Skip to main content

Concordia et Ericsson Canada mettent la recherche et le développement en matière d’IA appliquée au service de l’industrie

Les employés d’Ericsson contribuent à élargir les connaissances dans le domaine de l’intelligence artificielle grâce à l’apprentissage pratique axé sur la réalisation de projets
18 novembre 2021
|
« Grâce à cette formation, Ericsson et Concordia font passer l’intelligence artificielle du laboratoire à la réalité. » | De gauche : Mourad Debbabi, Paul Baptista et Tristan Glatard

Une cohorte de plusieurs centaines employés d’Ericsson Canada collaboreront avec une équipe spécialisée de chercheurs et d’étudiants des cycles supérieurs de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody et de la Faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia afin d’améliorer leurs compétences en matière d’intelligence artificielle (IA) et d’apprentissage machine.

Grâce à cette formation, les employés seront mieux outillés pour mettre en œuvre des projets liés à l’IA au sein d’Ericsson. Développée avec l’appui de l’accélérateur d’intelligence artificielle mondial d’Ericsson (GAIA), cette formation spécialisée consiste en des conférences et des ateliers portant sur les mégadonnées, la programmation, l’apprentissage machine, l’apprentissage profond et l’infrastructure.

« La technologie évolue rapidement sur le terrain. C’est pourquoi il est primordial que nos employés acquièrent des compétences qui permettront à notre entreprise et au secteur de demeurer concurrentiels sur le marché économique mondial », affirme Paul Baptista, responsable de la recherche et du développement à Montréal pour Ericsson Canada. « Notre partenariat de longue date avec l’Université Concordia joue un rôle essentiel pour combler les lacunes et donner à nos employés les outils nécessaires à leur perfectionnement et à la croissance de l’entreprise. »

Apprentissage continu collaboratif

En plus d’être une excellente occasion pour les participants de perfectionner leurs compétences professionnelles, le programme représente également pour les experts en sciences des données une chance unique de partager leur savoir. Les chercheurs de Concordia organiseront des ateliers personnalisés qui permettront aux employés d’Ericsson de mettre en pratique leurs connaissances. Contrairement à un contexte de cours en salle classique, où les étudiants acquièrent des connaissances théoriques pour ensuite les mettre en pratique au travail, ce programme invite les participants à soumettre les problèmes qu’ils rencontrent au travail et l’enseignant adapte la matière afin de trouver des solutions.

Ce projet collaboratif unique n’aurait pas été possible sans l’expertise de l’équipe de l’apprentissage continu de l’Université Concordia, qui a contribué tant par la conception pédagogique et la gestion du projet que par le service aux partenaires et la gestion de la relation client.

« C’est une belle démonstration qu’une équipe dévouée de professionnels chevronnés, spécialisés dans la formation sur mesure en industrie peut vraiment changer la donne », affirme Isabel Dunnigan, vice-rectrice adjointe à l’apprentissage continu. « Cette réussite témoigne des capacités de Concordia en tant qu’université nouvelle génération : nous pouvons créer des programmes pratiques et accessibles dans tous les contextes. »

Tristan Glatard, professeur agrégé du Département d’informatique et de génie logiciel de l’Université Concordia et titulaire de la chaire de recherche du Canada (niveau 2) sur les infrastructures de données massives pour la neuroinformatique, fait partie de l’équipe enseignante.

« Je suis ravi de faire partie de ce programme et j’ai hâte de travailler sur des projets d’intelligence artificielle appliquée avec les employés d’Ericsson », s’enthousiasme M. Glatard. « Grâce à cette formation, Ericsson et Concordia font passer l’intelligence artificielle du laboratoire à la réalité. »

Un écosystème unique pour l’IA

Ericsson met à profit l’écosystème de l’IA de Montréal, l’un des plus évolués du monde, dans le but d’accélérer l’exécution de sa stratégie en utilisant des techniques d’automatisation et d’IA pour créer des produits et des services intelligents fondés sur les données. Ce programme nous permet de donner à nos experts en réseaux 5G et sans fil du Canada des connaissances en matière d’IA et d’apprentissage machine, qui viennent s’ajouter à celles de nos équipes d’experts GAIA et de nos scientifiques des données spécialisés en la matière.

Les partenariats intersectoriels comme celui-ci sont fréquents à Montréal, reconnue pour son abondance d’entreprises privées, de centres de recherche, d’universités et d’entreprises en démarrage très prometteuses. Cette collaboration est rendue possible grâce à Scale AI, un consortium basé à Montréal dont la mission est d’accélérer l’intégration de l’IA dans toutes les industries, et la principale source de financement de la formation Concordia-Ericsson.

« Nous offrons à notre personnel la possibilité d’améliorer leurs compétences afin qu’ils puissent intégrer l’IA dans les produits et les services qu’ils soutiennent », explique Anders Caspár, directeur des relations de recherche externe à Ericsson. « Former des experts en IA appliquée grâce à une initiative comme celle-ci nous permet de retenir les personnes talentueuses qui comprennent nos enjeux actuels et notre culture d’entreprise. »

Un partenariat d’avenir

Ericsson, un chef de mondial des technologies de l’information et des communications, comprend la valeur et l’applicabilité de l’IA dans le domaine des réseaux 5G. C’est pour cette raison qu’Ericsson a établi son accélérateur d’intelligence artificielle mondial (GAIA) en 2019. Ce centre d’innovation basé à Montréal met l’accent sur la recherche et le développement en IA et en automation afin de tirer profit des nouvelles technologies et de créer des systèmes intelligents, robustes et fondés sur des données pour favoriser l’automatisation, l’évolution et la croissance.

Ericsson Canada et l’Université Concordia sont liées par une longue histoire de collaboration sur le plan universitaire et industriel. En 2020, Concordia, Ericsson et ENCQOR 5G ont créé une nouvelle chaire de recherche industrielle en infonuagique et en informatique en périphérie. Cette année, la chaire aurait pour but d’améliorer le rendement du réseau 5G grâce à l’IA et aux technologies en matière d’infonuagique et d’informatique en périphérie. En 2019, Concordia et Ericsson, en collaboration avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), ont fondé la chaire de recherche industrielle en sécurité du réseautage défini par logiciel et de la virtualisation des fonctions de réseau, réunissant ainsi la communauté universitaire et industrielle dans un effort visant à renforcer la cybersécurité des réseaux de demain.

« La collaboration avec l’industrie est essentielle à l’innovation au sein de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody », explique Mourad Debbabi, doyen de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody et titulaire de la chaire de recherche industrielle CRSNG–Hydro-Québec–Thales en sécurité des réseaux intelligents. « Cette coopération mutuellement avantageuse entre nos chercheurs et étudiants des cycles supérieurs et les experts de l’industrie permet de consacrer des efforts à l’innovation et à la recherche de solution créatives qui accéléreront l’utilisation de l’IA comme moteur économique. »

 



Back to top Back to top

© Université Concordia