Skip to main content
LATEST INFORMATION ABOUT COVID-19

READ MORE

À propos du congrès

Histoire de l’Acfas

L’Association francophone pour le savoir — Acfas est un organisme à but non lucratif créé en 1923 par la fédération de onze sociétés savantes : biologie, médecine, physique, génie, chimie, histoire naturelle, mathématique, astronomie, histoire, économie politique et philosophie.

L'Acfas a pour mission de promouvoir le développement de la recherche et de la culture scientifique, en contribuant à la diffusion et à la valorisation des connaissances et des méthodes scientifiques, en vue d'améliorer la qualité de la vie en société. Elle vise également les objectifs spécifiques suivants :

  • Promouvoir et soutenir la relève scientifique;
  • Défendre la pertinence de la recherche et de l'activité scientifique
    au sein de la société;
  • Soutenir le dialogue science et société.

Établie au Québec, l’Association regroupe plusieurs milliers de scientifiques et de passionnés de recherche issus de tous les secteurs de la connaissance. Elle collabore avec des dizaines d’organismes des milieux universitaire, collégial, public, parapublic, industriel et de la communication scientifique, et s’associe également à des partenaires médias pour mettre en valeur la recherche dans l’espace public et contribuer à l’élaboration d’une véritable société du savoir. 

Le Congrès annuel de l’Acfas

Le plus important rendez-vous scientifique de la Francophonie

Plateforme par excellence de diffusion des résultats de recherche, de débats et d’échanges en français, le Congrès annuel de l’Acfas a vu le jour en 1933 et constitue le plus important événement scientifique multidisciplinaire, interuniversitaire et intersectoriel de la Francophonie.

Chaque année, l’Acfas accueille en moyenne 5 500 participants, dont près de 40 % d'étudiants des cycles supérieurs et 10 % de conférenciers internationaux. Dans les prochaines années, l’Acfas souhaite consolider l’ouverture de son congrès à l’échelle internationale et le patronage accordé par l’UNESCO, à l’occasion du 81e Congrès en 2013, en est une preuve.

À travers le programme scienti­fique du congrès, l’ensemble des secteurs de la recherche sont re­présentés : sciences de la santé, sciences naturelles, mathémati­ques et génie, lettres, arts et sciences humaines, sciences sociales et éducation. En plus de ces six grands secteurs, l’Acfas a ajouté deux autres sec­tions : l’une liée aux questions des enjeux de la recherche et l’autre dédiée aux colloques intersecto­riels.

Parallèlement à ces activités payantes, deux autres volets du programme sont ouverts gratuitement au public, dans le but de créer un espace de dialogue entre la science et la société :

  • Les communications libres, regroupant près de 1 000 communications scientifiques individuelles et venant compléter le programme scientifique. Ce volet permet à des centaines d’étudiants de présenter leurs tout premiers résultats de recherche,
  • Les activités grand public spécifiquement développées pour le grand public et qui se déroulent en parallèle du congrès. Ces activités prennent différentes formes : table-ronde, conférence, exposition, émissions de radio, etc.

Par ailleurs, le congrès se projette dans la modernité avec un programme disponible par application mobile et une large conversation sur Twitter, avec le mot-clé #Acfas. 

Back to top Back to top

© Concordia University