Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Le Devoir et le Regina Leader-Post sont les plus récents collaborateurs à se joindre à un projet d’enquête sans précédent, d’envergure nationale

Les deux quotidiens prennent part à ce projet facilité par l’Institut du journalisme d’enquête de l’Université Concordia
23 novembre 2018
|

« Aujourd’hui plus que jamais, les médias ont un rôle crucial à jouer dans la sauvegarde de notre démocratie », affirme Brian Myles, directeur du quotidien Le Devoir.

Le Devoir et le Regina Leader-Post sont les deux plus récents médias à prêter leur soutien à l’Institut du journalisme d’enquête de l’Université Concordia. Les deux quotidiens s’unissent à six autres médias d’information ainsi qu’à huit départements universitaires de journalisme de tout le Canada dans le cadre de l’enquête 2018-2019 de l’institut.

« L’Institut du journalisme d’enquête de l’Université Concordia propose un modèle de collaboration éprouvé qui offre à la nouvelle génération de journalistes la possibilité de collaborer avec des médias comme Le Devoir. Ce dernier y trouvera des contenus et jouera un rôle de bon citoyen pour former la relève », ajoute Brian Myles.

L’enquête en cours porte sur un sujet pour l’instant confidentiel. D’une envergure sans précédent au Canada, elle mobilise une centaine de collaboratrices et de collaborateurs. Le rédacteur du projet est le journaliste d’enquête Robert Cribb.

« Nous sommes tous et toutes ravis que Le Devoir et le Regina Leader-Post aient accepté de se joindre à l’enquête de cette année, déclare Patti Sonntag, directrice de l’Institut du journalisme d’enquête. En unissant leurs forces, non seulement les universités et les médias d’information partenaires soutiennent le travail des journalistes, mais ils préparent aussi les étudiantes et étudiants à évoluer dans les salles de nouvelles de demain, et ce, tout en proposant aux Canadiennes et aux Canadiens des reportages approfondis d’intérêt public. »

Premier du genre au Canada, l’Institut du journalisme d’enquête favorise les collaborations entre les départements de journalisme et les médias du pays tout entier. Il contribue ainsi à assurer une couverture dans des collectivités négligées tout en dotant la nouvelle génération de journalistes des outils pour travailler ensemble.

Les étudiants, journalistes et professeurs membres du réseau travailleront à fournir des trousses de documentation exhaustives aux médias d’information régionaux. Ces derniers auront ainsi accès à des données, à des liens et à d’autres renseignements qui leur permettront de réaliser des versions locales des reportages. Grâce à cet appui, l’institut, ses étudiants et ses journalistes tisseront des liens professionnels durables à travers le pays, ouvrant la voie à une nouvelle ère du journalisme.

« Notre objectif est d’offrir aux étudiants une expérience d’apprentissage exceptionnelle, d’appuyer les médias d’information dans leurs recherches et de fournir des reportages de qualité aux régions qui en ont grand besoin », poursuit Mme Sonntag.

Un modèle qui fonctionne

Patti Sonntag a dirigé la réalisation de la série The Price of Oil, projet pilote mené par Concordia et primé, dans le cadre duquel une équipe de plus de cinquante étudiants, rédacteurs en chef et journalistes ont effectué une enquête concernant le contrôle du gouvernement sur l’industrie pétrolière et gazière en Saskatchewan et en Ontario. À ce jour, le projet a donné lieu à plus de 70 reportages publiés ou diffusés, ainsi qu’à des changements dans plusieurs lois et règlements.

Le modèle de l’Institut du journalisme d’enquête facilite la collaboration entre les programmes de journalisme et les entreprises médiatiques au service de l’intérêt public. Les partenaires universitaires mettent en commun leurs subventions, programmes, plans de cours et connaissances pour que les étudiantes et étudiants participants bénéficient de la meilleure expérience d’apprentissage possible et appliquent la même qualité dans leurs reportages.

Le modèle vise également à ce que tous les collaborateurs et collaboratrices reçoivent une reconnaissance pour leur travail.

Une salle de presse virtuelle

L’Institut du journalisme d’enquête souligne l’engagement de Concordia à assurer un enseignement et un apprentissage nouvelle génération, des outils de collaboration avant-gardistes, ainsi qu’un journalisme de données et un journalisme de solutions. Ce dernier encourage les journalistes à examiner comment des problèmes semblables ont été résolus ailleurs et à adapter ces résultats aux besoins de leur propre communauté. 

Les statistiques montrent que les collaborations entre plusieurs salles de presse sont de plus en plus répandues dans le monde, et le modèle appliqué par l’institut dote les étudiants des outils nécessaires pour se démarquer.

« Il s’agit d’une période passionnante pour le journalisme, se réjouit Patti Sonntag. Grâce à la générosité de la Fondation familiale Rossy, nous permettons la réalisation de reportages approfondis et d’envergure qui servent l’intérêt public. »

Médias d’information partenaires en 2018-2019

  • Le Devoir
  • Global News
  • National Observer
  • Regina Leader-Post
  • StarMetro Calgary
  • StarMetro Halifax
  • StarMetro Vancouver
  • Toronto Star

Universités partenaires en 2018-2019

  • Université Carleton
  • Université Concordia
  • Collège Humber
  • Université Mount Royal
  • Université Ryerson
  •  Université de la Colombie-Britannique
  • Université de King’s College
  • Université de Regina


À propos de l’Institut du journalisme d’enquête

Lancé en juin 2018, l’Institut du journalisme d’enquête – premier du genre au Canada – associe des médias d’information avec des étudiants en journalisme et des professeurs à travers le Canada afin de réaliser des enquêtes et des reportages sur de vastes sujets d’intérêt public. Cette initiative revêt une importance particulière pour les communautés canadiennes qui manquent de ressources pour mener des reportages d’envergure. Patti Sonntag, ancienne directrice de rédaction au service des informations du New York Times et première journaliste résidente de Concordia, en assure la direction.

Apprenez-en plus au sujet de l’institut.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia