Skip to main content

Un étudiant à la maîtrise de Concordia travaille sur le campus comme ambassadeur du gouvernement du Canada

Michael Morgan cherche à aider ses pairs à décrocher un emploi dans la fonction publique
5 février 2020
|
Michael Morgan : « Je m’efforce de compenser l’éloignement géographique entre Concordia et Ottawa. »

Lorsque Michael Morgan (B.A. 2018) a commencé sa maîtrise en politique et administration publiques, il n’aurait jamais imaginé qu’il deviendrait ambassadeur pour le gouvernement avant d’avoir terminé ses études. C’est pourtant l’emploi qu’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) lui a offert en septembre 2019.

Compte tenu de ses trois années d’expérience comme fonctionnaire au Conseil du Trésor, on a offert à Michael le poste d’ambassadeur étudiant à Concordia. Sa mission consiste à aider ses pairs à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour décrocher un emploi à Ottawa. Dans un premier temps, Michael suggère aux étudiantes et étudiants de s’inscrire au Programme fédéral d’expérience de travail étudiant.

C’est en partie grâce à Nadia Bhuiyan, vice-rectrice exécutive adjointe aux partenariats et à l’apprentissage expérientiel, que Michael s’est vu confier ce rôle unique.

« L’Université Concordia s’est fixé comme priorité de renforcer les liens qui l’unissent au gouvernement du Canada, affirme-t-elle. Ce genre de possibilités d’apprentissage par l’expérience procure un immense avantage aux étudiants lorsque vient le temps d’entreprendre une carrière après les études. »

Mme Bhuiyan a préparé le terrain avec l’aide de David McGovern, alors sous-ministre délégué désigné par ISDE, pour faire valoir auprès des étudiantes et étudiants de Concordia les avantages de travailler au gouvernement.

« Nous avons tout de suite pensé à Michael quand on nous a demandé de choisir un ambassadeur pour représenter notre département », commente Elizabeth Bloodgood, professeure et directrice du Département de science politique.

« Il a fait son baccalauréat dans le programme coop et est maintenant inscrit à l’option stage de la maîtrise en analyse de politiques et administration publique. Il possède déjà une vaste expérience de travail au sein du gouvernement. En tant qu’ambassadeur, il représente tout à fait les valeurs que nous souhaitons promouvoir. Il est un citoyen modèle du département, toujours soucieux de donner en retour! »

Rapprocher les étudiants d’Ottawa

Le rôle de Michael à titre d’ambassadeur étudiant a pris de nombreuses formes.

« Je m’efforce de compenser l’éloignement géographique entre Concordia et Ottawa, explique-t-il. C’est un point sur lequel mon employeur et l’Université accordent beaucoup d’importance. »

Il a notamment organisé des voyages dans la région de la capitale nationale pour permettre aux étudiants de rencontrer des fonctionnaires. Le premier autobus rempli d’étudiants de programmes coop de Concordia s’y est rendu le 31 janvier pour écouter et rencontrer des employés de Services partagés, d’Affaires mondiales et du Conseil du Trésor.

« J’ai l’intention de renforcer les liens que j’ai établis durant ce voyage pour que nous puissions organiser d’autres rencontres dans l’avenir », ajoute Michael.

Mais ses efforts ne se sont pas arrêtés là. En plus d’accompagner ses pairs à Ottawa, il a trouvé des façons concrètes de leur transmettre des compétences utiles sur le campus.

Michael a organisé une série d’ateliers sur l’utilisation de Microsoft Excel dans le cadre du travail d’analyste du gouvernement, une compétence qu’il a acquise durant son emploi au Conseil du Trésor. Il n’offrait au début que des formations pour débutants, mais propose maintenant aussi des ateliers plus avancés.

Que faut-il pour travailler dans la fonction publique?

Se servant une fois de plus de son réseau de contacts à Ottawa, Michael a invité des représentants du Conseil du Trésor à venir à Concordia, le 10 février, pour faire un exposé sur InfoBase, outil du gouvernement à accès libre. Cet outil interactif traduit en information visuelle simple des données complexes du gouvernement fédéral.

« J’ai utilisé à maintes reprises cet outil pour faire des recherches scolaires, postuler des emplois et satisfaire ma curiosité, » explique Michael. Celui-ci ajoute que ses collègues seront aussi présents pour répondre aux questions, en après-midi, lors de la Journée carrière et recrutement éclair de stagiaires en STIM du gouvernement du Canada, qui se tient également le 10 février.

En plus d’organiser des ateliers et des voyages à Ottawa, Michael s’est employé à présenter aux étudiants le processus de demande d’emploi au gouvernement et à explorer de futures occasions d’apprentissage par l’expérience dans le secteur public. Il continue de profiter de toutes les possibilités qui s’offrent à lui pour raconter son expérience et conseiller ses pairs.

« Même si mon contrat a pris fin en décembre, je me réjouis de voir ces événements se concrétiser! »
 

Apprenez-en davantage sur les possibilités d’apprentissage expérientiel à Concordia.
 



Back to top Back to top

© Université Concordia