Grâce à un professeur de l’Université Concordia, Montréal accueillera la conférence de l’International Meeting on Lithium Batteries en 2026

Le professeur Karim Zaghib de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody est à la tête des discussions sur les pratiques durables en matière d’énergie
1 août 2022
|
Karim Zaghib : « Cette conférence permettra d’élargir la portée de l’écosystème québécois et canadien dans le domaine des batteries au lithium. » | Photo : David Ward

Karim Zaghib est entré à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody de l’Université Concordia cet hiver et il se fait déjà remarquer.

Karim Zaghib, professeur au Département de génie chimique et des matériaux a récemment été nommé président de la conférence de l’International Meeting on Lithium Batteries (IMLB) de 2026. C’est grâce à lui que la ville de Montréal a été choisie pour accueillir la prochaine conférence internationale.

« J’ai été très heureux d’apprendre la nouvelle, déclare M. Zaghib. Cette conférence permettra d’élargir la portée de l’écosystème québécois et canadien dans le domaine des batteries au lithium. C’est formidable de pouvoir faire découvrir l’importance que Concordia accorde à l’économie circulaire verte, à la durabilité et à la recherche sur la scène internationale. »

Un esprit novateur

Le parcours de M. Zaghib rime avec réussite.

Avant d’entrer à Concordia, il a mené des recherches qui ont contribué à la réputation mondiale du Québec en tant que chef de file de l’innovation en matière de batteries et de lithium-ions. Il a déjà reçu plusieurs prix et distinctions au cours de sa carrière :

  • Élu membre de l’Electrochemical Society (2011)
  • Élu membre de l’Académie canadienne du génie (2017)
  • Lauréat du prix Lionel-Boulet, la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec à une personne qui a mené une carrière remarquable en recherche dans le domaine industriel (2019)
  • Membre de la Société royale du Canada (2021)
  • Lauréat du prix Kalev-Pugi de l’Association canadienne de l’industrie de la chimie (2022)

M. Zaghib a mené des travaux de recherche au Japon, où il a étudié les batteries et le stockage d’énergie en collaboration avec des organisations telles que Sony et la National Institute of Advanced Industrial Science and Technology.

Après son arrivée au Canada en 1995, il est entré à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec en tant que directeur de la recherche. Il a effectué les premières avancées mondiales dans l’utilisation du phosphate de fer lithié. Jusqu’en 2021, il a été le conseiller stratégique du comité de direction d’Investissement Québec.

M. Zaghib a étudié l’électrochimie à l’Université de Sétif, en Algérie, puis a obtenu son doctorat à l’Institut polytechnique de Grenoble, en France, en 1990. Il a obtenu son diplôme en habilitation à diriger des recherches en physique (science des matériaux) de l’Université Pierre-et-Marie-Curie (Paris-VI) en France en 2002.

Les batteries au lithium sont à l’honneur

La conférence de l’IMLB est la principale conférence internationale qui porte sur la science et la technologie des batteries au lithium. Le Palais des congrès, situé au centre-ville de Montréal, accueillera l’événement en 2026. Des spécialistes du secteur y présenteront des exposés sur les avancées des batteries au lithium pour le stockage et la conversion de l’énergie.

La conférence portera également sur les utilisations actuelles et futures des technologies lithium-ion dans le transport, le commerce, l’aérospatiale et le domaine biomédical, entre autres. Cette conférence devrait générer des revenus touristiques de plus de 4 millions de dollars pour la province et attirer plus de 1 600 chercheurs et étudiants de partout dans le monde. Montréal avait précédemment accueilli cette conférence en 2010.    

L’utilisation des batteries au lithium devient indispensable pour les appareils électriques et électroniques. En effet, elles offrent le meilleur potentiel électrochimique par rapport aux autres types de batteries, car elles sont légères, rechargeables et durables. Cette source d’énergie très répandue alimente toute sorte d’appareils, comme les ordinateurs portables, les téléphones mobiles, les outils électriques, les systèmes de télécommunication et les véhicules électriques.

L’engagement du Département de génie chimique et des matériaux en matière de durabilité

Le Département de génie chimique et des matériaux de Concordia se penche aussi sur la recherche en matière de batteries de nouvelle génération pour un avenir durable. L’engagement du département à approfondir les connaissances en matière d’ingénierie électrochimique dans un monde postcarbone contribuera au succès de la conférence de l’IMLB de 2026.

Xia Li, professeure adjointe en génie chimique et des matériaux et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en batteries rechargeables à haute énergie (nouvelle chercheuse) représentera également l’Université en tant que membre du comité organisateur local.
 

Apprenez-en plus sur l’École de génie et d’informatique Gina-Cody de Concordia.

Découvrez le Département de génie chimique et des matériaux.



Retour en haut de page

© Université Concordia