Skip to main content

Le Fonds de recherche du Québec reconnaît un étudiant des cycles supérieurs de Concordia pour son travail sur les réseaux 6G et la communication par lumière visible

Mohamed Amine Arfaoui reçoit le prix Relève étoile Louis-Berlinguet pour le mois de février
26 mars 2021
|
Par Alexander Hackett

Mohamed Amine Arfaoui : « La technologie de communication par lumière visible s’adresse à presque toute la société et l’industrie, tant pour un usage public que privé. » Mohamed Amine Arfaoui : « La technologie de communication par lumière visible s’adresse à presque toute la société et l’industrie, tant pour un usage public que privé. »

Pour celles et ceux qui commencent à s’habituer à l’idée des réseaux sans fil 5G, il est temps de vous mettre à jour! Le 6G arrive et devrait être déployé dans les années 2030.

Mohamed Amine Arfaoui, doctorant en ingénierie de l’information et des systèmes à l’École de génie et d’information Gina-Cody, travaille actuellement au développement des réseaux 6G au moyen de la technologie de communication par lumière visible (ou VLC, pour « Visible light communication »).

À titre d’auteur principal d’un rapport de recherche qui examine les progrès en VLC et en sécurité, Mohamed Amine Arfaoui a remporté en février un prix Relève étoile Louis-Berlinguet du Fonds de recherche du Québec – Nature et Technologies (FRQNT). Le FRQNT confère chaque mois ce prix afin de promouvoir et de reconnaître les recherches exceptionnelles menées au Québec par les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs ainsi que les boursières et boursiers postdoctoraux.

M. Arfaoui explique la pertinence de la VLC et des communications optiques sans fil pour les villes de demain.

« Une technologie intéressante pour les villes et usines intelligentes »


Parlez-nous un peu de votre formation universitaire et de vos travaux.

Mohamed Amine Arfaoui : J’effectue actuellement un doctorat sous la supervision de Chadi Assi et d’Ali Ghrayeb, professeurs à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody. Mes travaux de recherche portent sur l’application de la théorie de la communication et du traitement des signaux à la conception des technologies de communication sans fil 5G et 6G, et plus précisément sur les communications optiques sans fil et la sécurité des couches physiques.

Qu’est-ce que la communication par lumière visible et quel est son lien avec la technologie sans fil 6G?

MAA : La technologie VLC exploite la lumière visible émise par les sources lumineuses, comme les lampes et les DEL, pour transmettre des données sans recourir à un fil. La VLC constitue une solution prometteuse pour répondre aux exigences des réseaux 6G en raison de son large spectre inexploité, ce qui permettrait des taux de transmission beaucoup plus élevés.

Quelles sont les applications de la technologie 6G?

MAA : La VLC est considérée comme une technologie intéressante pour différentes applications 6G, comme les villes intelligentes, les usines intelligentes, les véhicules autonomes et volants, les espaces verts ouverts, ainsi que les hôpitaux et aéroports intelligents où l’utilisation de signaux de fréquence radio est interdite. Bref, la technologie VLC s’adresse à presque toute la société et l’industrie, tant pour un usage public que privé.

Sur quoi portait le rapport de recherche qui vous a valu un prix Relève étoile?

MAA : J’ai découvert que la technologie VLC présente plusieurs défauts – dont la sécurité – en raison de la nature diffuse des systèmes de VLC, notamment dans les espaces publics. Autrement dit, notre rapport de recherche vise à stimuler l’émergence et le déploiement de la VLC tout en assurant un haut degré de sécurité des données.

Il s’agit entre autres de mener une étude de toutes les techniques de sécurité des couches physiques (SCP) rapportées dans la littérature sur les systèmes de VLC. Le rapport propose un certain nombre d’axes de recherche ouverts visant à permettre aux systèmes SCP-VLC de réaliser le potentiel de ces technologies.

Quelle est la suite des choses pour vous?

MAA : Mon objectif ultime est d’adapter la technologie VLC au monde réel afin de déployer le plus possible de réseaux 6G à accès multiple. Entre-temps, je poursuivrai mes collaborations de recherche sur les communications optiques sans fil avec mes collègues et mon groupe de recherche de Concordia, ainsi qu’avec nos collaborateurs du LiFi Research and Development Centre à l’Université de Strathclyde, à Glasgow.


Consultez le
rapport de recherche de Mohamed Amine Arfaoui, lauréat d’un prix Relève étoile Louis-Berlinguet.

Apprenez-en davantage sur l’École de génie et d’informatique Gina-Cody de Concordia.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia