Profil de diplômé(e)

Jake Chinis

Baccalauréat ès sciences 2015,
Maîtrise ès sciences 2017
Honours en mathématiques pures et appliquées
Titre du mémoire : Computing the average root number of a one-parameter family of elliptic curves defined over Q

La passion des mathématiques – comme une fin en soi


Après s’être surpassé et avoir appris le contenu d’un manuel complet, un étudiant se sent prêt à enseigner les maths à un niveau supérieur

Jake Chinis souhaitait s’immerger dans ses cours de mathématiques, et ses professeurs étaient prêts à l’appuyer dans sa démarche.


Qu’est-ce qui vous a attiré vers les mathématiques pures et appliquées?

Je vois les mathématiques comme une forme d’art, et leur étude comme une fin en soi. La théorie des nombres, en particulier, comporte des problèmes d’une grande élégance. On peut poser des problèmes très simples de la façon la plus élémentaire qui soit au niveau des preuves, et les méthodes pour les résoudre sont pourtant extrêmement élaborées.

Quel aspect du programme avez-vous le plus aimé?

L’enseignement. Je sentais que mes professeures et professeurs me donnaient de leur temps, qu’ils voulaient vraiment m’aider à réussir. Pour eux, il ne s’agissait pas simplement de donner un cours. J’étais un étudiant qui voulait apprendre, et ils étaient heureux de m’encourager à le faire.

Il s’agit de motiver les étudiantes et étudiants, de leur donner la confiance nécessaire pour réussir. Par exemple en les accompagnant jusqu’à ce qu’ils parviennent à étudier par eux-mêmes. Les membres du corps professoral de Concordia m’ont aidé à faire cela.


jake-chinis

Pourquoi avez-vous décidé de poursuivre vos études à la maîtrise?

Je souhaitais enseigner au cégep, ce qui exige au moins une maîtrise, surtout si on veut enseigner les mathématiques. Parallèlement, je garde en vue toutes les options qui s’offrent à moi dans le milieu universitaire.

Par ailleurs, Concordia fait partie de l’Institut des sciences mathématiques, ce qui est un grand avantage. Il s’agit d’un consortium d’importantes universités du Québec. Tout étudiant ou étudiante des cycles supérieurs de Montréal peut suivre des cours offerts par les universités membres.

Quel conseil donneriez-vous aux étudiantes et étudiants qui s’intéressent aux mathématiques pures et appliquées?

Il est très important de ne pas se limiter à ce qu’on apprend en classe. Cela a été l’une de mes difficultés. À un certain point, j’étais trop concentré sur mes notes. Mais les notes ne reflètent pas toujours ce qu’on a appris.

Par exemple, l’analyse était une matière qui me passionnait, alors j’ai appris le manuel de cours du début à la fin. J’ai fait tous les exercices qui s’y trouvaient. J’ai fait bien plus que ce qu’on attendait de moi en classe. Et aujourd’hui, je pourrais facilement donner ce cours, car j’ai réellement appris ce qui était enseigné. Je ne me suis pas contenté de mémoriser l’information, puis de la régurgiter.

Retour en haut de page

© Université Concordia