Skip to main content

Le CEO Magazine classe le MBA exécutif de Concordia au 33e rang mondial

Le programme de l’École de gestion John-Molson occupe la 2e place à l’échelle canadienne.
4 juin 2021
|
Par Katie Malazdrewicz

A man and a woman standing on steps. Crédit photo: Carlos Muza/Unsplash

Le programme de MBA exécutif de l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia figure en bonne place au palmarès 2021 des meilleurs MBA du monde (« 2021 Global MBA Rankings »), établi par le CEO Magazine.

Occupant le 33e rang des 91 programmes de MBA exécutif (EMBA) du monde entier analysés dans le cadre de ce classement, notre curriculum termine bon deuxième au Canada, en hausse d’une place comparativement à l’an dernier. En outre, il est le seul programme d’études québécois du genre à figurer dans ce palmarès. L’objectif du CEO Magazine est simple : repérer les établissements d’enseignement associant qualité exceptionnelle de la formation et excellent rendement du capital investi.

Par ailleurs, le programme de MBA de l’École de gestion John-Molson maintient sa cote à titre de curriculum de premier choix à l’échelle planétaire aux fins de cette discipline.

Comme l’indique son communiqué de presse, le CEO Magazine « entend aller droit à l’essentiel et fournir à des étudiantes et étudiants potentiels des repères sur le rendement des établissements d’enseignement évalués. Pour ce faire, il utilise un système de classement établi et pondéré exhaustivement en fonction de critères factuels. »

« Un témoignage éloquent de la grande qualité du programme d’études que nous offrons »
 

Compte tenu de la situation prévalant aux quatre coins du monde, les palmarès ont été compilés autrement cette année. De fait, après avoir communiqué avec les établissements d’enseignement qui figurent régulièrement à ses classements annuels, le CEO Magazine a publié les résultats sous la forme d’une moyenne des données accumulées sur quatre ans – soit de 2017 à 2020.

L’évaluation se basait sur les critères suivants : calibre des membres du corps professoral; diversité internationale; taille des groupes-classes; agrément; rapport maître-élèves; droits de scolarité; rayonnement mondial; expérience pratique; développement professionnel; parité hommes-femmes; et modes de prestation.

En matière de parité entre les sexes, l’École de gestion John-Molson est la première faculté du genre au Canada à obtenir la Certification Parité de La Gouvernance au Féminin. Cet organisme canadien sans but lucratif appuie les femmes dans le développement de leur leadership, l’avancement de leur carrière et l’accession à des sièges au sein de conseils d’administration partout au pays.

« Le fait que notre EMBA figure régulièrement en bonne position à des palmarès internationaux constitue un témoignage éloquent de la grande qualité du programme d’études que nous offrons », souligne Anne-Marie Croteau, doyenne de l’École de gestion John-Molson.

« Je suis très, très fier du dynamisme et du succès constants de notre EMBA – d’autant plus qu’il s’agit du premier curriculum du genre au Québec et qu’il célèbre cette année son 35e anniversaire », affirme Rahul Ravi, directeur du programme de MBA exécutif.

« Voilà qui en dit long sur la qualité de l’enseignement que nous assurons à des étudiantes et étudiants de grand talent et de haut calibre, poursuit-il. Ces personnes entreprennent une vaste expérience d’apprentissage en vue non seulement de favoriser la progression de leur carrière, mais d’exercer une influence plus marquée au sein de leur organisation en particulier et de la société en général. »
 

 

Renseignez-vous sur les programmes de MBA exécutif et de MBA offerts à l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia.



Back to top Back to top

© Université Concordia