Skip to main content

Concordia s’associe avec Radio-Canada pour offrir deux nouveaux stages étudiants rémunérés

Les stagiaires acquerront une expérience pratique dans la production radiophonique et la création de balados

radio-canada-768

Cet été, deux membres de la communauté étudiante de Concordia auront l’occasion d’acquérir de l’expérience pratique dans un environnement de production audio et radio, grâce à une nouvelle entente de stage rémunéré avec Radio-Canada. Ces stages en français offriront 12 semaines d’expérience pratique à Montréal en production de balados pour la plateforme Radio-Canada OHdio et en recherche pour la chaîne radio alliant actualité et divertissement, ICI Première.

« Concordia est très fière d’offrir à ses étudiantes et étudiants la chance de travailler à Radio-Canada », déclare Nadia Bhuiyan, vice-rectrice exécutive adjointe aux partenariats et à l’apprentissage expérientiel. « C’est une occasion en or d’apprendre comment produire du contenu de qualité pour des millions d’auditeurs dans tout le pays. »

Les stages sont offerts aux étudiantes et étudiants de premier cycle qui ont effectué au moins une année d’études au baccalauréat en journalisme, en communications, en production cinématographique ou dans toute autre discipline pertinente.

« Pépinière de talents, Radio-Canada OHdio offre un environnement d'apprentissage dynamique où les idées et les projets foisonnent. Nous sommes très heureux de nous associer à l'Université Concordia pour offrir ce stage professionnel, qui, nous l'espérons, permettra à une étudiante ou à un étudiant de parfaire ses connaissances et d'acquérir une expérience concrète en réalisation balado.»

- Natacha Mercure, première directrice, Audionumérique | Radio-Canada

Les deux premiers stagiaires de Concordia sont Lola Mael, étudiant au baccalauréat ès beaux-arts en production cinématographique, et Romy Kieffer, étudiante au baccalauréat en sociologie et environnement humain. « J’étais absolument ravi, et le mot est faible! », commente Lola Mael, qui s’est vu accorder le stage en production de balados. « J’arrivais à peine à entendre ce que la personne à l’autre bout du fil me disait. Immédiatement, je me suis mis à pleurer. Depuis peu, je consacre tous mes efforts à mes études en conception sonore et de musique de film. Je m’intéresse beaucoup aux balados, et j’avais d’ailleurs prévu présenter un projet de balado au cours de l’été. C’est mon emploi de rêve! Faire ce stage à Radio-Canada est une immense réalisation pour moi. »

De son côté, Romy Kieffer a grandi en regardant tous les soirs le bulletin de nouvelles animé par Patrice Roy, chef d’antenne au Téléjournal d’ICI Radio-Canada. C’est donc très enthousiasmant pour elle de savoir qu’elle travaillera dans le même édifice où l’émission est télédiffusée. Pour elle, travailler à la radio d’ICI Première est une chance inestimable d’acquérir une expérience professionnelle et de mettre à l’épreuve ses compétences en recherche. « Dans le cadre de ma majeure en sociologie, j’ai appris à rechercher des sources fiables, à suivre ma curiosité et à creuser sans cesse pour obtenir un portrait le plus fidèle possible de la société. »

Laisser sa marque

« Travailler au sein d’un diffuseur public est une expérience extrêmement enrichissante, peu importe la direction que prendra votre parcours professionnel », affirme Tania Krywiak (B.A. 1997). C’est d’ailleurs un stage pour Radio-Canada à Vancouver qui l’a mise sur la voie l’ayant menée à devenir rédactrice de nouvelles en chef pour CTV News Montreal.

« Cette expérience permet d’aiguiser sa concentration comme nulle autre », explique Mme Krywiak. « Un environnement de travail aussi exigeant où tout se déroule à vive allure dans des délais très serrés est une véritable épreuve d’agilité. Produire une émission ou un balado nécessite beaucoup d’efforts, mais le résultat en vaut la chandelle. »

Un des objectifs du programme de stage de Radio-Canada est de découvrir de nouveaux talents. Mme Krywiak croit que les étudiants de Concordia ont beaucoup à offrir à cet égard. « Les membres de la communauté de Concordia que j’ai rencontrés sont ouverts d’esprit, ont une éthique du travail exemplaire et n’ont pas peur d’aller au fond des choses pour présenter les faits. En outre, ils ont tendance à proposer des sujets créatifs et originaux vus sous une perspective intéressante.

Le conseil de Mme Krywiak pour les futurs stagiaires? Laissez votre marque. Durant vos réunions, ayez en main des idées de sujets et une liste de personnes-ressources. Faites des recherches sur votre auditoire et montrez que vous comprenez ce qui l’intéresse. Par ailleurs, n’ayez pas peur d’apporter un autre point de vue.



Retour en haut de page

© Université Concordia