Skip to main content

Une étudiante des cycles supérieurs de Concordia remporte le concours canadien Three Minute Thesis

Newsha Arezi gagne le premier prix en présentant les recherches qu’elle mène sur l’administration à la demande de médicaments anticancéreux.
11 juin 2019
|

Newsha Arezi, étudiante à la maîtrise ès sciences, a remporté le concours national Three Minute Thesis (« ma thèse en trois minutes »; 3MT).

Commanditée par l’Association canadienne pour les études supérieures, l’épreuve annuelle met les étudiants des cycles supérieurs au défi de résumer leurs recherches complexes devant public, en seulement trois minutes et dans un vocabulaire accessible.

« Le calibre des candidats et candidates était très impressionnant cette année. C’est vraiment remarquable », signale Nicola Luksic, juge au concours 3MT et coréalisateur de l’émission de radio Ideas.

Les trois autres membres du jury étaient Alejandro Adem, chef de la direction et directeur scientifique de Mitacs; Valerie Walker, vice-présidente – Innovation et compétences au Conseil canadien des affaires; et Tom Howell, également coréalisateur de l’émission Ideas.

Ils ont choisi Newsha Arezi entre douze finalistes, eux-mêmes sélectionnés parmi des centaines de participants de tout le Canada.

« Pour moi, 3MT Canada ne s’inscrivait pas dans un contexte de rivalité. Le concours s’est plutôt avéré un extraordinaire défi amical. Il m’a donné l’occasion de sortir des sentiers battus et d’expliquer mon projet de recherche en termes simples », affirme Newsha Arezi, qui termine sa maîtrise au Département de chimie et de biochimie.

« Chaque étape du concours 3MT m’a offert une occasion d’apprentissage et m’a aidé à élargir mes connaissances dans de nombreux champs de recherche, notamment l’histoire, la psychologie, l’informatique et la biologie. »

Sa présentation, intitulée Deliver it to the right address (« prière d’acheminer à la bonne adresse »), explique les recherches qu’elle a menées sur la mise au point de micelles polymères intelligentes pour l’administration à la demande de médicaments anticancéreux.

Les traitements actuels contre le cancer provoquent des effets secondaires désagréables parce que le système d’administration de médicaments utilisé ne distingue pas les cellules cancéreuses des cellules saines. Newsha Arezi met au point un système de nanotransporteurs intelligents qui ne ciblent que les cellules cancéreuses, minimisant ainsi les effets secondaires désagréables des traitements contre le cancer.

« Nous sommes très fiers de Newsha et de ce qu’elle a accompli », souligne Racha Cheikh-Ibrahim, coordonnatrice des programmes d’études à l’École des études supérieures de l’Université Concordia.

« Pour un étudiant des cycles supérieurs, rien n’est plus important que de réussir à communiquer efficacement les résultats de ses recherches, poursuit-elle. Newsha est parvenue à livrer son message, à transmettre sa passion et à émouvoir son public. »

« Je félicite les candidats et candidates de cette année, qui ont tous présenté des exposés impressionnants, précise Newsha Arezi. Je remercie les formidables équipes du programme GradProSkills et de l’École des études supérieures de Concordia pour les conseils qu’elles m’ont prodigués. »

« Je tiens également à remercier mes parents, Marjan et Mohsen, car sans leur soutien indéfectible, je ne me serais pas rendue aussi loin », conclut l’étudiante étrangère née en Iran.


Apprenez-en plus sur le programme GradProSkills et l’École des études supérieures de l’Université Concordia.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia