Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2019/05/21/concordia-recoit-9-1-m-pour-49-projets-de-recherche-en-sciences-naturelles-et-en-genie.html

Concordia reçoit 9,1 M$ pour 49 projets de recherche en sciences naturelles et en génie

L’appui du CRSNG vise de nombreux sujets, dont les bâtiments à l’épreuve des changements climatiques et les numériseurs 3D
21 mai 2019
|

D’importantes nouvelles subventions du gouvernement du Canada permettront de rehausser l’excellence en recherche de l’Université Concordia.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) a annoncé le 21 mai l’octroi de 9,1 millions de dollars pour financer 49 projets à l’Université. Ces fonds, dont la majeure partie vient du Programme de subventions à la découverte du CRSNG, soutiendront l’expertise de recherche de Concordia dans diverses disciplines allant de la biologie synthétique au génie du bâtiment, en passant par la psychologie.

« Cet investissement du CRSNG procure aux chercheurs et aux chercheuses de Concordia le soutien nécessaire pour continuer de faire des découvertes qui donnent lieu à des innovations révolutionnaires », déclare Christophe Guy, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures.

« Ce financement aidera en outre les nouvelles générations d’étudiants et d’étudiantes à maîtriser des compétences de pointe essentielles dans les emplois de demain. »

Principaux projets et chercheurs financés

Trois chercheurs se sont vu octroyer 64 000 $ par an pendant cinq ans.

Abdel Sebak est professeur de génie électrique et informatique à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody. Son projet porte sur les antennes haute performance à ondes millimétriques de même que sur la formation de faisceaux pour les communications et les applications d’imagerie.

Professeur en génie mécanique, industriel et aérospatial, Muthu Packirisamy utilisera les fonds reçus pour ses travaux sur la convergence par l’intégration et les applications micro-nano-biotechnologiques.

Subhash Rakheja, également professeur au Département de génie mécanique, industriel et aérospatial, approfondira ses recherches sur la caractérisation et le contrôle des réactions du corps humain aux vibrations globales et locales.

Par ailleurs, Leonard Sklar, professeur de géographie, d’urbanisme et d’environnement à la Faculté des arts et des sciences, a obtenu 57 708 $ par an pendant cinq ans. Ses travaux visent à prédire la répartition granulométrique des sédiments sur les versants et les lits fluviaux à l’échelle du paysage.

D’autres chercheurs en début de carrière bénéficieront d’un soutien : la professeure au Département de biologie Carly Ziter a reçu 28 000 $ sur cinq ans pour ses travaux sur les écosystèmes de biodiversité dans les paysages urbains, et Emily Coffey, du Département de psychologie, est financée à hauteur de 33 000 $ pour examiner des questions entourant le sommeil et la neuroplasticité.

Accélération de la recherche

Deux chercheurs profiteront d’un supplément d’accélération à la découverte (SAD). Ce programme fournit des ressources substantielles et opportunes afin d’accélérer les progrès et de maximiser les retombées de projets de recherche de qualité supérieure.

Il s’agit de Saifur Rahaman et de Hua Ge, professeurs agrégés au Département de génie du bâtiment, civil et environnemental, qui se verront chacun octroyer 43 000 $ par année pendant cinq ans, en plus de 40 000 $ par année en SAD pendant trois ans.

Saifur Rahaman explore les matériaux de pointe et les technologies émergentes de recyclage, de réutilisation et de dessalement de l’eau. La professeure Ge s’intéresse pour sa part aux enveloppes de bâtiments haute performance pour les bâtiments à l’épreuve des changements climatiques.

Outils, instruments et bourses d’études supérieures

Deux autres chercheurs de l’Université obtiendront un total de 237 000 $ du Programme de subventions d’outils et d’instruments de recherche du CRSNG.

Professeure de génie mécanique, industriel et aérospatial, Wen-Fang Xie travaille sur les numériseurs 3D portatifs destinés à la conception, à la fabrication et à l’analyse.

Ted Stathopoulos, professeur de génie du bâtiment, civil et environnemental, explore la mesure de la pression en soufflerie sur les bâtiments à petite échelle et leurs composants.

Enfin, un total de 567 000 $ en bourses de recherche a été accordé à 17 étudiants et étudiantes à la maîtrise et au doctorat de Concordia.


Apprenez-en davantage sur les
recherches menées à Concordia. Pour une liste complète des projets de l’Université nouvellement financés, consultez le site Web du CRSNG.

 



Back to top

© Université Concordia