Skip to main content

L’École de gestion John-Molson de Concordia reçoit une Certification Parité

La Gouvernance au Féminin souligne l’engagement des organisations qui aident à créer un « vivier de talents féminins »
6 avril 2021
|
Anne-Marie Croteau : « Il est impératif que nous travaillions ensemble pour créer et appuyer des occasions qui contribuent à l’avancement des femmes dans les domaines du leadership et de la gouvernance. »

Pour la deuxième fois, l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia s’est vu octroyer une Certification Parité de La Gouvernance au Féminin. Cet organisme canadien sans but lucratif appuie les femmes dans le développement de leur leadership, leur avancement de carrière et leur accession à des sièges au sein de conseils d’administration partout au pays.

En 2019, l’École de gestion John-Molson était devenue la première école canadienne de commerce à recevoir la certification.

« Notre certification innovante ne se penche pas uniquement sur la parité dans les organes décisionnels des organisations, mais également sur la mise en œuvre des mécanismes nécessaires pour permettre aux femmes de tous les niveaux hiérarchiques de faire progresser leurs carrières, créant ainsi un vivier de talents féminins », explique Caroline Codsi, présidente fondatrice de La Gouvernance au Féminin.

Dans son évaluation globale des activités d’une organisation, La Gouvernance au Féminin examine trois catégories principales :

  • Stratégie : gouvernance et vision
  • Action : catalyseurs collectifs
  • Résultat : équité

Comparativement à sa certification de 2019, l’École de gestion John-Molson a marqué des progrès significatifs dans deux catégories : catalyseurs collectifs, et gouvernance et vision. Le nouveau plan stratégique de l’école établit comme prioritaire l’intégration des perspectives d’équité, de diversité et d’inclusion dans tous les aspects de sa gouvernance et de sa structure.

« Il est impératif que nous travaillions ensemble pour créer et appuyer des occasions qui contribuent à l’avancement des femmes dans les domaines du leadership et de la gouvernance, ainsi que pour soutenir une vraie parité entre les sexes et une égalité des chances pour toutes les identités de genre », souligne Anne-Marie Croteau, doyenne de l’École de gestion John-Molson. « Je suis très fière et reconnaissante des efforts fournis par notre communauté pour réaliser des progrès à cette fin. »

Les critères d’évaluation de La Gouvernance au Féminin changent régulièrement afin de refléter les défis actuels auxquels font face les femmes. Par conséquent, les organisations doivent toujours évaluer leurs pratiques en fonction de perspectives nouvelles et innovantes.

« Ainsi, nous menons une réflexion constante et analysons comment mieux faire les choses non seulement pour les femmes de notre communauté, mais aussi pour les communautés élargies », conclut Anne-Marie Croteau.


Apprenez-en davantage sur l’
École de gestion John-Molson.

 

 



Back to top Back to top

© Université Concordia