Une étudiante en génie aérospatial de l’Université Concordia se démarque au concours Chapeau, les filles! du gouvernement du Québec

Gala Licheva reçoit le prix Transports Excelle Science 2020-2021 du ministère des Transports
15 septembre 2021
|
Photo by VOO QQQ on Unsplash

Gala Licheva avait à peine neuf ans lorsqu’elle est montée à bord d’un avion en route pour le Canada.

« J’adore les avions. Ils me fascinent depuis ma tendre enfance. J’ai visité des musées consacrés à l’aviation et lu de nombreux livres sur le sujet », raconte-t-elle. Étudiante en génie aérospatial au Département de génie mécanique, industriel et aérospatial, Gala Lecheva obtiendra son diplôme au printemps 2022.

Cet été, Gala s’est retrouvée parmi les lauréates 2020-2021 du concours Chapeau, les filles! du gouvernement du Québec.

En effet, l’étudiante s’est vu décerner le prix Transports Excelle Science, présenté par le ministère des Transports du Québec (MTQ) à une étudiante qui se passionne pour le domaine.

Une expérience d’apprentissage enrichissante

Dès le moment où elle a entendu parler du programme de baccalauréat en génie aérospatial de l’Université Concordia, Gala Licheva a voulu en savoir plus.

« Ce ne sont pas toutes les universités qui offrent un programme spécialisé en génie aérospatial », explique-t-elle. « Quand je me suis présentée à la journée Portes ouvertes pour en apprendre plus à propos du programme, j’ai eu l’occasion de parler à des membres d’associations et de clubs étudiants et j’ai su immédiatement que je voulais faire partie de cette communauté et m’y impliquer. Étudier ici, c’est beaucoup plus que d’aller en classe. »

Gala Licheva est membre de la division Fuséologie du Club spatial de Concordia où elle collabore à un projet de fusée à propulsion par liquide.

Jeune femme aux cheveux bouclés foncés et aux yeux marrons portant une chemise à col bleu Gala Licheva : « Les avions me fascinent depuis ma tendre enfance. »

Ce qui la distingue

Dans le cadre de sa candidature au concours, Gala Licheva devait décrire ce qu’elle considérait comme un défi en matière de mobilité durable.

Or, c’est grâce à une bourse de recherche de 1er cycle du CRSNG et à son travail d’adjointe de recherche dans le cadre d’un stage coop auprès de Susan Liscouet-Hanke, professeure agrégée, que Gala a acquis le langage, l’expérience et le savoir qui l’ont aidée à formuler sa réponse. Elle continue de soutenir la Pre Liscouet-Hanke dans la mise au point d’un outil destiné à la conception d’un aéronef hybride électrique qui permettra à l’industrie de calculer le poids des avions et du carburant, par exemple. Cet outil pourrait non seulement favoriser les économies de carburant, mais aussi s’inscrire dans une approche de transport durable permettant de réduire les émissions de carbone et la consommation de carburant.

« La Pre Liscouet-Hanke est un modèle pour moi », affirme Gala Licheva avec enthousiasme. « J’aime la façon avec laquelle elle partage ouvertement son expérience de l’industrie et insuffle sa passion du domaine dans son enseignement. Elle arrive à s’impliquer dans l’industrie tout en poursuivant ses activités de recherche et d’enseignement. »

Gala Licheva espère poursuivre une maîtrise axée sur la recherche une fois qu’elle aura obtenu son diplôme de 1er cycle.

 

Apprenez-en davantage sur le génie aérospatial à Concordia.

N’oubliez pas d’inscrire les journées Portes ouvertes de cet automne à votre calendrier.

Consultez les postes à pourvoir au sein de l’équipe de recherche de la Pre Susan Liscouet-Hanke.



Retour en haut de page

© Université Concordia