Les membres du Club spatial de l’Université Concordia visent les étoiles

La division Fuséologie participe à la course pour lancer dans l’espace la première fusée de conception étudiante au monde
23 janvier 2023
|
Les membres de la division Fuséologie du Club spatial de Concordia.

Les membres de la division Fuséologie du Club spatial de Concordia ont dû relever certains défis pour mener leur dernier projet nommé Starsailor. Malgré tout, ils ont poursuivi leurs efforts pour faire de leur rêve une réalité.

La fusée, dont le nom évoque l’étymologie du mot « astronaute », atteindra des vitesses de pointe supérieures à 5 000 kilomètres à l’heure. L’équipe vise maintenant à réaliser le lancement historique de la première fusée à carburant liquide de conception étudiante au-delà de la ligne de Kármán, qui définit la limite entre l’atmosphère terrestre et l’espace.

Starsailor détient déjà un record mondial depuis son premier banc d’essai en 2021 en tant que premier moteur-fusée conçu et lancé par des civils. Sa poussée a même dépassé celle du premier moteur-fusée de SpaceX lancé en 2010.

La fusée Starsailor brille sur la scène internationale. Haute de plus de douze mètres, elle produit une poussée impressionnante de 4 500 kilogrammes et se déplace à six fois la vitesse du son. Grâce à sa capacité de charge utile scientifique de 65 kilogrammes sur 135 kilomètres dans l’espace, Starsailor appartient à la même classe d’engins que les lanceurs suborbitaux à moteur-fusée d’entreprises américaines. À son lancement, Concordia deviendra la première et unique université au monde à propulser dans l’espace une fusée de ce calibre.

L’équipe œuvre aux dernières phases de développement de Starsailor, l’intégration et la mise à l’essai, toutes deux essentielles pour lancer et récupérer la fusée de façon sécuritaire. Toutefois, le manque de fonds fait obstacle à l’achèvement de ces phases.

La division Fuséologie du Club spatial de Concordia cherche donc des façons de financer le lancement. En créant une collecte de fonds sur GoFundMe, les membres de l’équipe comptent sur l’appui généreux de la population et d’autres passionnés de science comme eux pour réaliser les dernières étapes du projet.

Pour couvrir les dernières dépenses du projet, ils ont fixé un objectif de sociofinancement de 100 000 dollars, une cible ambitieuse.

« Nous avons terminé l’essentiel de la construction de notre engin volant », annonce Grecia Olano O’Brien, vice-présidente du marketing au Club spatial de Concordia. « Les fonds recueillis grâce à cette campagne nous aideront également à acheter plus de matériel, à parfaire la formation de nos membres et à poursuivre la sensibilisation. »

L’équipe a déjà reçu un généreux don en nature de 37 000 $ du distributeur d’équipement industriel spécialisé Groupe Swagelok Québec, mais a encore besoin d’appuis pour faire du lancement une réalité.

<em>Starsailor</em>. Starsailor.

La petite histoire de Starsailor

L’équipe de la division Fuséologie a développé la fusée Starsailor dans le cadre d’un concours interuniversitaire qui a été annulé avant le lancement des engins. Poussés par leur passion commune, les membres ont décidé de poursuivre le projet quand même.

L’équipe a relevé un autre défi de taille puisqu’elle a dû trouver des manières de mener la recherche et le développement de la fusée pendant la pandémie de COVID-19, alors que l’Université et l’atelier ont été obligés de fermer. Le manque de fonds subséquent a constitué un autre obstacle imprévu.

« Ni l’annulation du concours ni les restrictions de la pandémie n’ont pu nous décourager de travailler sur Starsailor. Nous avons trouvé des solutions inventives à nos problèmes, par exemple, en repérant des sites d’essai potentiels à l’aide de Google Maps et en téléphonant aux propriétaires pour leur demander la permission d’utiliser leur terrain », déclare Mme O’Brien.

« Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres qui illustre combien nous sommes tous déterminés à mener le projet jusqu’au bout. »

L’équipe exceptionnelle du Club spatial de Concordia

Habituée des concours, la division Fuséologie y accumule les coups d’éclat. Depuis sa création en 2014, l’équipe menée par des étudiantes et étudiants a décroché de nombreuses victoires contre ses rivales de l’Université Stanford, du MIT, de Caltech et de l’Université McGill.

L’équipe participe actuellement à l’édition 2023 du Launch Canada Challenge.


Appuyez la campagne
GoFundMe de la division Fuséologie.

Apprenez-en plus sur le Club spatial de Concordia et l’École de génie et d’informatique Gina-Cody.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia