Skip to main content

Concordia rend hommage à ses médaillés des Jeux de Beijing

« Ce que vous avez accompli est incroyablement impressionnant et inspirant »
27 avril 2022
|
Par Ian Harrison (B. Comm. 2001)

2022-Olympic-event-2_768 Marion Thénault, Anton Jacobs-Webb et Pascal Dion

Deux étudiants et une étudiante qui ont permis au Canada de se distinguer lors des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Beijing en 2022 ont reçu les honneurs de Concordia hier.

L’événement hybride – présidé par le recteur Graham Carr et animé par la doyenne de l’École de gestion John-Molson, Anne-Marie Croteau, ainsi que par le doyen de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody, Mourad Debbabi – célébrait Pascal Dion, Anton Jacobs-Webb et Marion Thénault.

« Au nom de la communauté de Concordia tout entière, je tiens à vous féliciter, a déclaré Graham Carr. Ce que vous avez accompli en tant qu’étudiants et athlètes d’élite est incroyablement impressionnant et inspirant. »

Pascal Dion, étudiant au premier cycle en finance, a remporté l’or au relais masculin 5 000 m de patinage de vitesse courte piste. L’athlète paralympique Anton Jacobs-Webb, étudiant en génie mécanique, a décroché l’argent à titre de membre de l’équipe masculine canadienne de para-hockey sur glace. Quant à Marion Thénault, l’étudiante en génie aérospatial et skieuse acrobatique s’est vu remettre la médaille de bronze en saut par équipe mixte.

2022-Olympic-event-7_1920 de gauche a droite: Mourad Debbabi, doyen de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody; skieur acrobatique Alexandre Bilodeau, B. Comm. 2016; skieuse acrobatique et étudiante Marion Thénault; Anton Jacobs-Webb, membre de l’équipe de para-hockey sur glace; Graham Carr, recteur de Concordia; Pascal Dion, patineur de vitesse courte piste; et Anne-Marie Croteau, doyenne de l’École de gestion John-Molson.

 

« Je donne le meilleur de moi-même quand je m’amuse »

Devant des centaines de membres de l’effectif étudiant, du corps professoral et du personnel ainsi que de diplômées et diplômés qui assistaient à l’événement en personne et en ligne, le trio a décrit comment il a obtenu un nombre record de médailles pour Concordia en février et mars derniers.

Marion Thénault, qui a été recrutée au sein de l’équipe canadienne de saut acrobatique lorsqu’elle était gymnaste à l’âge de 17 ans, ne cache pas que le chemin jusqu’aux Olympiques était stressant. À son arrivée à Beijing, elle s’est toutefois juré de profiter au maximum de l’expérience.

« C’est ce qui a complètement changé la situation, explique-t-elle. J’ai appris que je donnais le meilleur de moi-même quand je m’amusais. Avec l’expérience, j’ai aussi appris à être consciente de mes limites et à ne pas trop me pousser à bout. »

La médaillée de bronze ajoute que ses professeurs à Concordia « ont été formidables » pour s’accommoder à son horaire chargé.

« Tous mes professeurs se sont avérés très ouverts, confirme Pascal Dion. Lorsque je dois voyager pour une compétition, ils se montrent toujours très compréhensifs et accommodants. »

L’athlète, qui a terminé premier au relais 3 000 m des Championnats du monde courte piste de l’ISU tenus à Montréal plus tôt ce mois-ci, a partagé quelques-uns des secrets de sa réussite.

« Je tente de me fixer de petits objectifs réalisables chaque semaine plutôt que de me concentrer sur le résultat final, a-t-il confié au public. Je prends aussi le temps de m’adonner à d’autres activités en dehors du patinage de vitesse, comme aller à l’école, fréquenter des amis et pratiquer d’autres sports pour le plaisir. »

« Concordia a prouvé à quel point elle est axée sur le soutien »

L’athlète paralympique Anton Jacobs-Webb a rendu hommage au mentor qui lui a ouvert la voie du para-hockey sur glace.

« J’adorais patiner et jouer au hockey quand j’étais enfant, mais je savais que je ne pourrais jamais me rendre jusqu’à la LNH avec une jambe artificielle, affirme-t-il. Puis, à l’âge de 11 ans, j’ai rencontré Hervé Lord, qui était membre de l’équipe paralympique nationale. Il m’a invité à jouer et est devenu mon héros. »

Le jeune homme a dû lui aussi composer avec le stress avant les Jeux, puisque les membres de l’équipe de para-hockey sur glace n’ont été sélectionnés que quelques semaines avant leur départ pour Beijing.

« Ce n’était pas facile, admet-il. J’ai tenu le coup en suivant une routine. Nous faisons aussi beaucoup de visualisation, de méditation et d’exercices de respiration dans le cadre de notre entraînement, ce qui est très utile en période de stress. »

L’événement spécial comprenait également un invité surprise en la personne du skieur acrobatique Alexandre Bilodeau (B. Comm. 2016), le diplômé de l’École de gestion John-Molson qui a électrisé des millions de personnes par ses performances qui l’ont mené à l’or aux Jeux d’hiver de Vancouver en 2010 et de Sochi en 2014.

« Qu’il compétitionne individuellement ou en équipe, tout athlète qui réussit possède un solide réseau de soutien qui contribue à son succès, explique le champion. Concordia a prouvé à quel point elle est axée sur le soutien, et je tiens à remercier la doyenne et le doyen d’avoir encouragé ces trois athlètes. »

Pour clore l’événement, Graham Carr a offert des vêtements de Concordia aux trois médaillés, et les membres du public présents ont pris part à une rencontre et à une séance de photos avec ceux-ci.

Envoyez un message de félicitations aux trois médaillés de Concordia aux Jeux olympiques de Beijing en 2022.



Retour en haut de page

© Université Concordia