Skip to main content

La cohorte 2019 des chercheuses et chercheurs engagés de Concordia aborde les robots-chirurgiens, l’avenir de la fibre optique et les utopies queer

Dix doctorants se préparent à communiquer leurs recherches novatrices à la société
1 mai 2019
|
2019 marque la troisième édition du Programme des chercheuses et chercheurs engagés, une collaboration entre l’École des études supérieures de Concordia et le Montreal Gazette.

À présent dans sa troisième année, le Programme des chercheuses et chercheurs engagés de l’Université Concordia présentera les recherches de sa nouvelle cohorte de doctorants tout au long de l’année 2019-2020.

Comment bien vieillir grâce à l’autocompassion, bâtir des villes plus accessibles aux cyclistes et aux piétons, et concevoir des capteurs pour la chirurgie mini-invasive ne sont que quelques-unes des questions abordées par les spécialistes du groupe.

Conçu par l’École des études supérieures de Concordia en partenariat avec le quotidien Montreal Gazette, le Programme des chercheuses et chercheurs engagés vise à tisser des liens entre les universitaires et le public afin de montrer comment leurs recherches peuvent contribuer à la société.

Les dix chercheurs de cette année expliquent ci-après l’objet de leurs travaux et ce qu’ils espèrent accomplir grâce au programme.

Zeina Ismail-Allouche

Zeina Ismail-Allouche

Programme d’études individualisées

Je m’intéresse aux récits des jeunes qui ont fait l’expérience d’une adoption transraciale et internationale, particulièrement dans le contexte de la crise mondiale des réfugiés. J’espère que mes recherches offriront des réponses à cette situation urgente et amélioreront les conditions des enfants séparés de leur famille en conséquence.

Je possède plus de 20 ans d’expérience professionnelle internationale dans le secteur de la protection de l’enfance et j’ai participé à la rédaction des Lignes directrices relatives à la protection de remplacement pour les enfants des Nations Unies. Le Programme des chercheuses et chercheurs engagés m’aidera à promouvoir mes travaux et à contribuer aux discussions élargies sur les pratiques de protection de l’enfance.


Naghmeh Bandari

Naghmeh Bandari

Génie mécanique

Je mets au point des capteurs tactiles optiques destinés à la chirurgie mini-invasive. Ces capteurs s’intègrent dans les instruments employés en téléchirurgie pour recréer le sens du toucher.

L’interaction avec le public m’a toujours tenu à cœur. Elle me permet en effet d’obtenir une rétroaction sur mes recherches et contribue à me guider vers les domaines où les besoins sont plus grands. J’aimerais mettre à profit le Programme des chercheuses et chercheurs engagés pour informer la société des avantages de mes travaux et de la manière dont ils accroîtront l’efficacité de la chirurgie mini-invasive dans l’avenir.


Sherif Goubran

Sherif Goubran

Programme d’études individualisées

J’examine la manière dont les concepts de bâtiments durables au Canada respectent les 17 objectifs de développement durable des Nations Unies.

En tant qu’architecte et boursier Vanier, j’espère incarner l’apprentissage nouvelle génération et souligner la pertinence du diplôme de doctorat aujourd’hui. Je souhaite également sortir de ma zone de confort intellectuelle et mettre mes recherches en pratique. Le Programme des chercheuses et chercheurs engagés de Concordia m’aidera à réaliser ces deux objectifs.


Heather Herriot

Heather Herriot

Psychologie

Je me concentre sur les mécanismes qui permettent de vieillir en bonne santé, notamment la manière dont l’autocompassion peut aider les personnes âgées à gérer le stress et à empêcher le déclin de leur santé.

J’utilise des données provenant de recherches longitudinales et de tests de stress en laboratoire pour déterminer comment prévenir les perturbations des biomarqueurs du stress et de la santé comme le cortisol et l’inflammation.

Je suis fière et ravie de représenter Concordia à titre de chercheuse engagée, car je crois que cette plateforme m’aidera à diffuser mes travaux auprès de la population vieillissante du Canada.


