Des étudiants de Concordia comptent parmi les finalistes du concours d’éloquence Délie ta langue!

Astrid Aguy et Jonathan Dessalines se mesureront à huit autres concurrents lors de la finale du 28 mars
23 mars 2022
|

Astrid Aguy et Jonathan Dessalines. « J’ai beaucoup appris et je me perfectionne tous les jours. » Astrid Aguy et Jonathan Dessalines. « J’ai beaucoup appris et je me perfectionne tous les jours. »

Deux étudiants de Concordia se sont classés parmi les 10 meilleurs candidat.e.s au quatrième concours annuel d’art oratoire francophone Délie ta langue!, organisé par l’Université de Montréal. Astrid Aguy et Jonathan Dessalines, tous deux étudiants de troisième année au baccalauréat, participeront à la finale qui sera diffusée en direct le 28 mars.

« Toute la faculté est fière de soutenir nos deux finalistes Astrid et Jonathan », déclare la doyenne de la Faculté des arts et des sciences Pascale Sicotte. Le soutien extraordinaire qu’ont reçu nos candidat.e.s depuis le début de l’aventure porte déjà ses fruits, surtout qu’ils ont été sélectionnés en vue de l’épreuve finale. »

Concordia est la première université anglophone du Québec à participer à cette épreuve intensément disputée. Celle-ci est financée par l’Office québécois de la langue française et organisée dans le cadre du programme Le français, au cœur de nos ambitions.

« L’Université de Montréal nous a invités à participer, et nous sommes enchantés de savoir que deux de nos étudiant.e.s accéderont à la finale », souligne Chanel Bourdon, coordonnatrice pour la promotion et la valorisation de la langue française au Département d’études françaises.

L’automne dernier, l’Université a retenu quatre demi-finalistes, qui se sont vu offrir cinq ateliers pour parfaire leurs compétences en art oratoire, dont une formation animée par des diplômé.e.s du Département de théâtre. « Ensuite, un jury interne a désigné deux finalistes pour représenter Concordia », explique Mme Bourdon.

« Les diplômé.e.s de notre programme d’art dramatique sont particulièrement bien outillés pour guider les orateurs, car de nombreux aspects du métier d’acteur s’appliquent également à l’art de parler en public », relève Annie Gérin, doyenne de la Faculté des beaux-arts.

« Le métier d’acteur consiste essentiellement à savoir comment s’approprier son texte et lui donner vie pour trouver un écho auprès du public. Les acteurs savent comment exploiter le langage non verbal – le ton de la voix, la gestuelle, le rythme, le contact visuel, etc. – de manière convaincante. »

Étudiante en science politique, Astrid Aguy a choisi de consacrer son exposé à l’expression française « Avoir les yeux plus gros que le ventre ».

« Prendre la parole en public n’est pas pour moi un exercice aisé. Mais comme francophone, je tenais vraiment à participer à ce concours, et mon expérience jusqu’à présent s’est révélée très gratifiante », assure Mme Aguy.

Pour sa part, Jonathan Dessalines, étudiant au premier cycle en anthropologie, a choisi d’analyser l’expression « Se tirer une bûche » (qui signifie s’asseoir) dans son exposé.

« J’ai décidé de participer parce que souhaitais me lancer dans l’arène et relever un défi, relate M. Dessalines. Je suis vraiment enthousiaste – j’ai beaucoup appris et je me perfectionne tous les jours. »

Des milliers de dollars pour les lauréats

Astrid Aguy et Jonathan Dessalines rivaliseront avec huit autres étudiant.e.s de l’Université de Montréal, de l’Université de Sherbrooke, de l’Université du Québec à Chicoutimi et de l’Université du Québec à Rimouski. Dans leur présentation, les concurrent.e.s doivent en outre établir un lien entre l’expression choisie et un enjeu social.

Le jury du concours Délie ta langue! compte cinq membres, dont Djavan Habel-Thurton, journaliste à Radio-Canada et champion du monde du débat francophone 2017, et Michel Robitaille, président du conseil d’administration du Centre de la francophonie des Amériques et coprésident du Réseau international des Maisons des francophonies.

La ou le récipiendaire remportera le Grand Prix Antidote, d’une valeur de 5 000 $. Le deuxième prix est de 3 000 $, et le troisième, de 1 000 $. Seront également décernés un prix Coup de cœur du jury et un Prix du public, d’une valeur de 500 $ chacun.

« J’encourage les membres du public à consulter la page Facebook de Délie ta langue! pour connaître les finalistes et à participer au vote pour le Prix du public, ajoute Mme Bourdon. N’hésitez pas à promouvoir le concours et ses candidat.e.s. Nous souhaitons la meilleure des chances à Astrid et à Jonathan, qui font tous deux la fierté de Concordia. »


La grande finale du concours
Délie ta langue! aura lieu le 28 mars à 16 h. Elle sera diffusée gratuitement en direct et sur inscription à l’adresse tinyurl.com/DTL-Presse ou delie-ta-langue.ca.

 

 



Retour en haut de page

© Université Concordia