Skip to main content

Le centre d’innovation District 3 de l’Université Concordia et adMare BioInnovations font équipe pour soutenir les prochains grands leaders canadiens de la biotechnologie

Un nouveau partenariat offre des programmes de haute qualité, un encadrement et un accès aux laboratoires aux jeunes entreprises du secteur des sciences de la vie dans tout le pays
4 novembre 2021
|

Si vous posez la question à Collin Horner, cofondateur de Cura Therapeutics, il vous dira que l’un des principaux obstacles auxquels sont confrontées les entreprises en démarrage de biotechnologie est l’équipement et le fonctionnement d’un laboratoire.

« Le coût d’achat de l’équipement met la plupart des projets hors de portée des entreprises en démarrage », explique M. Horner, qui est responsable du développement commercial de l’entreprise d’immunothérapie à succès.

Un nouveau partenariat entre le centre d’innovation District 3 de l’Université Concordia et adMare BioInnovations espère changer cela. Les deux organisations s’associent pour développer l’écosystème des sciences de la vie au Canada en aidant les jeunes entreprises à grandir plus rapidement. Cheffes de file dans le domaine du soutien spécialisé aux jeunes entreprises à vocation scientifique, les deux organisations proposent des programmes de haute qualité, un accompagnement individuel, un accès aux laboratoires de recherche et de développement et des ressources partagées aux entrepreneurs du secteur des sciences de la vie dans tout le pays.

« Ensemble, nous soutiendrons le développement de nouveaux modes de pensée qui influenceront de manière significative la façon dont nous créons des produits pharmaceutiques, abordons les questions alimentaires, et nous approvisionnons en énergie et protégeons la planète », affirme Maggie Bywater, coach principale et cheffe du volet Bio au centre d’innovation District 3.

« Un changement de donne pour notre entreprise »

adMare BioInnovations, dont la vision est de voir les entreprises canadiennes des sciences de la vie canadiennes devenir des leaders mondiaux, soutiendra les jeunes entreprises de District 3 de plusieurs manières. Il s’agit notamment de les faire entrer dans leurs programmes et de leur donner accès à leurs experts sectoriels internes et à leur équipe d’investissement. Une fois qu’une entreprise en démarrage sera prête, cette relation déjà établie avec adMare facilitera la transition vers les étapes suivantes de son développement.

Les entreprises en démarrage travaillant avec les deux organisations bénéficieront d’un accompagnement personnalisé, d’un financement, d’une aide à l’expansion internationale et d’un accès à des aqualaboratoires et des laboratoires arides de calibre mondial pour les aider à se faire une place dans l’industrie nationale.

« Le programme d’adMare BioInnovations et de D3 a changé la donne pour notre entreprise », déclare M. Horner, dont l’entreprise en démarrage met au point des immunothérapies innovantes pour le cancer et les maladies infectieuses.

Le fait d’avoir accès à une solution clé en main et de travailler dans une installation thérapeutique entièrement fonctionnelle munie de salles de culture de tissus, de cytométrie en flux et d’installations vétérinaires nous permet d’orienter notre capital vers la recherche et le développement (R et D) et de réduire nos dépenses d’équipement.

Molecular Forecaster et Modelis sont des exemples d’entreprises en démarrage très prometteuses qui ont accéléré leur parcours grâce à District 3 ainsi qu’au programme d’accélération d’adMare pour les entreprises émergentes du Québec. Les participantes au programme « Lancement et croissance » de District 3, Simmunome et Perceiv AI, sont également conseillées par des experts d’adMare.

« Le centre d’innovation District 3 de l’Université Concordia joue un rôle important en réunissant les parties prenantes et en faisant progresser les innovations et les entreprises canadiennes », déclare Mounia Azzi, vice-présidente, Développement des programmes et partenariats chez adMare.

« En tant que destinations pour l’expertise scientifique et commerciale, l’infrastructure de R et D et le capital d’investissement, District 3 et adMare ont un objectif commun, soit celui de créer de nouvelles entreprises canadiennes solides dans le domaine des sciences de la vie qui pourront devenir des points d’ancrage de premier plan à l’échelle mondiale. »

Cette collaboration s’inscrit dans le cadre de la stratégie pour la biofabrication et les sciences de la vie récemment annoncée par le gouvernement du Canada. La stratégie est conçue pour remédier à un déclin de 40 ans du secteur qui a rendu le pays vulnérable lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé l’année dernière.

Le gouvernement a consacré un budget important à la reconstruction de la capacité nationale en matière de biotechnologie et adMare est l’un des bénéficiaires de ce financement, qui soutiendra la création d’entreprises, le développement et les activités de formation.

« Un effet positif pour les années à venir »

Le volet Bio de District 3 aide les entreprises en démarrage à tirer profit de la bio-ingénierie et de la biofabrication pour accélérer leurs progrès et augmenter leur potentiel de commercialisation. Les fondateurs créent une entreprise en démarrage durable ayant une portée mondiale grâce à des programmes spécialisés en biologie et à l’accès aux installations de calibre mondiale du BioHub et de la Genome Foundry de Concordia afin de mettre à profit leurs recherches et leurs connaissances spécialisées.

Le volet soutient les équipes travaillant dans les secteurs de la biopharmacie, de l’agroalimentaire, des technologies durables, y compris les technologies propres et les biomatériaux.

La collaboration avec adMare est venue naturellement. En effet, adMare utilise son expertise spécialisée, son infrastructure et son capital d’investissement pour créer de nouvelles entreprises, des écosystèmes solides et des talents prêts pour l’industrie; puis réinvestit ses bénéfices dans l’industrie canadienne pour s’assurer qu’elle est soutenue et prospère à long terme. Son portefeuille compte plus de 25 entreprises qui ont attiré plus de 1,4 milliard de dollars d’investissements. Elles ont une valeur combinée de plus de 3 milliards de dollars et emploient plus de 900 Canadiens. L’Académie adMare a formé plus de 260 anciens étudiants, dont 95 % sont employés dans l’industrie canadienne des sciences de la vie.

Selon M. Horner, le soutien de District 3 et d’adMare a permis à Cura d’accélérer son développement préclinique, d’augmenter sa marge de manœuvre et d’élargir son équipe.

L’accès aux ressources matérielles et intellectuelles est inestimable pour le succès des entreprises de biotechnologie en phase de démarrage. Ces deux écosystèmes importants qui travaillent ensemble continueront à accélérer l’avancement du développement de la biotechnologie au stade précoce dans notre région et auront un impact positif sur la croissance économique du Québec et du Canada pour les années à venir! »


En savoir plus sur
le centre d’innovation District 3 de l’Université Concordia et adMare Bioinnovations.

 

 



Back to top Back to top

© Université Concordia