (B. Sc. 2021).

« Ainsi, lorsque le passage à l’apprentissage en ligne m’a forcée à quitter le campus sans pouvoir, pour une dernière fois, m’y promener, m’asseoir à mes endroits favoris ou visiter des lieux comme le café Hive, les galeries d’art ou le Centre pour la réutilisation créative de l’Université Concordia (CUCCR), j’ai eu l’impression de ne pas avoir pu dire au revoir à ma vie d’étudiante au premier cycle. »

Heureusement, des milliers de membres de la communauté de Concordia auront l’occasion, en août, de vivre ces moments charnières ensemble.

Plus qu’un rituel

Il y a plus d’un an qu’Erica Chelini a obtenu son diplôme, ce qui n’a pu être souligné que virtuellement à l’occasion de l’événement CU Celebrate, que l’Université a lancé en ligne en juin 2020 pour rendre hommage aux étudiantes et étudiants ayant vécu cette étape pendant la pandémie.

« Quelques-uns de mes proches et moi nous sommes réunis dans ma cour arrière pour assister aux festivités virtuelles sur mon ordinateur portable », se remémore cette récente titulaire d’un baccalauréat spécialisé en psychologie et linguistique.

« Nous avons regardé les vidéos et l’album de finissants virtuel, puis nous nous sommes joints à la salle virtuelle Wonder et à la soirée dansante sur Zoom, et nous avons mangé des plats délicieux! »

De son côté, Adewunmi Ajike (B.A. 2021) a vécu cette étape en même temps qu’un autre événement important.

« Ma collation des grades a eu lieu la semaine de mes 21 ans. J’ai donc célébré l’obtention de mon diplôme avec distinction et mon anniversaire avec des amis. »

Même si les deux diplômées ont entamé de nouveaux projets depuis la fin de leurs études, la cérémonie en personne leur permettra de faire un bond dans le passé pour souligner leurs efforts et leur résilience des dernières années.

« Quel bonheur ce sera de monter sur scène après quatre ans de dur labeur et plus d’un an d’attente », se réjouit Adewunmi Ajike.

Erica abonde dans le même sens. « J’aurai enfin la chance de tourner la page et de véritablement fêter pour souligner tout le travail et les efforts que j’ai déployés durant mes études et mon passage à Concordia. »

Les diplômés auront aussi l’occasion de vivre cette célébration avec leurs proches et leurs mentors, dans un auditorium rempli de gens qui n’attendent que de les applaudir.

« Cette cérémonie a beaucoup d’importance pour les membres de ma famille, qui ont vu à quel point j’ai travaillé fort et ont toujours été là pour me soutenir et m’encourager. Ma famille aura enfin la chance de souligner cet événement avec moi et de me voir traverser la ligne d’arrivée », se réjouit Erica Chelini.

Et il ne faut pas oublier que ce genre de journée est rempli de petits moments mémorables : l’attente avant de monter sur scène, le silence qui s’installe dans la salle juste avant le début de la cérémonie, les moments passés au milieu d’une mer de diplômées et diplômés en toge. Tous ces moments sont importants.

Se tourner vers l’avenir

Le spectre de la pandémie continue à rôder, mais l’avenir n’en est pas moins prometteur. La collation des grades marque un nouveau commencement.

Cet automne, Erica Chelini amorcera la dernière année de sa maîtrise en orthophonie à l’Université McGill. « J’essaie de définir la population auprès de laquelle je souhaite travailler et le milieu où j’aimerais exercer », explique-t-elle.

Adewunmi Ajike a quant à elle fait son entrée sur le marché du travail, où elle met à profit son diplôme avec Honours en sciences économiques et ses mineures en affaires et en français.

« Je suis très reconnaissante d’avoir eu une offre d’emploi à temps plein avant même d’obtenir mon diplôme. Je suis actuellement gestionnaire de produit d’intelligence artificielle et d’apprentissage machine chez Bell, au sein de l’équipe de reconnaissance vocale », précise-t-elle.

« Le changement est la seule constante dans la vie, et je l’accueille à bras ouverts. »
 

Apprenez-en plus sur les cérémonies de collation des grades qui auront lieu les 24, 25 et 29 août.

Les diplômées et diplômés de Concordia peuvent aussi tisser des liens, élargir leur réseau professionnel, participer à des événements stimulants et plus encore par l’entremise de la communauté des diplômées et diplômés de l’Université.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia