Une récente diplômée de Concordia témoigne de son parcours d’étudiante et de mère durant la pandémie

Tania Portillo a dû concilier ses obligations de mère de famille et ses études à temps plein pour obtenir son baccalauréat en éducation durant la pandémie
8 juin 2021
|
Par Narmeen Imam

Tania Portillo : « Je suis reconnaissante envers les employés et les parents que j’ai rencontrés au Centre des étudiants parents de l’Université Concordia. Je n’aurais pas pu mener mes études à terme sans leur soutien. » Tania Portillo : « Je suis reconnaissante envers les employés et les parents que j’ai rencontrés au Centre des étudiants parents de l’Université Concordia. Je n’aurais pas pu mener mes études à terme sans leur soutien. »

Tania Portillo a commencé son baccalauréat en éducation un an après avoir donné naissance à son premier enfant. Récemment diplômée en enseignement de l’anglais, langue seconde, Tania affirme qu’elle n’aurait pas pu atteindre son objectif sans un réseau de soutien solide.

« J’ai beaucoup réfléchi pendant mon congé de maternité après la naissance de ma première fille. J’avais un diplôme, mais je travaillais dans un domaine qui ne me passionnait pas. J’ai toujours voulu être enseignante, sans jamais oser entreprendre les démarches nécessaires », avoue-t-elle.

C’est après avoir donné naissance que Tania s’est dit que c’était le moment ou jamais. « Je me suis inscrite à Concordia en 2017 en tant qu’étudiante visiteuse me suis inscrite au programme d’enseignement de l’anglais, langue seconde en septembre 2018. » Elle était alors enceinte de sa deuxième fille.

En tant que mère de famille et étudiante à temps plein, le principal obstacle était le manque de temps.

« J’envisageais l’école comme un travail à temps plein. J’essayais de faire tous mes travaux sur le campus pour pouvoir consacrer tout mon temps à mes enfants une fois à la maison », dit-elle.

« Il a également fallu que je renonce à certaines activités, comme des fins de semaine en famille. J’ai également dû gagner en efficacité et en rapidité, car je n’avais pas le temps de m’attarder aux erreurs mineures ».

Ressources accessibles sur le campus

Après la naissance de sa deuxième fille, Tania a pris un congé de maternité de deux mois avant de retourner à l’Université.

« J’ai dû jongler avec le fait d’avoir un nouveau-né tout en étant étudiante. Mon mari amenait parfois ma fille sur le campus pour que je puisse l’allaiter entre deux cours et je me rendais au Centre des étudiants parents quand j’avais besoin d’exprimer mon lait.

Le Centre des étudiants parents de l’Université Concordia est un lieu accessible visant à offrir aux étudiants parents un endroit pour étudier, partager leurs intérêts et élargir leur réseau de soutien.

« Le Centre des étudiants parents de l’Université Concordia m’a offert un soutien moral formidable. J’ai eu l’occasion d’échanger avec d’autres étudiants parents dans un espace confortable qui nous a permis d’entrer en relation les uns avec les autres, entre pairs », affirme Tania.

« C’est précisément l’objectif que vise le Centre » explique Sumaiya Gangat, coordonnatrice du Centre des étudiants parents.

« Notre mission est d’offrir aux étudiants parents un système de soutien, des programmes et des ateliers pour les aider à concilier leurs obligations parentales et leurs études. »

Répercussions des cours en ligne

La pandémie de COVID-19 a finalement eu raison de la capacité de Tania à séparer sa vie familiale de ses études.

« Je ne pouvais plus compartimenter mes rôles. Je devais m’occuper de mes filles tout en suivant mes cours de la maison, au même moment où le congé de paternité de mon mari prenait fin. C’était éprouvant au début », se souvient Tania.

Elle était mère au foyer à temps plein le jour et ne pouvait faire ses travaux universitaires qu’en soirée. Certaines nuits, Tania travaillait jusqu’à 3 h du matin, et ne dormait que trois ou quatre heures avant d’attaquer la journée du lendemain.

Pour surmonter ces difficultés, Tania a bénéficié du soutien de ses pairs et de ses professeurs.

« Tous les gens de mon programme d’enseignement du français langue seconde savaient que j’étais une nouvelle maman et ont été très conciliants à mon égard. Je suis reconnaissante envers les employés et les parents que j’ai rencontrés au Centre des étudiants parents de l’Université Concordia. Je n’aurais pas pu mener mes études à terme sans leur soutien. »

Mme Gangat espère que le témoignage de Tania trouvera écho auprès d’autres parents étudiants ou de parents qui envisagent d’entreprendre des études et permettra de mieux faire connaître les ressources que l’Université met à leur disposition.

Après la transition vers les cours en ligne, Mme Gangat a été surprise de constater une hausse de l’achalandage au Centre des étudiants parents dans certains programmes. « Dans un sens, c’est plus facile pour les parents de bénéficier de notre soutien depuis le confort de leur foyer », dit-elle.

Pour Tania, les trois dernières années ont été très mouvementées.

« Je ne pouvais pas me douter que j’allais obtenir mon diplôme de cette façon, mais je suis très heureuse et fière de ce que j’ai accompli. Peu importe notre situation, nous devons surmonter les difficultés un jour à la fois. »


Apprenez-en davantage sur le
Centre des étudiants parents de l’Université Concordia.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia