Skip to main content

Concordia accueille en mode hybride la Conférence internationale sur l’énergie des bâtiments et l’environnement

La 5e édition de l’événement, la plus importante à ce jour, met à l’honneur les plus récentes recherches et propose des occasions de réseautage
20 mai 2022
|
Liangzhu (Leon) Wang : « C’est très stimulant de mener une discussion d’envergure mondiale sur des sujets d’actualité. » | Photo : COBEE 2022

Concordia s’apprête à accueillir cet été le plus important colloque ayant lieu en personne depuis le début la pandémie de COVID-19. En effet, c’est à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody, sur le campus Sir-George-Williams, que se tiendra l’International Conference on Building Energy and Environment (COBEE) (« Conférence internationale sur l’énergie des bâtiments et l’environnement »).

Véritable plateforme de collaboration mondiale, ce colloque réunira chercheuses et chercheurs, environnementalistes, architectes, gestionnaires d’installations et responsables des politiques autour de questions relatives à l’énergie et à l’environnement dans les bâtiments. La cinquième édition de la conférence devait avoir lieu en 2021, mais a été reportée en 2022 en raison des restrictions liées à la pandémie.

Organisé en formule hybride du 25 au 29 juillet prochains, l’événement devrait rassembler sur nos campus quelque 200 congressistes venant des quatre coins du monde.

L’édition la plus importante à ce jour

Liangzhu (Leon) Wang, professeur agrégé au Département de génie du bâtiment, civil et environnemental, est le responsable principal du colloque.

« Cette édition promet d’être la plus importante à ce jour, déclare le Pr Wang. C’est très stimulant de mener une discussion d’envergure mondiale sur des sujets d’actualité avec tous les intervenants impliqués dans ces écosystèmes. »

Liangzhu (Leon) Wang Liangzhu (Leon) Wang

Les thèmes des communications sont des plus diversifiés; ils couvrent notamment l’énergie, la santé et les énergies renouvelables dans les villes et bâtiments intelligents, ainsi que leur résilience dans un contexte de changements climatiques. Ces enjeux seront d’ailleurs traités par les conférenciers de haut calibre qui participeront au colloque :

  • Yuguo Li, de l’Université de Hong Kong, membre du groupe d’élaboration des orientations en matière de prévention et de gestion des infections à la COVID-19 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et du comité consultatif des spécialistes de l’environnement et des mesures d’ingénierie de l’OMS
  • Mat Santamouris, de l’Université de Nouvelle-Galles-du-Sud, en Australie, qui se spécialise dans les changements climatiques et les conditions météorologiques extrêmes, comme les îlots de chaleur en milieu urbain
  • Andrew Persily, du National Institute of Standards and Technology (États-Unis), expert des systèmes de ventilation des bâtiments et de la transmission par voie aérienne
  • Tianzhen Hong, du Lawrence Berkeley National Laboratory (États-Unis), spécialiste des immeubles à bas profil énergétique et des systèmes urbains durables
  • Colleen Mercer Clarke, de la Fédération internationale des architectes paysagistes, qui se spécialise dans les approches écosystémiques favorisant la résilience aux changements climatiques
  • Ian Beausoleil-Morrison, de l’Université Carleton, expert des simulations de rendement des immeubles et des systèmes énergétiques
  • Michael Lacasse, du Conseil national de recherches du Canada, spécialiste de la résilience des enveloppes de bâtiments soumises à l’effet des changements climatiques

Un événement qui s’annonce mémorable

La conférence offrira une occasion exceptionnelle aux professionnelles et professionnels du domaine de se tenir au courant des plus récentes recherches. Elle constituera également un cadre idéal pour le réseautage, l’établissement de relations et le partage des connaissances.

« Les tarifs de préinscription sont en vigueur jusqu’au 31 mai et j’invite tout le monde, y compris les étudiantes et étudiants, à se joindre à nous, que ce soit en personne ou en mode virtuel », affirme le Pr Wang.

« Le Canada est bien représenté : de nombreux articles émanant de partout au pays ont été acceptés. Je cherche maintenant à établir des partenariats de parrainage en vue de faire rayonner encore davantage l’expertise canadienne sur la scène internationale. »


Apprenez-en plus sur l’
École de génie et d’informatique Gina-Cody de Concordia.

Découvrez le Centre d’études sur les bâtiments à consommation énergétique nulle.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia