Skip to main content

La Commission canadienne pour l’UNESCO et la Chaire UNESCO sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents s’unissent pour lutter contre le profilage social et racial

16 juin 2020
|
Photo : Timon Studler, Unsplash

Les événements des dernières semaines ont rappelé avec force la nécessité de redoubler les efforts pour combattre le racisme et la discrimination sous toutes ses formes. Ceci comprend les diverses manifestations du profilage social et racial, un fléau auquel il faut mettre fin.

La Commission canadienne pour l’UNESCO (CCUNESCO), la Chaire UNESCO sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents (UNESCO-PREV) et le Projet SOMEONE (Social Media Education Every Day) annoncent le lancement de PROFILAGE, une boîte à outils pour s’attaquer au profilage social et racial.

Malgré la multiplication des rapports dénonçant les pratiques de profilage au sein de la société canadienne, notamment dans les forces policières, très peu d’engagements ont été pris à ce jour pour enrayer une pratique répandue. Dans la foulée de la mort tragique de George Floyd et des multiples manifestations pour dénoncer le racisme au pays et dans le monde, des voix s’élèvent pour demander des actions concrètes pour mettre fin au profilage et ses effets dévastateurs sur les personnes et les communautés. Ces mêmes voix dénoncent l’immobilisme dont ont fait preuve à ce jour la grande majorité des institutions.

La Commission canadienne pour l’UNESCO s’est unie à Vivek Venkatesh, cotitulaire de la Chaire UNESCO sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents et directeur du Projet SOMEONE, pour combler une importante lacune. PROFILAGE a été créé à des fins éducatives. L’objectif est de mieux informer, sensibiliser et former les personnes susceptibles de pratiquer le profilage de façon consciente ou inconsciente. PROFILAGE offre aux travailleurs de première ligne, comme les intervenants communautaires, de la santé, de l’éducation et de la police, la possibilité de comprendre ce qu’est le profilage social et racial pour pouvoir véritablement s’y attaquer. L’outil propose diverses solutions pour briser un cercle vicieux : la négation même de l’existence de ce problème. S’inscrivant dans les efforts menés depuis des années par la CCUNESCO pour mettre fin au racisme et à la discrimination, PROFILAGE sera largement diffusé auprès des membres de sa Coalition des municipalités inclusives et ses autres partenaires.    

EN-May-June-2020-Profiling-Toolkit-768

« Nous devons inclure les voix et les récits de ceux et celles qui sont les plus marginalisés dans notre société, en misant sur des approches multipartites pour lutter contre la maladie insidieuse du profilage. La santé mentale, les services sociaux, la sécurité publique, l'activisme communautaire et l'éducation doivent travailler main dans la main pour se débarrasser de ce terrible mal social », dit Vivek Venkatesh, professeur titulaire en pratiques inclusives dans les arts visuels au Département d’éducation artistique à la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia.

« On ne devrait plus avoir à convaincre personne que le racisme fait des ravages dans nos sociétés. Et on sait que le profilage reste une de ses expressions les plus répandues et pernicieuses, qui fait des victimes jour après jour » indique Sébastien Goupil, Secrétaire général de Commission canadienne pour l’UNESCO. « L’heure n’est plus au constat, mais à l’action. Nous devons unir nos voix et nos forces pour apporter des solutions concrètes. C’est toute l’intention derrière PROFILAGE. »

Compte tenu les grandes sensibilités entourant les questions relatives au profilage et la volonté que cet outil serve à établir un dialogue nécessaire, tous les efforts ont été faits pour adopter un ton constructif. Les analyses que l’on retrouve dans PROFILAGE se fondent sur plusieurs sources d’informations, y compris divers rapports publiés sur la question et des discussions recensées sur les forums en ligne. L’outil s’est aussi largement inspiré des entrevues menées par l’équipe du professeur Venkatesh avec des artistes, des activistes, des policiers, des travailleurs sociaux et des aînés autochtones.


Voir la version multimédia de la boîte à outils PROFILAGE.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia