Dévoilement des bénéficiaires de la première bourse Envergure Nadia-Chaudhri

Emily Ah-Yen et Cole Dougherty poursuivent une maîtrise au Département de psychologie de Concordia
6 mai 2022
|
Emily Ah-Yen et Cole Dougherty.

Deux chercheurs en psychologie en début de carrière obtiennent une bourse qui les aidera à concrétiser leurs rêves.

Emily Ah-Yen et Cole Dougherty ont reçu la toute première bourse Envergure Nadia-Chaudhri, qui a pour but d’aider des neuroscientifiques issus de groupes sous-représentés à atteindre leurs objectifs universitaires.

Cette bourse a été créée par Nadia Chaudhri, professeure au Département de psychologie de la Faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia.

Lorsqu’elle a appris qu’elle allait mourir du cancer des ovaires, la Pre Chaudhri a décidé de consacrer le reste de sa vie à créer un héritage sous la forme d’une bourse.

Cette chercheuse respectée, qui avait surnommé affectueusement son fils et son mari le soleil et la lune de sa vie, avait de nombreux abonnés sur les réseaux sociaux partout sur la planète. Elle a utilisé sa plateforme pour relater sa lutte contre le cancer et inviter les gens à contribuer à sa bourse.

Les deux collectes de fonds organisées à ce jour, soit le projet GoFundMe initial suivi d’une campagne à grande échelle tenue par Concordia, ont permis de recueillir près de 870 000 $.

Emily Ah-Yen et Cole Dougherty recevront13 000 $ chacun. Et chaque année par la suite, deux nouveaux bénéficiaires obtiendront le même montant.

Une enfance difficile

Cole Dougherty se souvient d’avoir eu une enfance difficile marquée par des difficultés financières. « J’ai été sans-abri durant une partie de mon enfance, ce qui est très malheureux. Entrer à l’université était une chose, mais payer mes études en était une autre. »

Cole Dougherty s’empresse de souligner l’aide que lui a apportée sa mère pour surmonter les obstacles en cours de route, notamment un diagnostic de trouble bipolaire.

« J’ai beaucoup de chance d’avoir pu compter sur des personnes ouvertes d’esprit dans mon entourage. »

Cette bourse lui donnera enfin l’autonomie financière nécessaire pour quitter son emploi en restauration, qui lui permet de payer ses études depuis le secondaire.

Cole Dougherty amorcera sa maîtrise ès sciences à l’automne 2022 sous la supervision de Kristen Dunfield, professeure agrégée de psychologie au Laboratoire de recherche sur le développement sociocognitif. Ses recherches porteront sur le développement des compétences prosociales chez l’enfant.

« Je cherche à mieux comprendre à quel moment et à qui les enfants demandent de l’aide. »

Sous le choc

Emily Ah-Yen poursuit sa deuxième année de maîtrise sous la supervision d’Uri Shalev, professeur de psychologie. Dans le cadre de ses recherches sur les problèmes de dépendance, elle examine les aspects neurologiques liés aux rechutes de consommation d’héroïne.

« J’ai commencé à m’intéresser à ce sujet lors d’un laboratoire de neuroscience durant mes études de premier cycle. Je ne connaissais rien à ce domaine, mais j’ai décidé d’en faire mon sujet d’étude et mon intérêt n’a cessé de croître depuis », affirme l’étudiante, qui a encore du mal à croire qu’elle a remporté la bourse.

« Il m’a fallu un certain temps pour réaliser que j’avais été choisie, j’étais sous le choc. »

Même si elle n’a pas eu la chance de connaître Nadia Chaudhri, Emily Ah-Yen la considère comme une grande source d’inspiration.

« Il est très important pour les jeunes chercheurs d’avoir des modèles, et la Pre Chaudhri était exceptionnelle. Son parcours m’a beaucoup inspirée. »

Cole Dougherty admire pour sa part la contribution de Mme Chaudhri au sein de la communauté.

« Elle était une personne connue, aimée et respectée de tous, et ses valeurs ont trouvé écho auprès de la communauté, en plus d’avoir contribué à créer un héritage extraordinaire. »


Apprenez-en plus sur la
bourse Envergure Nadia-Chaudhri et le Département de psychologie de l’Université Concordia.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia