Skip to main content

Concordia obtient une subvention de 1,6 million de dollars pour la recherche sur l’intelligence artificielle et le génie logiciel

Emad Shihab dirigera le programme de formation sur le développement et les aspects sociaux des systèmes d’IA
10 juin 2021
|
Emad Shihab : « Ce programme permettra de former la prochaine génération non seulement sur les aspects techniques de l’IA, mais aussi sur les aspects sociaux liés à ces systèmes. »

L’Université Concordia a obtenu une autre prestigieuse subvention dans le cadre du Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche (FONCER) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), d’une valeur de 1,6 million de dollars sur six ans.

Emad Shihab – professeur agrégé au Département d’informatique et de génie logiciel, et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en analyse logicielle – et son équipe ont reçu la subvention. Les fonds serviront à soutenir leur programme de formation FONCER du CRSNG sur le développement, la mise en œuvre et l’entretien des systèmes logiciels faisant appel à l’intelligence artificielle (IA).

Ce programme permettra de rapprocher deux domaines étroitement liés et de plus en plus importants, soit le génie logiciel et l’intelligence artificielle.

« Je suis ravi que le programme tienne compte aussi bien des aspects techniques de l’IA que de ses aspects sociaux », explique le Pr Shihab, qui est également vice-doyen de la recherche et des études supérieures à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody.

« Les ingénieures et ingénieurs voient l’IA comme quelque chose de purement technique reposant sur des codes et des algorithmes, mais ce n’est pas le cas. L’éthique et les préjugés potentiels sont des aspects très importants des systèmes d’IA, et le programme de formation en tient pleinement compte. »

« Bâtir des choses tangibles qui ont des retombées concrètes »

Aujourd’hui, l’IA est utilisée dans une foule de secteurs comme la finance, l’énergie, la santé et les transports. Emad Shihab explique que le programme de formation du CRSNG vise à combler le manque criant de professionnelles et professionnels hautement qualifiés capables de créer et d’entretenir les systèmes logiciels axés sur l’IA. Il permettra également aux stagiaires en formation de mieux comprendre les aspects éthiques et sociaux de l’IA, comme les enjeux juridiques ainsi que les questions d’équité, de diversité et d’inclusion.

Le Pr Shihab, chercheur principal, est épaulé par six autres cochercheuses et cochercheurs principaux, notamment de Polytechnique Montréal, de l’Université Queen’s et de l’Université de l’Alberta.

« Je suis très fier de faire partie d’une équipe aussi unique, diversifiée et accomplie », dit-il. Six des sept cochercheurs principaux du programme FONCER sont d’ailleurs titulaires d’une chaire de recherche, dont Tanja Tajmel, professeure agrégée et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia sur l’équité, la diversité et l’inclusion en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques.

Jinqiu Yang, professeure adjointe au Département d’informatique et de génie logiciel de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody de Concordia, est également cochercheuse principale.

Le programme sera lancé en septembre et le recrutement des stagiaires, qui vise la parité hommes-femmes, commencera sous peu. Bien que le programme s’adresse principalement aux étudiants en génie et en informatique, l’équipe compte également préparer la prochaine génération de professionnels à occuper des postes de direction décisionnels dans les domaines de la politique, de l’entrepreneuriat et de l’enseignement.

« Je crois fermement en l’importance de bâtir des choses tangibles qui ont des retombées concrètes, explique le Pr Shihab, et les ingénieures et ingénieurs doivent avoir une formation diversifiée pour y arriver. Ils doivent bien sûr maîtriser les aspects techniques, mais surtout les aspects sociaux de l’IA. »

Les autres cochercheuses et cochercheurs principaux sont Foutse Khomh, de Polytechnique Montréal, Sarah Nadi, de l’Université de l’Alberta ainsi que Ying (Jenny) Zou et Ahmed E. Hassan, de l’Université Queen’s.

Une ville de prédilection

À mesure que la technologie propre à l’IA évolue, les investissements majeurs dans ce domaine se multiplient. Les collaborateurs du programme comprennent la Banque Nationale du Canada, Radio-Canada, le Groupe Banque TD, IBM, Cisco, Ericsson et l’Institut de valorisation des données, un institut panquébécois dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le Montreal AI Ethics Institute est un autre partenaire clé du programme.

« Le programme s’implante dans une ville de prédilection, affirme Emad Shihab. Montréal est une plaque tournante pour l’IA et je suis ravi que ce programme soit offert à Concordia, à Montréal et au Québec, car il renforce la position de la province à titre de chef de file dans ce domaine. »

Paula Wood-Adams, vice-rectrice intérimaire à la recherche et aux études supérieures, est heureuse de voir l’équipe du Pr Shihab s’ajouter à la liste diversifiée et croissante des projets de l’Université subventionnés par le programme FONCER du CRSNG.

« L’esprit d’innovation de nos chercheurs a toujours été une source de fierté pour la communauté de Concordia et je trouve formidable que le potentiel incroyable de ce programme soit reconnu par cette subvention », affirme-t-elle.

La subvention FONCER du CRSNG encourage l’adoption de stratégies collaboratives et intégratives, et allie le perfectionnement professionnel à la formation technique.

Compte tenu de cette subvention du Programme FONCER, Concordia a reçu près de 8 millions de dollars en financement du CRSNG. Cette somme inclut 31 subventions à la découverte totalisant plus de 5,3 millions ainsi que quatre subventions d’outils et d’instruments de recherche et deux suppléments d’accélération à la découverte.


Renseignez-vous sur le
programme de formation sur le développement, la mise en œuvre et l’entretien des systèmes logiciels faisant appel à l’intelligence artificielle de l’Université Concordia.

Apprenez-en plus sur la recherche en intelligence artificielle à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody de l’Université Concordia.

Apprenez-en davantage sur la subvention du Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche (FONCER) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

 

 



Retour en haut de page

© Université Concordia