Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2019/05/16/pour-les-adolescents-vulnerables-et-les-citadins-d-ethiopie-les-nouveaux-boursier-vanier-de-concordia-incarnent-la-lutte-contre-l-adversite.html

Pour les adolescents vulnérables et les citadins d’Éthiopie, les nouveaux boursiers Vanier de Concordia incarnent la lutte contre l’adversité

Les deux doctorants sont bénéficiaires du programme canadien d’appui à la recherche en sciences sociales et en lettres et sciences humaines
16 mai 2019
|
Hone Mandefro Belaye examine l’évolution des politiques de logement à Addis-Abeba, en Éthiopie.

Sasha MacNeil et Hone Mandefro Belaye sont les plus récents membres de la communauté de Concordia à recevoir une bourse d’études supérieures du Canada Vanier.

Lancé en 2008, ce programme du gouvernement canadien récompense l’excellence en matière de leadership et d’érudition dans un domaine donné, et vise à attirer des doctorants de calibre mondial dans les établissements admissibles.

Un total de 166 bourses sont ainsi décernées chaque année à des candidats dans les domaines des sciences sociales et des sciences humaines, des sciences naturelles, du génie et de la santé.

Chaque bourse est assortie d’une somme de 50 000 $ par an durant trois ans.

Réponses à l’adversité dans la petite enfance

Sasha MacNeil, doctorante en psychologie clinique, étudie comment les adolescents qui ont subi des traumatismes ou des abus durant leur enfance peuvent éprouver des difficultés d’adaptation et d’intégration sociales.

Son objectif est de déterminer quels adolescents sont les plus à risque et de trouver des solutions pour les aider.

« En réaction à l’adversité précoce, les adolescents peuvent avoir de la difficulté à faire confiance aux autres et s’attendre à des interactions sociales négatives », explique la chercheuse.

« Ceux qui ont l’impression de ne pas avoir de place ou d’être un fardeau pour leur réseau social tendent à éprouver davantage de souffrance émotionnelle. Cela dit, tous les ados ne développent pas nécessairement un problème de fonctionnement social. »

L’anxiété qu’ils ressentent peut se traduire par des symptômes physiques réels, comme une fréquence cardiaque élevée.

Dans le cadre d’une étude clinique qui suivra des adolescents durant une période de six mois, Sasha MacNeil prévoit observer comment un sentiment de détresse peut affecter les jeunes à la fois émotionnellement et physiquement, et ce, afin de mieux répondre à leurs besoins.

« Ces résultats permettront d’identifier les adolescents les plus à risque, d’élaborer des interventions thérapeutiques pour améliorer leurs relations sociales et de renforcer leur résilience à l’adversité précoce », conclut-elle.

Effets de la croissance urbaine à Addis-Abeba

Hone Mandefro Belaye est doctorant en analyse sociale et culturelle au Département de sociologie et d’anthropologie. Il examine l’évolution des politiques de logement à Addis-Abeba, en Éthiopie.

La ville connaît en effet une transformation physique rapide alors que les projets commerciaux, résidentiels et infrastructuraux à grande échelle y prolifèrent depuis une vingtaine d’années.

« Le programme de développement résidentiel intégré du gouvernement éthiopien rase les quartiers pauvres et construit des tours de condominiums à leur place, pour un total de quelque 300 000 unités individuelles à Addis-Abeba seulement », explique le chercheur.

Les travaux de Hone Mandefro Belaye explorent la manière dont ce boom de la construction et les changements qui l’accompagnent influent sur les relations dans les quartiers et les espaces de vie des gens.

Grâce à un concept unique baptisé neighbouring, il entend déterminer comment l’arrivée de tours de condominiums dans des zones largement constituées de bâtiments d’un étage a transformé les modes de vie – particulièrement les relations entre voisins.

Pour ce faire, il recueillera des données qualitatives in situ au moyen d’entrevues, d’observation de participants et de discussions de groupe à Addis-Abeba.

Au moment où d’importants changements démographiques, économiques et architecturaux sont en cours en Éthiopie, la manière dont le pays envisage l’avenir de ses quartiers s’avère un enjeu pressant.

« Le logement est le sujet du moment en Éthiopie. Plus de 80 pour cent des maisons à Addis-Abeba ne sont pas conformes aux normes, et le gouvernement tente de créer des emplois en appuyant la construction de tours de condos. Il en résultera toutes sortes de conséquences sur la manière dont nous vivrons et tisserons des liens à l’avenir », conclut Hone Mandefro Belaye.


Apprenez-en davantage sur les
bourses d’études supérieures du Canada Vanier.

Découvrez l’École des études supérieures de l’Université Concordia.

 



Back to top

© Université Concordia