Lea Kabiljo

Lea Kabiljo

Éducation artistique

J’examine les applications pratiques de l’histoire orale comme outil d’enseignement en éducation artistique.

J’ai enseigné au secondaire et été directrice générale de LOVE, un organisme sans but lucratif chef de file en matière de prévention de la violence chez les jeunes. Je tiens à ce que mes travaux demeurent accessibles et prennent en compte les besoins de la société.

Je crois fermement que les recherches universitaires doivent reposer sur un dialogue continu avec le concret. Or, le Programme des chercheuses et chercheurs engagés constitue la plateforme idéale pour ce faire.


Seyed Mohammad Mirjalili

Seyed Mohammad Mirjalili

Génie électrique et informatique

Mes recherches sont axées sur la conception, l’analyse et l’optimisation de dispositifs optiques inédits destinés à la nouvelle génération de communications par fibre optique.

La communauté scientifique nécessite une rétroaction pour résoudre certains problèmes pratiques et répondre aux besoins du public. Les travaux courants d’un chercheur ne suffisent pas toujours à influer sur la feuille de route de la science. Le Programme des chercheuses et chercheurs engagés représente donc un excellent moyen de jeter des ponts entre les communautés scientifiques de Concordia et la société dans son ensemble.


Amir Molaei

Amir Molaei

Génie mécanique

Je conçois des robots qui améliorent la capacité des chirurgiens d’effectuer diverses tâches microchirurgicales de manière plus précise et moins invasive.

Mes études à Concordia m’ont apporté des occasions en or de collaborer dans les sphères universitaire et industrielle. J’adore travailler avec des groupes interdisciplinaires, car faire partie d’une cohorte d’étudiants issus de différents domaines offre la chance de réfléchir à des solutions durables à de nombreux problèmes sociaux.

Je compte sur le Programme des chercheuses et chercheurs engagés pour faire savoir au public que nous faisons tous partie de la même société et qu’à l’Université, nous recherchons des solutions afin d’améliorer notre qualité de vie.


Matthew-Robin Nye

Matthew-Robin Nye

Programme interdisciplinaire en lettres et sciences humaines

J’examine la manière dont le concept d’« utopie » dans les études allosexuelles influe sur le milieu bâti et dont l’écologie « allosexualise » l’identité.

L’étude, la recherche et la spéculation créative définissent la communauté universitaire de Concordia. Je m’intéresse par conséquent à la façon dont les artistes, les chercheurs et les institutions diffusent leurs travaux sans diluer la complexité de leur pensée.

Les lettres et sciences humaines nous permettent d’apprendre qui nous sommes. Je crois qu’aujourd’hui plus que jamais, nous devons faire une place à la pensée spéculative.


Aryana Soliz

Aryana Soliz

Sociologie et anthropologie

Mes recherches explorent les pratiques cyclistes et piétonnes au centre du Mexique ainsi que la manière dont l’infrastructure urbaine favorise et restreint les transports non motorisés.

Je suis fermement convaincue de la valeur de la recherche engagée, notamment de sa capacité à traduire des résultats de recherche complexes et à stimuler un dialogue inclusif sur les enjeux qui touchent nos vies et notre planète.

Grâce au Programme des chercheuses et chercheurs engagés, j’espère communiquer les résultats de mes recherches tout en travaillant avec mes collègues à la création de nouvelles occasions d’apprentissage collaboratif.


Emilie St-Hilaire

Emilie St-Hilaire

Lettres et sciences humaines

J’étudie la pratique singulière et largement incomprise de la collecte des poupées reborn dans une perspective féministe. Une compréhension des bienfaits thérapeutiques de cette pratique peut-elle compenser son étrangeté?

Dans le cadre du Programme des chercheuses et chercheurs engagés, je prévois écrire sur des sujets comme la maternité, la compagnie des poupées qui semblent vivantes et les avantages thérapeutiques des passe-temps « bizarres ».

Le programme comporte des objectifs qui deviendront des jalons importants. Je me réjouis à l’avance de pouvoir enfin diffuser nos idées!


Apprenez-en davantage sur le
Programme des chercheuses et chercheurs engagés de l’Université Concordia.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia