Skip to main content

Des chercheurs de Concordia explorent la durabilité et la résilience urbaines

Du 9 au 23 janvier, le public est invité à Aspects essentiels de la ville.
8 janvier 2019
|
Nadia Bhuiyan : « Une excellente façon de réunir les communautés qui nous entourent. » | Photo : Roxanne Desgagnés, sur Unsplash

Un programme explorant le pouvoir et le potentiel des villes sera présenté sous peu à l’ESPACE 4, dont l’inauguration officielle est prévue ce mois‑ci à Concordia.

Aspects essentiels de la ville présente les travaux de Concordia pour rendre les zones urbaines plus durables, habitables et résilientes. L’événement se déroulera du 9 au 23 janvier dans le nouvel espace innovant et polyvalent situé au rez-de-chaussée du pavillon John-W.-McConnell.

Il est organisé par Nadia Bhuiyan, vice-rectrice exécutive adjointe aux partenariats et à l’apprentissage expérientiel; Jason Ens, Maude Lecourt et Caroline Baril, du Vice-rectorat exécutif aux affaires académiques; ainsi que l’équipe d’ESPACE 4.

Nadia Bhuiyan espère que le public découvrira les nombreux travaux passionnants menés à Concordia sur les villes, et ce, afin d’explorer de nouvelles idées pour Montréal en 2019.

« Ce thème offre une excellente façon de réunir les communautés qui nous entourent et de leur montrer les travaux de nos étudiants et de nos chercheurs », se réjouit-elle.

Nadia Bhuiyan ajoute que, forte de ses neuf vecteurs stratégiques, l’Université constitue l’endroit idéal pour présenter ce programme.

« Concordia est un centre d’excellence émergent dans le domaine des collectivités et des villes intelligentes, durables et résilientes. »

« Une grande responsabilité à l’égard des générations futures »

Aspects essentiels de la ville comprendra des présentations, des ateliers, des installations et des activités sur des sujets divers, dont les changements climatiques, l’utilisation des sols et le développement durable à Montréal.

Jochen Jaeger, professeur agrégé au Département de géographie, d’urbanisme et d’environnement, lancera le programme le jeudi 10 janvier. À cette occasion, il présentera ses travaux avec Naghmeh Nazarnia, ancienne étudiante à la maîtrise de Concordia. Ils ont en effet découvert que dans les dernières décennies, l’étalement urbain a connu une croissance exponentielle à Montréal.

« Le phénomène de l’étalement urbain à Montréal a doublé en quinze ans. C’est incroyablement rapide », explique le professeur Jaeger.

« Nous devons réfléchir à la manière dont nous traitons la nature et l’environnement. Plusieurs questions se posent, mais le principal problème est qu’en moyenne, chaque personne occupe de plus en plus d’espace. »

Il souligne que les horizons d’urbanisme de villes comme Montréal ne correspondent pas à ceux des générations à venir.

« Tout ce que nous faisons aujourd’hui s’accompagne d’une grande responsabilité à l’égard des générations futures – fait qui n’est pas assez souvent pris en considération. »

Collaboration communautaire

En collaboration avec le Bureau de l’engagement communautaire de l’Université, Shauna Janssen, titulaire de la chaire de recherche de Concordia en urbanisme performatif et directrice de l’Institut des avenirs urbains, de même que ses collègues Carmela Cucuzzella (directrice de CoLLaboratoire), Alice Jarry et Kregg Hetherington, coopèrent avec la communauté de Pointe-Saint-Charles au projet Bâtiment 7, ancien atelier ferroviaire du Canadien National de ce quartier de Montréal.

Ensemble, ils ont dirigé une charrette de conception – sorte de consultation de divers intervenants où les idées s’échangent librement. Des étudiants de Concordia et des gens du quartier ont réfléchi à ce à quoi pourrait ressembler la façade de l’édifice. L’atelier organisé à l’ESPACE 4, qui constitue la prochaine étape du processus, aura lieu le jeudi 17 janvier.

« Les étudiants et étudiantes en architecture, en agriculture urbaine, en design et en engagement communautaire aident à interpréter les souhaits et désirs de la communauté ainsi que le meilleur scénario qu’ils imaginent pour l’avenir du site », explique Shauna Janssen.

Le 18 janvier, la professeure Janssen organisera par ailleurs un salon sur l’urbanisme performatif. Celui-ci se composera de six courtes représentations, conférences et présentations d’artistes et de chercheurs travaillant dans le domaine de l’urbanisme, sous le thème de la justice sociale et environnementale.

Le même jour, Jayne Engle, de la Fondation McConnell, et Patrick Dubé, de la Maison de l’innovation sociale, présenteront une communication sur les avenirs civiques.

« Cela nous donnera l’occasion d’en apprendre davantage sur les efforts déployés pour assurer l’avenir des villes, ainsi que de discuter de la façon dont les universités, et Concordia en particulier, peuvent contribuer à ces efforts », conclut Nadia Bhuiyan.


Consultez la programmation d’
Aspects essentiels de la ville à l’ESPACE 4 de l’Université Concordia. L’entrée est gratuite et ouverte au public.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia