Skip to main content

Le Centre pour la réutilisation créative de l’Université Concordia se propose de vous livrer gratuitement de l’inspiration à domicile

Le centre fait équipe avec le directeur de la vie étudiante afin de distribuer des trousses de mieux-être créatif
3 décembre 2020
|
Anna Timm-Bottos, coordonnatrice et fondatrice du Centre pour la réutilisation créative de Concordia : « Nous avons bâti une communauté extraordinaire, et elle nous manque. »

L’équipe du Centre pour la réutilisation créative de l’Université Concordia se languit de retrouver sa communauté. Alors que les artistes et les makers qui lui donnent ordinairement vie ne peuvent plus s’y retrouver depuis des mois, le centre s’invite aujourd’hui chez les personnes qui ont envie de se livrer à un peu de création à distance.

L’acronyme du nom anglais du centre (Concordia University Centre for Creative Reuse), CUCCR, se prononce « succor » et signifie « secours ». Cette désignation rend bien cette idée de main tendue et de soutien dans les périodes d’adversité et de détresse. L’initiative actuelle n’a donc rien de surprenant.

« Nous nous attachons à récupérer les matériaux utilisables parmi le flux de déchets de Concordia afin de les offrir à la collectivité dans son ensemble, explique Arrien Weeks (B. Bx‑arts 2006), coordonnateur de la culture des matériaux et des outils au sein du CUCCR. À cause de la COVID-19, nous ne pouvons pas inviter les gens à venir explorer nos réserves. Or, nous continuons à recueillir du matériel de l’Université, et nos étagères débordent. Nous voulons en faire profiter les créatrices et créateurs. »

« En temps normal, nous passons nos journées à faire des cadeaux. Ce besoin de donner est encore plus pressant aujourd’hui, renchérit Anna Timm-Bottos (M.A. 2017), coordonnatrice de projet et fondatrice du CUCCR. C’est pour cette raison que nous espérons envoyer des centaines de trousses de mieux-être créatif. Nous voulons que les gens se joignent à nous s’ils le peuvent, qu’ils fabriquent quelque chose d’amusant pour eux-mêmes, et pourquoi pas pour quelqu’un d’autre. »

Afin de témoigner de sa propre rébellion contre l’isolement, c’est la Direction de la vie étudiante qui acquittera les frais d’affranchissement. Les personnes intéressées sont invitées à remplir le formulaire de demande de trousse gratuite du CUCCR.

« L’idée de ce projet nous est venue au cours de l’été, en déambulant dans ces espaces pratiquement déserts, explique Andrew Woodall, directeur de la vie étudiante. C’était déchirant de voir un campus vidé de ses étudiantes et étudiants, de ses artistes et de ses autres esprits créatifs – autant de potentiel dont la pandémie nous a littéralement privés. Nous voulions trouver un moyen pour que chacun fasse quelque chose de beau et partage un peu d’amour grâce au matériel qui sommeille ici. »

20201125-CUCCR-Creative-Care-Packages-441-768

Des étagères pleines à craquer

Avant que l’accès au campus ne soit réglementé en raison de la COVID-19, les membres du CUCCR se retrouvaient pour partager leurs idées, jeter un coup d’œil au contenu des étagères, et prendre le matériel dont ils avaient besoin afin de donner vie à leur projet et à leur vision – sans aucune contrepartie financière.

« S’ils avaient des problèmes ou des difficultés, on leur venait aussi en aide autant que possible. Le CUCCR est devenu au fil du temps un lieu de rencontre chaleureux et accueillant, où chacune et chacun trouve bien plus que du matériel gratuit. C’est avant tout une communauté extraordinaire que nous avons réussi à bâtir. Elle nous manque. Chaque artiste, chaque personne qui la compose nous manque », s’émeut Anna Timm-Bottos.

Par ailleurs, tout le monde était invité à prendre part aux divers événements de la Ruche d’art ou aux activités thématiques telles que le Don’t Buy Thatdes séances d’artisanat afin de fabriquer des cadeaux pour les fêtes, organisées en partenariat avec Concordia durable et l’équipe du projet de prêt de vaisselle (Dish Project).

Inscrivez-vous afin de recevoir une trousse de mieux-être créatif et de profiter d’une séance de création virtuelle

Depuis quelques années, le CUCCR a lancé un programme hivernal de résidence d’artistes, offrant aux étudiantes et étudiants de premier cycle en beaux-arts la possibilité de s’immerger dans les réserves du groupe, puis d’exposer leurs œuvres à la Galerie VAV. La pandémie de COVID-19 a interrompu cette initiative, mais l’idée d’inviter plus de personnes à créer grâce aux matériaux inutilisés par l’Université a fait son chemin.

« Nous appelons chacune et chacun à se joindre à nous pour fabriquer du neuf à partir de matériaux réutilisés, déclare Anna Timm-Bottos. Tous les étudiants, professeurs, employés, diplômés et personnes extérieures à Concordia peuvent s’inscrire pour se faire livrer une trousse de matériel créatif à domicile. Et en plus, c’est totalement gratuit. »

Arrien Weeks espère par ailleurs que de nombreuses personnes se joindront aux séances de création en ligne organisées par ESPACE 4 en janvier. « Ces séances Zoom seront moins axées sur la discussion que sur ce que nous pouvons faire ensemble avec un peu de musique, de papier, de tissu, de bois et d’inspiration », explique-t-il.


Pour recevoir gratuitement une trousse de mieux-être créatif du 
Centre pour la réutilisation créative de l’Université Concordia(CUCCR), veuillez remplir le formulaire de demande. Vous pouvez aussi utiliser du matériel déjà en votre possession afin de parfaire vos créations.

Nous diffuserons dans les médias sociaux le fruit du travail des participantes et participants qui le souhaitent. Ces œuvres seront également présentées dans l’espace numérique d’ESPACE 4 à partir de l’an prochain.

Taguez le CUCCR : @cuccr.
Utilisez le mot-clic #cuccrcares.
Envoyez un message au CUCCR à 
facebook.com/cuccr.
Consultez toute l’actualité d’ESPACE 4 à @cu4thspace.
Joignez-vous au groupe de création sur Facebook : 
 facebook.com/groups/carepackage.
Envoyez un courriel au CUCCR à reuse@concordia.ca.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia