Des étudiantes et étudiants de l’Université Concordia se classent au 19e rang des équipes de modélisation des Nations Unies de l’Amérique du Nord

Malgré le passage à une plateforme en ligne, les participants au programme de modélisation des Nations Unies de Concordia obtiennent des résultats inégalés
9 juin 2021
|
Par Narmeen Imam

Concordia-Del-team-pic-2020-2021-768

L’équipe de modélisation des Nations Unies de l’Université Concordia (CONMUN) se hisse au 19e rang du classement des meilleures délégations au sein de la division mondiale des équipes universitaires de modélisation des Nations Unies (MNU). L’équipe CONMUN n’avait encore jamais occupé une telle position dans ce classement où figurent certains des établissements nord-américains les plus prestigieux.

Comme l’indique Alexi Dubois, président de la délégation externe de Concordia, les membres de l’équipe sont très fiers des efforts qu’ils ont déployés cette année.

Même s’il n’était pas possible de se réunir en personne, les étudiantes et étudiants se sont vu décerner plusieurs prix durant la saison et ont su terminer leur parcours en beauté.

« C’est l’une des rares occasions de se mesurer aux grandes universités et à des équipes dont le budget dépasse le nôtre de plusieurs centaines et de plusieurs milliers de dollars, souligne M. Dubois. Il est tout simplement incroyable de se classer 19e en Amérique du Nord. »

Favoriser le développement personnel

En prenant part à la modélisation des Nations Unies, un programme qui favorise la création et le maintien de liens entre les étudiants et les Nations Unies, les participants développent un ensemble de compétences interpersonnelles, notamment en art oratoire. Dans le cadre des concours de simulation des travaux des Nations Unies, les délégués au sein des comités débattent de diverses situations politiques hypothétiques.

« La modélisation des Nations Unies vous permet d’exprimer votre point de vue, mais également d’acquérir des compétences dans le domaine de la diplomatie et de traiter de sujets qui ne sont habituellement pas abordés en classe », explique M. Dubois.

« Vous êtes dans une salle, dans ce cas-ci une salle Zoom, avec des centaines de personnes que vous ne connaissez pas et vous devez les convaincre que vos arguments sont les plus valables, précise-t-il. L’objectif n’est pas d’être celui qui parle le plus fort, mais celui qui se montre le plus éloquent. »

M. Dubois estime qu’en raison du passage à la plateforme en ligne, les participants ont été amenés à surmonter des difficultés autres que celles habituellement associées aux rencontres en personne. Cette année, c’est la motivation qui a soulevé les plus gros défis.

« La tribune virtuelle a un caractère complètement différent. Elle peut en démotiver plusieurs qui n’y retrouvent pas la même attraction sociale », explique M. Dubois.

Habituellement, les étudiants qui participent à la modélisation des Nations Unies ont l’occasion de rencontrer des délégués de divers établissements nord-américains, de socialiser et de célébrer après une longue journée de travail.

« Quand tout se déroule en personne, le voyage à New York, par exemple, est une motivation en soi. Mais après une semaine de cours en ligne, il n’est vraiment pas facile de passer encore 20 autres heures devant son ordinateur durant la fin de semaine », indique M. Dubois.

« Nous avons travaillé très fort. Mais nous avons réussi, grâce aux heures que nous avons consacrées aux programmes de formation et à des réunions Zoom tardives, à notre volonté d’entraide et à notre formidable esprit d’équipe. »

La montée en puissance de CONMUN

Outre le succès remporté par la délégation cette année, la conférence CONMUN de l’Université Concordia a enregistré un taux de participation inégalé de plus de 200 personnes en mars dernier.

La conférence virtuelle CONMUN s’est classée au septième rang des conférences les plus difficiles au monde et a obtenu le même classement que la conférence YUMUNC organisée par l’Université Yale.

« J’ai été stupéfait de notre classement cette année et de voir que nous étions sur un pied d’égalité avec certaines conférences très prestigieuses », mentionne M. Dubois.

« Comme la plupart des délégués reviendront l’an prochain, nous poursuivrons peut-être notre ascension. Mais juste de maintenir le statu quo se révélera un défi de taille et une immense réalisation. »


Explorez les façons de participer aux activités de l’
équipe de modélisation des Nations Unies de l’Université Concordia — CONMUN.

 

 



Retour en haut de page

© Université Concordia