Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

L’horloge climatique de Concordia se mettra à jour le 12 décembre – et le temps presse!

Damon Matthews et David Usher discuteront à ESPACE 4 de l’urgence d’agir pour ralentir le réchauffement climatique
9 décembre 2019
|

Le 12 décembre, Damon Matthews, professeur au Département de géographie, urbanisme et environnement à la Faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia, et David Usher, auteur, musicien et entrepreneur, discuteront du temps qu’il reste avant que le réchauffement climatique ne commence à être réellement dangereux.

Ensemble, ils ont créé le projet de l’horloge climatique, qui mesure en temps réel la durée qu’il nous reste avant que la température moyenne du globe ne dépasse 1,5 °C au-delà des moyennes de l’époque préindustrielle – il s’agit de la limite minimale de réchauffement établie dans l’Accord de Paris.

« En développant l’horloge climatique, notre objectif était de créer quelque chose de visuel et d’intuitif permettant d’introduire le temps – notion de quantité que tout le monde comprend bien – dans la discussion sur le climat », explique Damon Matthews, également titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en climatologie et en durabilité.

« En montrant le temps qu’il reste avant d’atteindre le seuil de 1,5 °C, nous pensons que l’horloge est en mesure de communiquer l’urgence d’agir d’une façon compréhensible et qui touche les gens. »

L’horloge est mise à jour une fois par an, souvent autour de la date de signature de l’accord. Cette année marquera la cinquième mise à jour depuis le lancement du projet, en 2015.

« Les mises à jour de l’horloge reflètent les tendances en matière d’émissions mondiales de CO2, souligne le professeur Matthews. Certaines années, ces émissions n’ont pas augmenté aussi vite que prévu, et cela s’est traduit sur l’horloge par un ajout de temps. L’horloge a également été ajustée à la lumière des nouvelles connaissances scientifiques concernant l’ampleur du réchauffement climatique jusqu’à présent causé par les humains, ainsi que du plafond d’émissions permises si nous ne voulons pas excéder 1,5 °C. »

Damon Matthews et David Usher. Damon Matthews et David Usher.

L’horloge sera projetée à ESPACE 4 pour sa mise à jour. Damon Matthews et David Usher dirigeront une conversation sur le projet et fourniront une interprétation de cette dernière mise à jour, à une époque où les nouvelles en matière de changements climatiques sont loin d’être encourageantes.

« Cette année, on s’attend encore à ce que les émissions mondiales de CO2 aient augmenté, atteignant le plus haut niveau jamais enregistré. Parallèlement, les mesures améliorées touchant la hausse de températures dans le monde suggèrent que nous sommes un peu plus proches du 1,5 °C que nous le pensions auparavant », poursuit le professeur Matthews.

« La combinaison de ces deux changements n’est pas de bon augure pour les chiffres qu’affichera l’horloge. »

Même si les faits scientifiques sont actuellement décourageants, Damon Matthews assure qu’il a encore espoir que l’horloge reprendra la bonne direction.

« Je dois rester optimiste! À un certain moment, le monde devra se rallier pour réellement contrer les changements climatiques – et lorsque cela arrivera (et que les émissions mondiales de CO2 commenceront à diminuer), nous découvrirons si nous pouvons ajouter du temps à l’horloge assez rapidement pour éviter les pires effets du réchauffement climatique. »


Inscrivez-vous à l’activité de
mise à jour de l’horloge le 12 décembre à ESPACE 4.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia