Skip to main content

Vie de campus avec Alex Rousseau

Le coordonnateur des opérations commerciales du Service d’hospitalité aborde l’importance de mener un mode de vie sain et de demander de l’aide en cas de besoin
27 juillet 2021
|
Par Ashley Fortier et Daniel Bartlett

Un homme se tient devant une sculpture en forme de lettre c à l'extérieur du bâtiment EV sur le campus Sir George Williams. « Vivez au jour le jour, et vous finirez par trouver normal de venir au bureau, tout comme avant la pandémie », affirme Alex Rousseau.

Vie de campus est une série mettant en vedette divers membres inspirants du corps professoral et du personnel ayant travaillé sur les campus Sir-George-Williams et Loyola tout au long de la pandémie de COVID-19. Pour proposer une candidate ou un candidat, écrivez à now@concordia.ca.

Se décrivant comme un introverti, Alex Rousseau n’avait pas réalisé à quel point les interactions avec ses collègues lui manqueraient avant l’arrivée de la pandémie de COVID-19. Le coordonnateur des opérations commerciales du Service d’hospitalité de l’Université Concordia travaille à temps plein sur le campus depuis août 2020, mais voit rarement ses collègues en personne.

« Je ne pensais pas que l’isolement du travail en solo aurait autant d’impact sur ma santé mentale, confie-t-il. Le fait de demeurer en contact avec mes collègues sur Zoom et Teams m’a aidé à combler l’écart physique, mais je ne suis pas mécontent que les gens soient de retour sur place. »

M. Rousseau est responsable des opérations quotidiennes du Service d’hospitalité sur les campus, qui englobent tant les stationnements que les casiers ou les guichets automatiques. Il affirme qu’il était d’abord nerveux à l’idée de retourner au travail, mais que les protocoles de santé ont rendu la situation sûre et presque normale.

« Au fil du temps, mon anxiété a été soulagée, poursuit-il. Le fait de recevoir le vaccin m’a aussi aidé. Ces temps-ci, je travaille au bureau presque comme avant la pandémie. »

Comme il passe la plupart de ses journées dans un bureau fermé, M. Rousseau ajoute qu’il peut assez facilement suivre les mesures de santé publique.

« Lorsque j’ai besoin de me déplacer sur le campus, il est devenu naturel de mettre un masque, de me présenter au poste de sécurité et de respecter la distanciation physique, explique-t-il. Les gens que je rencontre sont d’ailleurs tout aussi respectueux des mesures, et je ne me suis jamais senti en danger dans mes interactions. »

Des habitudes utiles

Après un an, Alex Rousseau a quelques conseils pratiques à offrir au sujet du travail sur les campus dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Tout d’abord, il souligne l’importance d’établir un programme solide et de s’y tenir.

« Je m’assure de bien manger et de maintenir de saines habitudes de sommeil, ce qui a des retombées substantielles sur mon bien-être mental et physique », précise-t-il.

Il aussi appris à s’éloigner de son ordinateur : « Faire une pause et marcher un peu m’aide à reprendre des forces, et me permet par ailleurs de voir des gens! »

La communication prime

Alex Rousseau insiste sur l’importance de la communication, à la fois personnelle et professionnelle.

« Lorsqu’on ne se sent pas bien, le fait de pouvoir communiquer avec un proche ou un ami est vital pour la santé mentale », affirme-t-il, surtout à un moment où les gens sont plus isolés que d’habitude.

Et s’il préfère les interactions en personne aux échanges virtuels, M. Rousseau en est venu à reconnaître la valeur des plateformes de communication en ligne au travail.

« Je n’aurais jamais imaginé devoir utiliser Zoom ou Teams autant que nous le faisons actuellement pour la vidéoconférence! »

Son dernier conseil pour ses collègues qui reviendront sur les campus cet automne?

« Vivez au jour le jour, et vous finirez par trouver normal de venir au bureau, tout comme avant la pandémie. »


Visitez la
page d’information sur la COVID-19 de l’Université Concordia pour vous tenir au courant des derniers développements.



Retour en haut de page

© Université Concordia