Skip to main content

Des astromobiles aux infections fongiques : cinq professeurs de Concordia obtiennent le renouvellement de leur chaire de recherche du Canada

Ces professeurs de trois facultés poursuivront leurs travaux dans le cadre du prestigieux programme national
3 février 2021
|
Par Kelsey Rolfe

Graphic representation of a mars rover. Krzysztof Skonieczny étudie les robots spatiaux, leur façon de se déplacer sur les terrains, de creuser et de traiter matières granuleuses, dans le but de développer l’IA pour les astromobiles.

Des professeurs de Concordia en ingénierie de surface, en poétique, en génomique microbienne, en médias émergents et en robotique aérospatiale ont obtenu le renouvellement de leur mandat de chaire de recherche du Canada (CRC). Le gouvernement du Canada a annoncé ces renouvellements en décembre, dans le cadre de son investissement dans le prestigieux programme.

Christian Moreau, professeur de génie mécanique, industriel et aérospatial, et Malcolm Whiteway, professeur de biologie, verront leur chaire de recherche de niveau 1 renouvelée pour sept ans. Nathan Brown, professeur agrégé d’études anglaises, Joshua Neves, professeur agrégé d’études cinématographiques, et Krzysztof Skonieczny, professeur agrégé en génie électrique et informatique, bénéficieront d’un renouvellement de leur chaire de niveau 2 pour cinq ans.

Le programme de CRC a été créé pour appuyer la recherche et la formation universitaires de pointe dans les collèges et universités canadiennes, ainsi que pour attirer et retenir dans le pays des chercheuses et chercheurs de renommée mondiale. Concordia compte actuellement 28 chaires de recherche du Canada.

« Nous sommes vraiment ravis de voir les chercheurs de Concordia si bien représentés dans le programme de chaires de recherche du Canada », a déclaré Paula Wood-Adams, vice-rectrice à la recherche et aux études supérieures par intérim. « Ces chercheurs sont des chefs de file dans leur domaine. Ils jouent un rôle essentiel dans l’enrichissement de notre savoir collectif, renforcent la capacité d’enseignement et de formation de notre établissement, et font de Concordia une université nouvelle génération. »

Voici les cinq CRC renouvelées et leurs domaines de recherche.

Christian Moreau

Département de génie mécanique, industriel et aérospatial
Chaire de recherche du Canada en projection thermique et ingénierie de surface (niveau 1)

Les travaux de Christian Moreau visent à concevoir des revêtements et des surfaces plus écoénergétiques et durables pour les industries aérospatiale et automobile ainsi que pour d’autres secteurs. En se concentrant principalement sur la durabilité, le professeur Moreau enrichit les connaissances fondamentales sur les procédés de projection thermique de suspensions, de projection dynamique à froid et de dépôt d’aérosol de même que sur le contrôle de ces procédés. Son travail fait appel à des techniques multidisciplinaires, dont les diagnostics optiques, l’intelligence artificielle (IA) et la dynamique numérique des fluides.

Malcolm Whiteway

Département de biologie
Chaire de recherche du Canada en génomique microbienne (niveau 1)

Les travaux de Malcolm Whiteway visent à accroître notre compréhension du pathogène fongique Candida albicans – cause la plus répandue d’infections fongiques chez les humains – et à améliorer les traitements pour les infections connexes. Le professeur Whiteway et son équipe établissent les réseaux de régulation transcriptionnelle du pathogène de la levure Candida albicans et les comparent avec ceux d’une autre espèce de levure appelée Saccharomyces cerevisiae. Ils espèrent cerner les circuits communs à ces organismes ou propres à chacun d’eux, ainsi que les circuits qui contrôlent des processus distincts chez ces deux champignons.

Nathan Brown

Département d’études anglaises
Chaire de recherche du Canada en poésie (niveau 2)

Les recherches de Nathan Brown portent sur la relation entre la poésie et les pratiques de production et les concepts de forme dans les arts et les sciences. Ses travaux visent à enrichir l’étude de la poésie contemporaine en explorant l’histoire de la poétique interdisciplinaire.

Les étudiants et le corps enseignant mettent à l’essai de nouvelles approches de la production poétique, notamment au moyen de projets d’impression, de cinéma, de vidéo, de photographie, d’impression 3D et de textualité numérique.

Joshua Neves

École de cinéma Mel-Hoppenheim
Chaire de recherche du Canada sur les médias émergents dans le monde (niveau 2)

Comment les médias émergents et à rayonnement mondial changent-ils notre façon de comprendre la culture, le savoir et la politique? Joshua Neves répond à cette question en explorant les nouvelles technologies médiatiques et les réseaux circulaires ainsi que le besoin d’élargir notre connaissance de ces nouvelles technologies au-delà des contextes et des connaissances du monde occidental. Ses recherches proposent une nouvelle manière de comprendre les cultures médiatiques qui façonnent notre monde, et nous encouragent à repenser à la façon dont les membres de la société produisent et communiquent l’information, forment les étudiants et mobilisent les représentants gouvernementaux.

Krzysztof Skonieczny

Département de génie électrique et informatique
Chaire de recherche du Canada en robotique aérospatiale (niveau 2)

Krzysztof Skonieczny étudie les robots spatiaux, leur façon de se déplacer sur les terrains, de creuser et de traiter matières granuleuses, dans le but de développer l’IA pour les astromobiles. L’exploration spatiale par la robotique se concentre de plus en plus sur les terrains très accidentés – ceux des astéroïdes, de la lune et de Mars. Les travaux du professeur Skonieczny sur l’interaction des robots avec ces terrains pourraient améliorer les chances de réussite et permettre aux astromobiles lunaires d’effectuer des opérations de conduite comparative sur la lune, et ce, dans le cadre du Programme d’accélération de l’exploration lunaire de l’Agence spatiale canadienne.


Apprenez-en davantage sur les
recherches menées à Concordia.

 

 



Back to top Back to top

© Université Concordia