Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

L’œuvre Signes de vie de Geneviève Sicotte nous fait découvrir un « musée imaginaire des nourritures »

Une professeure de Concordia propose une exploration littéraire et numérique des significations culturelles et affectives des aliments
10 juin 2020
|
« Je souhaite élargir notre perspective et rappeler la richesse et la variété des significations que recèle la nourriture », explique Geneviève Sicotte.

Geneviève Sicotte s’est longuement penchée sur les significations culturelles et affectives des aliments. Dans ses recherches, la professeure du Département d’études françaises de l’Université Concordia examine comment la littérature exprime ces significations. Car bien plus qu’une simple substance servant à alimenter le corps, la nourriture peut revêtir une myriade de sens.

« En matière de nourriture, des contrastes extrêmes se présentent d’entrée de jeu : satisfaction et manque, plaisir et danger, appétit et dégoût, dit-elle. Intrinsèquement lié au vécu et aux émotions intimes, l’aliment s’insère par ailleurs dans des codes culturels, sociaux, économiques et politiques. »

Partant notamment de ces points de vue, elle explore les sens cachés de la nourriture dans un nouveau projet de recherche-création intitulé Signes de vie / Vital Signs.

Une œuvre de littérature numérique

Proposée à la fois en français et en anglais, Signes de vie réunit des micropoèmes, de courtes vidéos sensibles et des essais réflexifs cherchant à montrer le « langage secret » que la nourriture fait entendre tout au long de la vie.

Sicotte explique : « je voulais utiliser le format d’un site web pour essayer d’en faire de l’art ». L’œuvre est organisée en trois « salles » virtuelles. Elle s’ouvre sur des poèmes visuels minimalistes, s’étoffe par la suite de récits plus élaborés par le biais de vidéos, avant de se conclure sur des textes réflexifs.

Photo : Michael Smart Photo : Michael Smart

Nourriture et biographie

La partie centrale de l’œuvre explore les significations personnelles et culturelles qu’attache la narratrice à la nourriture, et ce, à diverses époques de sa vie. Ainsi, dans une vidéo, elle décrit la cueillette de framboises lorsqu’elle était enfant. Dans une autre, elle imagine s’arrêter à la boulangerie pour acheter du pain avant de fuguer pour se joindre à un cirque. Une autre encore touche aux liens troublants qui existent entre la consommation et la mort.

Signes de vie aborde des thèmes tels que les relations familiales, les sens et la conscience, ainsi que les cycles vitaux. À certains moments, des rapprochements analogiques et métonymiques s’établissent entre les aliments et les émotions. À d’autres, la nourriture symbolise des événements marquants de l’existence.

« Je veux croire que ces thèmes peuvent résonner avec les expériences vécues par d’autres, poursuit-elle. Les premières relations aux autres et au monde s’expriment et s’établissent par la nourriture. »

L’univers virtuel et les sens

Geneviève Sicotte traite de la relation entre la nourriture et l’univers numérique. « Nous vivons dans un monde où bon nombre des interactions sont, d’une façon ou d’une autre, virtuelles, souligne-t-elle. C’est aussi le cas avec la nourriture. Nous regardons des vidéos culinaires sur YouTube. Nous cherchons des recettes sur le Web. Si cela s’accompagne d’aspects positifs, il faut rester conscients de notre relation au monde concret. Notre mode de vie contemporain peut nous éloigner de la matérialité. »

« Dans cette œuvre, j’explore un paradoxe, continue-t-elle. Je me sers d’un outil de représentation virtuelle – un site Web en l’occurrence – pour sensibiliser l’utilisateur au monde concret. Je veux ainsi lui rappeler l’importance d’apprécier ses sens. »

Selon Geneviève Sicotte, nous n’apprenons pas toujours à nous fier à nos perceptions, à croire qu’elles portent des savoirs.

« Je veux réfléchir à cette question et revoir notre appréciation des sens, indique-t-elle. Mon choix d’utiliser des images et des sons – en plus des mots – découle notamment de cela. »

Des saveurs obscures

Enfin, Geneviève Sicotte s’intéresse aux effets de la nourriture en tant que phénomène de mode.

« La nourriture connaît une popularité croissante, explique-t-elle. Pour le plaisir ou en compensation d’épreuves diverses, les gens se tournent vers le voyeurisme alimentaire. C’est compréhensible. Pourtant, la nourriture peut être liée à des émotions tristes, pénibles, ou même repoussantes. Elle raconte des histoires agréables, mais aussi parfois troublantes. »

« Quand la réflexion sur la nourriture se limite exclusivement au bien-être qu’elle procure, quelque chose nous échappe, insiste-t-elle. Je souhaite élargir notre perspective et rappeler la richesse et la variété des significations que recèle la nourriture. Les utilisateurs qui s’attendent uniquement à vivre une expérience réconfortante avec mon œuvre seront peut-être choqués. Mais je pense proposer une expérience qui peut toucher de nombreux mangeurs. Et au final, il y a une résolution positive, un apaisement qui est aussi quelque chose que je voulais partager ».


Découvrez
Signes de vie / Vital Signs, une œuvre de littérature numérique axée sur les nourritures et signée Geneviève Sicotte, professeure au Département d’études françaises de l’Université Concordia.

Ne manquez pas le lancement virtuel (Zoom et Facebook Live) de l'oeuvre le jeudi 25 juin en collaboration avec Espace 4, 12h30-13h30.
 



Back to top Back to top

© Université Concordia