Les boursiers Bronfman de Concordia exposent leurs nouvelles œuvres dans le cadre d’un kiosque collectif à la foire d’art contemporain Papier

« Une magnifique occasion de présenter ses œuvres aux collectionneurs et aux amateurs d’art de Montréal »
22 novembre 2021
|
Will you take me as I am? par Heidi Barkun, 2021. | Image gracieusement fournie par l’artiste

Pour la première fois, les lauréats de la Bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain présenteront leurs œuvres ensemble à la foire d’art contemporain Papier.

Les boursiers de Concordia Mara Eagle et Nico Williams exposeront leurs créations aux côtés de leurs pairs de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Heidi Barkun et Leila Zelli. Leurs œuvres seront présentées à leur kiosque dans le cadre de la 14e édition de la foire annuelle d’art, qui se tiendra du 26 au 28 novembre au Grand Quai du Port de Montréal.

« Depuis le renouvellement du programme de bourses en 2020, notre objectif était de collaborer avec la foire Papier pour offrir une meilleure visibilité aux nouveaux boursiers Bronfman. L’an passé, nous n’avons pas pu le faire à cause de la pandémie », explique Annie Gérin, doyenne de la Faculté des beaux-arts de Concordia.

« Cette année, nous nous reprenons en exposant les créations des boursières et boursiers de 2020 et de 2021. Papier est la foire d’art commercial la plus importante du Québec; il s’agit donc d’une magnifique occasion de présenter ses œuvres aux collectionneurs et aux amateurs d’art de Montréal. »

La Bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain figure parmi les bourses les plus généreuses pour les artistes émergents. Depuis 2010, elle a appuyé financièrement 24 diplômées et diplômés exceptionnels de la Faculté des arts de l’UQAM et de la Faculté des beaux-arts de Concordia.

Yellow and tan forms on a black background. Le chant des oiseaux, par Leila Zelli, 2019. | Image gracieusement fournie par l’artiste

« Organiser une exposition dans un espace physique est motivant. »

Jasmine Sihra, étudiante à la maîtrise en histoire de l’art, a préparé l’exposition du kiosque. Nicole Burisch, directrice de la Galerie FOFA, a recommandé Mme Sihra pour le poste alors qu’elle était stagiaire.

Cette dernière possède une vaste expérience en muséologie et en études de la conservation. Elle affirme avoir appris beaucoup de choses à propos de la gestion de budget, de la rédaction de demandes de subventions et de la conception d’expositions.

« Ce projet m’est très important. Nous sommes encore dans une situation hybride en raison de la pandémie, mais le fait de pouvoir organiser une exposition physique est très motivant », déclare-t-elle.

« Ma superviseure, la professeure Heather Igloliorte, m’a grandement appuyée quand je lui en ai parlé. Je venais de terminer la rédaction de mon mémoire de maîtrise, alors c’était agréable de prendre une pause et d’apprendre à connaître les artistes et la communauté artistique de Montréal. »

A hexagonal form made of glass beads. aandaabikinigan, par Nico Williams, 2021. | Image gracieusement fournie par l’artiste

Mara Eagle, une boursière de 2020, a hâte de participer à sa première foire d’art commercial. Elle présentera une nouvelle image créée à l’aide d’un logiciel 3D, installée sur une structure rétroéclairée.

« Comme je travaille habituellement avec la vidéo, je désirais montrer une autre facette de mon travail. Ces derniers temps, j’explore une nouvelle direction », indique-t-elle.

« Même si mes nouvelles créations continuent d’explorer les problématiques du corps et les représentations de la nature, je revisite ma formation de peintre et j’incorpore l’infographie à des sujets plus traditionnels comme des natures mortes et des portraits. »

A computer generated, abstract image in greys, purples, greens and browns. That the Earth is the Middle of the World, par Mara Eagle, 2020. | Image gracieusement fournie par l’artiste

Table ronde à venir

Le 27 novembre à midi, les quatre boursiers prendront part à une table ronde dans le cadre de la foire Papier. Cette discussion sera animée par Eunice Bélidor (B. Bx-arts 2012), diplômée de Concordia et ancienne directrice de la Galerie FOFA, qui est maintenant commissaire d’art contemporain québécois et canadien au Musée des beaux-arts de Montréal.

Ensemble, ils parleront de leurs nouvelles carrières, de leurs pratiques artistiques, de leurs motivations et de leurs influences, de l’enseignement de l’art et de la transition à leur entrée et à leur sortie de l’Université.

D’autres d’œuvres des boursières et boursiers Bronfman seront présentées dans un kiosque virtuel organisé par Jasmine Sihra et hébergé par la foire Papier.


Achetez vos billets pour la
foire d’art contemporain Papier, qui se déroulera au Grand Quai du Port de Montréal du 26 au 28 novembre.

Apprenez-en davantage sur la Bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain.



Retour en haut de page

© Université Concordia