Skip to main content

Des chercheurs de Concordia contribuent à faire de la technologie 5G une réalité

Mohaned Chraiti, diplômé au doctorat de l’école de génie et d’informatique Gina-Cody, reçoit la Médaille d’or académique du Gouverneur général pour ses travaux sur les réseaux mobiles nouvelle génération.
9 novembre 2020
|
Mohaned Chraiti : « Avec la 5G, il y aura des milliers d’appareils qui s’ajouteront au réseau. Le défi consiste à éviter une diminution substantielle des vitesses de transfert. »

Depuis des années, les experts prédisent que la cinquième génération de technologie sans fil, communément appelée 5G, changera radicalement le monde de l’Internet mobile et qu’elle inaugurera l’arrivée d’une nouvelle ère des systèmes cellulaires

Cependant, Mohaned Chraiti (Ph. D. 2020), qui a récemment terminé son doctorat à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody à Concordia, affirme que la multiplication prévue des objets connectés a été l’un des principaux obstacles au déploiement des technologies sans fil de la nouvelle génération.

« Avec la 5G, il y aura des milliers d’appareils qui s’ajouteront au réseau. Le défi consiste à éviter une diminution substantielle des vitesses de transfert », explique M. Chraiti.

Mohaned Chraiti (Ph. D. 2020) Mohaned Chraiti (Ph. D. 2020)

Partager une ressource limitée

Dans le cadre de ses études doctorales sous la supervision des professeurs Chadi Assi et Ali Ghrayeb de l’École Gina-Cody, M. Chraiti a imaginé une solution novatrice pour éviter la diminution anticipée des vitesses de connexion sur le réseau 5G.

« Comme des millions d’appareils seront connectés au réseau, il y a de fortes chances que plusieurs d’entre eux accèdent aux mêmes données », explique M. Chraiti, qui est maintenant boursier postdoctoral au sein du Wireless Information and Network Sciences Laboratory au Massachusetts Institute of Technology.

« L’objectif principal de nos travaux est d’exploiter la similarité des données transmises aux utilisateurs. De cette façon, il n’est pas nécessaire de transmettre une même information plusieurs fois, mais une seule fois, et ainsi éviter une diminution des vitesses de connexion. »

Les travaux de M. Chraiti sur la 5G lui ont valu de nombreuses bourses et distinctions prestigieuses, dont la Médaille d’or du Gouverneur général de cette année. Il a été récompensé pour avoir obtenu les meilleurs résultats au niveau supérieur parmi les étudiants de l’Université qui ont soutenu une thèse.

Dans le cadre de ses activités de recherche, il s’efforce également de trouver des solutions permettant d’accroître la fiabilité des liaisons et de la connectivité, de réduire la complexité de gestion des ressources et d’améliorer la confidentialité des communications.

« Bon nombre des résultats et des idées dans la thèse de M. Chraiti ont été testés lors d’expériences en situation réelle en collaboration avec les meilleurs laboratoires de recherche, notamment au Nokia Bell et à l’Université A&M du Texas. C’est tout à fait remarquable », note M. Assi, chercheur à l’Institut d’ingénierie des systèmes d’information de l’Université Concordia.

M. Ghrayeb, titulaire de la Chaire de recherche en communications sans fil du Département de génie électrique et informatique de l’Université Concordia, explique que les qualités et le professionnalisme uniques de son ancien élève ont contribué à la réalisation de ces travaux novateurs.

« Il est probablement l’étudiant diplômé le plus brillant que je connaisse. La clarté de sa pensée et sa compréhension des choses sont exceptionnelles. Je ne suis pas surpris qu’il ait reçu la Médaille d’or académique du Gouverneur général », ajoute-t-il.

Mourad Debbabi, doyen de l’école Gina-Cody, considère cette récompense attribuée à M. Chraiti comme le symbole de l’excellence de Concordia en tant qu’établissement de recherche. « C’est la preuve que l’Université regorge de chercheuses et chercheurs qui travaillent sans relâche pour trouver des solutions novatrices aux défis auxquels notre société est confrontée », dit-il.

L’avenir des réseaux mobiles

Bien que le déploiement de la 5G soit tout juste amorcé et présente des améliorations prometteuses, cette technologie reste coûteuse selon M. Chraiti. Les prochains défis de ce champ de recherche seront de trouver des solutions permettant de rendre la prochaine génération de réseaux mobiles, aussi connue sous le nom de 6G, plus abordable.

« Je crois fermement que l’avènement de la 6G marquera une étape importante, en ce qu’elle reliera tout à tout », déclare M. Chraiti. Selon lui, les réseaux 5G et 6G transformeront la vie humaine, puisqu’ils nous donneront accès à toutes sortes d’objets du quotidien.

« Imaginons par exemple que les aqueducs soient connectés au réseau, nous aurions ainsi accès à des renseignements précieux grâce auxquels nous pourrions peut-être éviter une rupture du système hydraulique. De nombreuses études ont démontré que l’accès à des données sur l’état de chaque chose nous aidera à prendre des mesures préventives pour améliorer les écosystèmes, sauver des vies, réduire la pollution et réduire les dépenses. »
 

Renseignez-vous sur l’École de génie et d’informatique Gina-Cody.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia