Skip to main content

Deux étudiants au premier cycle de Concordia sortent vainqueurs d’une compétition nationale de cybersécurité

Tristan Gosselin-Hane et Alexandre Lavoie représenteront le Canada lors de la compétition mondiale CyberSci International cet hiver
30 septembre 2021
|
Tristan Gosselin-Hane et Alexandre Lavoie font partie des quatre membres de Cubermitis, une équipe participant à des compétitions de cybersécurité de type Capture The Flag.

Tristan Gosselin-Hane et Alexandre Lavoie, étudiants passionnés de cybersécurité au premier cycle du Département d’informatique et de génie logiciel de Concordia, n’ont pas encore réalisé ce qui leur arrive : ils font partie de la meilleure équipe canadienne en cybersécurité!

Cet été, leur équipe Cubermitis est arrivée en tête du classement lors de la compétition nationale de cybersécurité de type Capture The Flag (CTF) de CyberSCI. Les deux autres membres de cette équipe victorieuse sont Nicolas Berbiche et Charles Guertin de l’École de technologie supérieure (ÉTS).

L’équipe représentera le Canada aux compétitions européennes et internationales de CyberSCI, qui auront lieu respectivement cet automne à Prague et cet hiver à Athènes.

Une réussite inattendue

Les événements CTF sont un type particulier de compétition en cybersécurité où les participantes et participants doivent relever des défis pour obtenir le meilleur résultat, comme récupérer des drapeaux cachés. Pour les jeunes concurrents talentueux, ces compétitions sont souvent des tremplins vers des carrières en cybersécurité.

Les deux étudiants de l’ÉTS ainsi que M. Gosselin-Hane de Concordia sont les membres initiaux de Cubermitis, une équipe participant à ce genre de compétitions.

« Quand l’un des membres de notre équipe régionale est devenu inadmissible à la compétition nationale, j’ai fait appel à Alexandre, explique M. Gosselin-Hane. Il étudie aussi à Concordia, et, même si je ne l’avais jamais rencontré en personne en raison de la pandémie, je l’ai connu lors de précédentes compétitions en ligne de type CTF. Je savais qu’il compléterait notre équipe à merveille. »

La force de Cubermitis est le développement de logiciels, l’ingénierie de fiabilité des sites et, dans une moindre mesure, la sécurité de l’information. Les membres de l’équipe savaient qu’ils se mesureraient à des concurrents brillants et spécialisés.

« Notre approche consistait à faire de notre mieux pour ne rien regretter, peu importe le résultat, se souvient M. Lavoie. Cette attitude nous a sans doute aidés à rester calmes et à ne pas trop nous en faire avant l’événement. De plus, j’ai rencontré la plupart des autres membres de l’équipe le jour même de la compétition, mais nous avons vite constaté que nous avions des atomes crochus. »

Même si l’activité se déroulait en ligne, les quatre membres de l’équipe se sont retirés du monde, chacun dans un chalet, avec pour seules distractions leur matériel et le bruit de la nature. Cette approche leur a aussi permis de faire des gains rapidement.

À la fin de la première journée, ils avaient déjà obtenu près du double des points des autres équipes.

Les clés de la réussite

Communiquer : La stratégie de Cubermitis reposait sur une communication ouverte. Quand un membre de l’équipe proposait une idée, un autre la développait, puis un autre résolvait le problème.

Une bonne gestion de projet : Les membres de l’équipe ont misé sur l’organisation et se sont assurés que chaque personne travaillait sur un élément différent afin d’éviter le travail en double. Ils ont immédiatement créé différents canaux de communication où rassembler et partager l’information sur chaque défi, et se sont assurés que chacun avait à sa disposition toutes les données nécessaires pour travailler sur les défis.

Croire en soi : MM. Lavoie et Gosselin-Hane rappellent l’importance de croire en ses capacités et en soi-même. « Ne vous laissez pas abattre parce que vous croyez que les autres sont meilleurs que vous, dit M. Gosselin-Hane. Certaines personnes ne font que jeter de la poudre aux yeux. »

« J’ai toujours voulu rendre la cybersécurité plus accessible. »

Le deuxième jour de la compétition a été plus difficile pour Cubermitis. À 30 minutes de la fin, l’équipe espérait que sa confortable avance de la veille l’aiderait à rester sur le podium. Et l’équipe s’est effectivement classée première au Canada, devançant des équipes de CTF chevronnées. MM. Gosselin-Hane et Lavoie ont ouvert la voie de la cybersécurité nationale aux étudiantes et étudiants du premier cycle de Concordia.

« J’ai toujours voulu rendre la cybersécurité plus accessible, affirme M. Lavoie. J’aimerais que mon passage à Concordia ait une incidence sur la cybersécurité. »


Apprenez-en davantage sur le Département d’informatique et de génie logiciel de Concordia.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia