Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Fantasia est de retour! Découvrez les projections à ne pas manquer

Préparez-vous pour des films un peu étranges, parfois décapants et toujours intéressants
10 juillet 2019
|
« C’est vraiment fou… une parfaite illustration de ce que le cinéma de genre permet de créer » – Jesus Shows You the Way to the Highway sera projeté les 18 et 20 juillet à Fantasia.

Appel à tous les mordus du cinéma de genre! La 23e édition du Festival international de films Fantasia arrive dans les salles de l’Université Concordia.

Cette année, le festival se déroulera du 11 juillet au 1er août. Avec plus de 130 longs métrages et une pléthore de courts métrages au programme – dont neuf ont été réalisés par des étudiants ou des diplômés de Concordia –, l’événement ne manquera pas de satisfaire les cinéphiles qui ont soif d’éclectisme.

« Les salles de cinéma IITS de l’Université Concordia ont mis à niveau l’équipement de projection laser 4K au cinéma J.-A.-DeSève, juste à temps pour Fantasia », souligne Katie Gilkes (B. Bx-arts 2004, M.A. 2009), responsable des salles de cinéma à Concordia.

« Notre engagement constant à moderniser notre équipement audiovisuel et à respecter les normes internationales d’exposition numérique permet à l’Université de continuer d’attirer les étudiants et les professeurs en cinéma, ainsi que d’offrir l’un des meilleurs festivals de films de la ville. »

Pour vous préparer à l’édition de cette année, le programmateur de Fantasia et diplômé de Concordia Ariel Esteban Cayer (B. Bx-arts 2016) a dressé une liste des projections à ne pas manquer.

Sa contribution au festival annuel a débuté en 2012, alors qu’il était inscrit au premier cycle en études cinématographiques à l’École de cinéma Mel-Hoppenheim.

« Fantasia me permet de chercher des films qui ont une vision. Le cinéma de genre est le parfait véhicule pour cette quête », explique l’étudiant, qui a fait la programmation de la section « Camera Lucida » du festival.

« Je me suis toujours beaucoup intéressé au cinéma asiatique, et Fantasia demeure l’une des meilleures plateformes en matière de films hongkongais, japonais, coréens et chinois à Montréal ».

Mystery of the Night

Réalisé par Adolfo Borinaga Alix Jr. | Cinéma J.-A.-DeSève | Le 14 juillet à 18 h 45 et le 16 juillet à 14 h 30

Se déroulant au tournant du 20e siècle aux Philippines, Mystery of the Night raconte l’histoire d’une femme qui se fait trahir et se transforme en figure mythique du folklore philippin : l’Aswang, un esprit maléfique capable de changer de forme. Présenté en première mondiale à Fantasia, le film d’Adolfo Borinaga Alix Jr. sera en lice dans le cadre de la principale compétition du festival, Cheval Noir.

« Mystery of the Night est un film vraiment intéressant sur les horreurs du régime espagnol et clérical aux Philippines, narrées sous forme de conte folklorique très hypnotique », affirme Ariel Esteban Cayer.

Jesus Shows You the Way to the Highway

Réalisé par Miguel Llansó | Cinéma J.-A.-DeSève | Le 18 juillet à 19 h 15 et le 20 juillet à 14 h 45

Présenté dans la section « Camera Lucida » de Fantasia, Jesus Shows You the Way to the Highway est un méli-mélo culturel d’afrofuturisme et d’esthétique rétrofuturiste inspirée des thrillers d’espionnage de la Guerre froide. Le réalisateur Miguel Llansó y a ajouté un peu de kung-fu, pour faire bonne mesure.

« Le film est à la croisée d’un roman de Philip K. Dick, de La Matrice et de Team America, police du monde », explique Ariel Esteban Cayer.

« C’est vraiment fou et le ton est unique… une parfaite illustration de ce que le cinéma de genre permet de créer. Pourquoi faire un film d’horreur, une comédie ou un drame conventionnels et classiques quand on peut faire tout cela? »

Nao Yoshigai x 4 : De jeunes fleurs et de peaux mortes

Rétrospective de Nao Yoshigai | Cinéma J.-A.-DeSève | Le 16 juillet à 19 h

Danseuse et chorégraphe japonaise, Nao Yoshigai est une étoile montante de la cinématographie. Son plus récent court métrageGrand Bouquet, a été présenté en première à la Quinzaine des Réalisateurs lors du Festival de Cannes 2019.

Fantasia projettera quatre moyens et courts métrages de Nao Yoshigai : Grand BouquetStories Floating on the WindThe Pear and the Fang et Hottamaru Days.

« Elle a un style et une vision cinématographiques vraiment uniques. Tous ses films évoluent autour des notions de mouvement et du corps », précise Ariel Esteban Cayer.

« Ses films ont été projetés dans toutes sortes d’espaces, mais il s’agit là de la première rétrospective de son travail – c’est vraiment excitant! »

Decoder

Réalisé par Muscha | Cinéma J.-A.-DeSève | Le 26 juillet à 11 h 55

Cette restauration en 2K de Decoder, datant de 1984, sera présentée en première mondiale dans la section « Fantasia Rétro » du festival. Interprété par F.M. Einheit, Bill Rice et Christiane F., ce film sur l’Allemagne de l’Ouest mettra également en vedette William S. Burroughs ainsi que des membres du groupe industriel Einstürzende Neubauten.

« Decoder offre un excellent aperçu de la contre-culture dans le Berlin-Ouest des années 1980. Je n’avais aucune idée que ce film incroyable existait », a déclaré Ariel Esteban Cayer.

First Blood

Réalisé par Ted Kotcheff | Cinéma J.-A.-DeSève | Le 27 juillet à 19 h 20

Le réalisateur Ted Kotcheff est lauréat du tout premier prix Pionnier canadien de Fantasia. En hommage à l’ensemble de ses réalisations, le festival projettera le classique d’action de Ted Kotcheff, First Blood (1882) de même que son adaptation de The Apprenticeship of Duddy Kravitz, de Mordecai Richler.

« Tout ce que je peux dire à propos de Ted Kotcheff, c’est qu’il est un grand cinéaste », déclare Ariel Esteban Cayer.

« First Blood se fait éclipser par ce legs de Sylvester Stallone et de Rambo, mais il est en soi un film exceptionnel. »

Les Particules

Réalisé par Blaise Harrison | Cinéma J.-A.-DeSève | Le 27 juillet à 21 h 55 et le 31 juillet à 17 h 20

Les Particules n’est pas un film typique sur le passage à l’âge adulte. Le réalisateur Blaise Harrison raconte l’histoire d’un adolescent timide qui vit à la frontière de la France et de la Suisse, où les résidents se trouvent cent mètres au-dessus du Grand collisionneur de hadrons – le plus puissant accélérateur de particules au monde.

« Blaise Harrison raconte cette histoire belle, sérieuse et captivante de passage à l’âge adulte, dans laquelle un jeune ado d’une région rurale va à l’école et passe par toutes les étapes de la puberté, comme tout le monde », explique Ariel Esteban Cayer.

« Mais d’étranges choses commencent à arriver : ont-elles un lien avec l’accélérateur? La question reste ambiguë. »


Découvrez les films présentés à Fantasia et réalisés par des étudiants ou des diplômés de Concordia.

Pour acheter des billets, en savoir davantage sur les projections et pour toute autre information, visitez le site Web du Festival international de films Fantasia.



Back to top Back to top

© Université Concordia