Le groupe de travail du recteur sur le racisme contre les Noirs dévoile ses recommandations préliminaires

Le rapport contient 12 propositions pour une université plus équitable et inclusive
15 novembre 2021
|
Par James Roach

20211029-Loyola-Campus-Exterior-6-768

Le groupe de travail du recteur sur le racisme contre les Noirs a dévoilé ses recommandations préliminaires à Anne Whitelaw, la vice-rectrice exécutive aux affaires académiques de Concordia.

Les 12 recommandations sont le fruit des efforts des six sous-comités du groupe de travail, qui ont cherché à mieux comprendre les expériences vécues par les membres noirs de la communauté de Concordia et à trouver des solutions aux enjeux systémiques auxquels ils ont été confrontés, individuellement et collectivement, en tant que membres de l’effectif étudiant, du personnel et du corps professoral. Les recommandations cadrent également avec l’engagement de Concordia envers l’équité, la diversité et l’inclusion, l’accessibilité et la décolonisation.

Relevant d’Anne Whitelaw, le groupe de travail a été formé à l’automne 2020 avec le mandat de superviser et de coordonner l’élaboration de recommandations pour lutter contre le racisme systémique envers les personnes noires à l’Université sur les plans de l’embauche, des politiques et des pratiques pédagogiques, entre autres.

Angélique Willkie est présidente du groupe de travail et conseillère spéciale en matière d’intégration des Noirs et de savoirs noirs auprès de la vice-rectrice exécutive aux affaires académiques de Concordia. Elle s’exprime sur les travaux que l’Université a menés jusqu’ici.

« Les connaissances, la réflexion et les efforts émotionnels requis pour s’engager dans ce genre de mission sont considérables et exigent la mobilisation d’une équipe dévouée. La direction, le leadership et les sous-comités du groupe de travail se sont révélés très précieux à cet égard. Ils ont jeté les bases d’une expérience universitaire plus équitable pour les générations actuelles et futures de membres noirs de la communauté de Concordia et je leur en suis très reconnaissante », déclare-t-elle.

« Je remercie également les générations qui m’ont précédée pour leur courage et pour avoir mené la charge lorsque le prix à payer pour s’engager dans ce type de lutte contre le racisme envers les personnes noires était nettement plus grand. »

Dans les semaines à venir, Anne Whitelaw publiera sa réponse aux recommandations préliminaires du groupe de travail.

« Le travail entrepris par Angélique et le groupe de travail est historique. Ils ont saisi l’occasion en répondant aux appels à la fois mondiaux et locaux pour mettre fin à ce qu’eux-mêmes et des générations de membres noirs de la communauté de Concordia ont vécu et continuent de vivre dans le milieu universitaire », dit-elle.

« Il est temps de rompre le cycle des faux-fuyants que nous entendons régulièrement et le lourd silence sur les raisons pour lesquelles les étudiants, les employés et les professeurs noirs ont été négligés lorsqu’ils s’efforcent de gravir les échelons et qu’ils cherchent des cours et des services à leur image. Il est temps de braquer les projecteurs sur l’excellence noire pour qu’elle rayonne comme il se doit. »

« J’ai hâte de prendre attentivement connaissance des recommandations préliminaires et de donner ma réponse à la communauté de Concordia. »

Après la publication de ces recommandations phares et de la réponse d’Anne Whitelaw, la mission du groupe de travail se poursuivra en vue de la présentation des recommandations finales au recteur de Concordia à l’été 2022, puis de leur publication ultérieure au cours de l’automne.


Apprenez-en plus sur le groupe de travail du recteur sur le racisme contre les Noirs et ses recommandations préliminaires.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia