Diplômé de Concordia, Vincent Leclerc illumine le Super Bowl

« C’est un immense plaisir de pouvoir ressentir à nouveau l’énergie de la foule en chair et en os », affirme le partenaire fondateur, président et chef de la direction de PixMob
14 février 2022
|
Par Richard Burnett, BA 88

Vincent Leclerc Vincent Leclerc, B. Inf. 2003, photographié au SoFi Stadium de Los Angeles, en Californie, le 13 février dernier. | Photo: PixMob

PixMob est sur une lancée spectaculaire : spécialisée dans l’éclairage immersif sans fil, l’entreprise a illuminé pour la troisième fois consécutive le spectacle de la mi-temps du Super Bowl – le plus grand événement sportif annuel en Amérique du Nord – le 13 février dernier. Au total, il s’agit de la quatrième participation de l’entreprise au Super Bowl.

« Nous entretenons une relation de longue date avec le Super Bowl. C’est un immense plaisir de pouvoir ressentir à nouveau l’énergie de la foule en chair et en os », affirme Vincent Leclerc, B. Inf. 2003, partenaire fondateur, président et chef de la direction de PixMob.

Quand Vincent Leclerc et son équipe ont vu pour la première fois le toit translucide du SoFi Stadium, en Californie, ils ont immédiatement su qu’ils auraient beaucoup de pain sur la planche. « Nous nous inquiétions de la qualité esthétique du résultat final à la télévision, car c’est ce qui est au cœur de notre travail, explique M. Leclerc. Nous leur avons présenté une version de notre technologie D.E.L. NOVA, que nous utilisons dans les arénas lors de spectacles nécessitant un fort rendement lumineux, et 24 heures plus tard, nous avions déjà un prototype à leur soumettre. »

À l’occasion du Super Bowl LVI, PixMob a fourni quelque 70 000 dispositifs portables D.E.L. NOVA aux membres du public et de l’entourage des icônes du hip-hop – Dr. Dre, Snoop Dogg, Eminem, Mary J. Blige et Kendrick Lamar – qui devaient se produire sur scène à l’occasion du spectacle de la mi-temps.

Conçues à Montréal, les cocardes laminées NOVA utilisées lors du Super Bowl LVI étaient plus lumineuses que tous les dispositifs conçus jusqu’alors par l’entreprise. En effet, chaque cocarde produit une luminosité équivalente à dix fois celle des populaires bracelets D.E.L. qui ont fait la renommée de PixMob.

Vincent Leclerc Vincent Leclerc, partenaire fondateur, président et chef de la direction de PixMob, entreprise montréalaise spécialisée dans l’éclairage immersif sans fil.

Le résultat a ébloui la foule présente et les millions de téléspectateurs, et ce, à peine huit mois après que PixMob eut été engagé par le Canadien de Montréal pour illuminer le Centre Bell à l’occasion d’une autre expérience immersive hors du commun durant les matchs à domicile du club, lors des éliminatoires de la coupe Stanley 2021.

« J’étais content de voir notre produit à Montréal, commente Vincent Leclerc. Dès le départ, nous avons bâti PixMob dans une optique internationale, sachant que pour survivre, nous devions réussir à l’étranger. Le fait d’être appelé à nous produire ici après avoir travaillé au Super Bowl de 2021, ainsi qu’auprès d’artistes de la trempe de Taylor Swift – ça faisait chaud au cœur. »

De bons moments à Concordia

Vincent Leclerc considère que son alma mater l’a aidé à façonner sa carrière : « Mes années à Concordia ont été déterminantes dans ma vie. J’étais inscrit à ce nouveau programme appelé arts numériques – qui mariait bien la technologie et la créativité. On y offrait d’ailleurs une majeure mixte en arts numériques et en informatique. »

« Pouvoir fusionner ces deux disciplines à Concordia en compagnie de collègues hyper brillants et d’excellents professeurs s’est révélé très inspirant. J’ai eu le privilège de travailler aux côtés de Joanna Berzowska (B. Bx-arts, 1995, professeure agrégée et ancienne directrice du Département de design et d’arts numériques). Elle a exercé une immense influence sur moi. », ajoute M. Leclerc, qui est retourné à Concordia pour y enseigner de 2006 à 2011. « J’ai aussi adoré le mélange des cultures qu’on y observe. Ce ne sont pas toutes les universités qui offrent une telle diversité. Ce fut une belle période de ma vie. »

Aujourd’hui, PixMob crée des expériences immersives au moyen de ses propres technologies et rehausse la participation du public à toutes sortes d’événements sur la planète, soit plus de 2 000 au dernier compte – des Jeux olympiques de Sotchi aux tournées musicales de grandes vedettes comme Shawn Mendes et Ariana Grande.

« J’ai toujours aimé travailler avec la lumière. En plus, j’adore voir la réaction des gens dans la foule, avoue Vincent Leclerc. C’était donc tout naturel pour moi de vouloir inventer des technologies rassembleuses. »

 



Retour en haut de page

© Université Concordia